Yves Cha­rette in­vite les élec­teurs à «agir dif­fé­rem­ment»

Le Nord - - LA UNE - Ma­thieu Ste-Ma­rie

À quelques jours du scru­tin, Yves Cha­rette, chef de l’Union des ci­toyens, es­time que son par­ti re­pré­sente ce­lui du chan­ge­ment à Saint-Jé­rôme.

« Les Jé­rô­miens sont prêts pour le chan­ge­ment en agis­sant dif­fé­rem­ment!» a-t-il lan­cé lors de son bi­lan de cam­pagne, lun­di der­nier.

Il a pro­fi­té de la pré­sence des mé­dias pour rap­pe­ler cer­tains en­ga­ge­ments tels que la sta­bi­li­sa­tion du taux de taxes, la baisse pro­gres­sive de la dette de la Ville, l’em­bauche d’un vé­ri­fi­ca­teur in­terne in­dé­pen­dant, la mise en oeuvre d’une po­li­tique du lo­ge­ment so­cial et l’éli­mi­na­tion de la no­tion de ligne de par­ti.

« Ce sont des en­ga­ge­ments res­pon­sables avec de nou­veaux dé­fis pour l’ave­nir. Des en­ga­ge­ments qui té­moignent d’un lea­der­ship à long terme, un nou­veau re­gard sur l’ave­nir et une nou­velle at­ti­tude à l’égard des ci­toyens. Une ap­proche plus hu­maine et plus proche de la po­pu­la­tion», a dit Yves Cha­rette.

Des ta­loches à ses ad­ver­saires

Du même coup, il a dé­co­ché quelques flèches en di­rec­tion de ses trois ad­ver­saires. M.Cha­rette a dit de Sté­phane Ma­her, chef de Vi­sion Saint-Jé­rôme, qu’il fai­sait des «pro­messes ir­res­pon­sables», qu’il uti­li­sait des «pra­tiques dé­loyales» et que c’était un par­ti «tour­né vers le pas­sé».

Concer­nant Mar­tin Pi­geon, d’En­semble Saint-Jé­rôme, il a dit: « on ne sait pas où s’ar­rê­te­ra ses am­bi­tions per­son­nelles et s’il tra­vaille pour lui ou ses ci­toyens».

Pour Alain Lan­glois, can­di­dat in­dé­pen­dant à la mai­rie, M.Cha­rette a af­fir­mé qu’il a man­qué à son code d’éthique d’élu mu­ni­ci­pal en dé­voi­lant ré­cem­ment des « in­for­ma­tions confi­den­tielles».

Al­ler vo­ter en grand nombre

En ter­mi­nant, Yves Cha­rette a in­vi­té les élec­teurs à al­ler vo­ter en grand nombre le 3 no­vembre pro­chain.

« Dans un contexte où le cy­nisme et le dés­in­té­res­se­ment gagnent des adeptes, des craintes sub­sistent pour la san­té de notre dé­mo­cra­tie. Vo­ter, c’est un im­mense pou­voir. Le pou­voir de dire oui ou non à cer­taines choses. Le pou­voir de pro­po­ser des so­lu­tions, de faire avan­cer le dé­ve­lop­pe­ment de la Ville», a ter­mi­né le chef d’Union des ci­toyens.

Gra­cieu­se­té

Yves Cha­rette, chef du par­ti Union des ci­toyens, a in­vi­té les ci­toyens à al­ler vo­ter «en agis­sant dif­fé­rem­ment».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.