Nor­mand Plouffe ap­puie Vi­sion Saint-Jé­rôme

Le Nord - - LA UNE -

« C’est un ap­pui de taille qu’ont re­çu au­jourd’hui Mi­chel Ga­gnon et Jo­hanne Dicaire, can­di­dats dans le sec­teur de SaintAn­toine, et Sté­phane Ma­her, can­di­dat à la mai­rie pour Vi­sion Saint- Jé­rôme. L’ex­maire, Nor­mand Plouffe, qui a ré­gné sur la dé­funte ville de Saint- An­toine de 1986 à 2002, a an­non­cé pu­bli­que­ment son ap­pui à Vi­sion Saint- Jé­rôme » sou­li­gnaient les ins­tances du par­ti par voie de com­mu­ni­qué lun­di der­nier.

Per­du au change

Aux dires des gens de Vi­sion Saint- Jé­rôme, ce sont les im­pacts du re­grou­pe­ment des quatre an­ciennes villes for­mant la ville de Saint- Jé­rôme ac­tuelle, plus de 10 ans plus tard, qui au­raient in­ci­té M. Plouffe à se ma­ni­fes­ter.

«Fa­rouche ad­ver­saire des fu­sions mu­ni­ci­pales, Nor­mand Plouffe s’in­quié­tait no­tam­ment des im­pacts di­rects sur les liens avec les ci­toyens dans une grande ville de plus de 70 000 ha­bi­tants. En­core au­jourd’hui, l’ex­maire constate que les An­to­niens y ont per­du au change: moins de ser­vices et plus de taxes» in­dique-t-on.

De son cô­té, pour bo­ni­fier son ap­pui à Vi­sion Saint- Jé­rôme, Nor­mand Plouffe, encense la for­ma­tion di­ri­gée par Sté­phane Ma­her.

«J’ai tou­jours pla­cé le ci­toyen au coeur de mes ac­tions et je constate qu’avec Vi­sion Saint-Jé­rôme, en plus d’un pro­gramme po­li­tique au­da­cieux et réa­liste, c’est le ci­toyen avant tout…» de dé­cla­rer Nor­mand Plouffe.

Té­moi­gnage de confiance

Pour leur part, le chef Sté­phane Ma­her et les can­di­dats Mi­chel Ga­gnon et Jo­hanne Dicaire, ac­cueillent comme un « té­moi­gnage de confiance « le fait de re­ce­voir l’ap­pui d’un « homme qui a eu un as­cen­dant de la sorte sur sa ville et sa po­pu­la­tion».

«En re­pré­sen­tant les ci­toyens du sec­teur de Saint- An­toine, c’est un peu l’oeuvre de mon­sieur Plouffe que nous al­lons pour­suivre» consi­dèrent les can­di­dats Ga­gnon et Dicaire.

De la trans­pa­rence

Par ailleurs, Vi­sion Saint- Jé­rôme a mi­sé sur le thème de la trans­pa­rence, dans la com­mu­ni­ca­tion en­voyée aux mé­dias ré­gio­naux, au dé­but de la pré­sente semaine. « Les prin­cipes les plus simples de trans­pa­rence et d’éthique au­raient exi­gé de nos ad­ver­saires qu’ils ne s’as­so­cient à au­cun four­nis­seur de la ville, en­core moins à ceux pour la­quelle la ville a été blâ­mée par le mi­nis­tère ( des Af­faires mu­ni­ci­pales, des Ré­gions et de l’oc­cu­pa­tion du ter­ri­toire) de contre­ve­nir aux règles pour les avan­ta­ger. Mal­heu­reu­se­ment, ils n’ont pas choi­si cette voie … Si les Jé­rô­miens portent Vi­sion Saint- Jé­rôme au pou­voir di­manche le 3 no­vembre pro­chain, ce se­ra le pre­mier par­ti élu de­puis de nom­breuses an­nées à ne pas avoir été lié ou sup­por­té par des firmes pro­fes­sion­nelles, lais­sant à notre or­ga­ni­sa­tion une to­tale li­ber­té d’ac­tion et une ga­ran­tie ab­so­lue pour la gou­ver­nance de SaintJé­rôme» clame Sté­phane Ma­her.

Photo gra­cieu­se­té

Le chef de Vi­sion Saint-Jé­rôme s’en pre­nait alors à ses ad­ver­saires Yves Char­rette et Mar­tin Pi­geon à qui il re­proche de faire af­faire avec des four­nis­seurs de la Ville de Saint-Jé­rôme dans le cadre de la pré­sente cam­pagne élec­to­rale. Nor­mand Plouffe (deuxième en par­tant de la droite) en com­pa­gnie du chef Sté­phane Ma­her et des can­di­dats Jo­hanne Dicaire et Mi­chel Ga­gnon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.