675 000 $ pour un pro­jet d’au­to­bus sco­laire électrique

Élec­tri­fi­ca­tion des trans­ports - Au­to­bus Lion inc.

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

La pre­mière mi­nistre du Qué­bec, Pau­line Ma­rois, ac­com­pa­gnée de la mi­nistre des Res­sources na­tu­relles, Mar­tine Ouellet, an­non­çait ven­dre­di der­nier à Saint-Jé­rôme l’at­tri­bu­tion d’une aide fi­nan­cière de 675 000 $ à l’en­tre­prise jé­rô­mienne Au­to­bus Lion inc. pour un pro­jet de dé­ve­lop­pe­ment d’un au­to­bus sco­laire en­tiè­re­ment électrique. « Un des meilleurs moyens de ma­rier dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et dé­ve­lop­pe­ment du­rable, » pré­cise Mme Ma­rois.

Ce pro­jet s’ins­crit dans le sillage de la Po­li­tique éco­no­mique Prio­ri­té em­ploi et de la Stra­té­gie d’élec­tri­fi­ca­tion des trans­ports, an­non­cée par la pre­mière mi­nistre le 1er no­vembre der­nier.

Ré­duc­tions d’émis­sions de GES

Le pro­jet d’Au­to­bus Lion inc., dont le fi­nan­ce­ment vient du Pro­gramme d’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique en in­no­va­tion du mi­nis­tère des Res­sources na­tu­relles, consiste à dé­ve­lop­per et à ex­ploi­ter, en condi­tions réelles de fonc­tion­ne­ment, un au­to­bus sco­laire en­tiè­re­ment électrique. L’au­to­bus se­rait prêt pour le prin­temps pro­chain, mais « dis­po­nible sur le mar­ché en au­tomne 2014. » Ça fait un an qu’Au­to­bus Lion tra­vaille sur le pro­jet électrique. « On a com­men­cé of­fi­ciel­le­ment dans les der­nières se­maines. Le pro­to­type va coû­ter au­des­sus d’un mil­lion. La dif­fé­rence étant as­su­mée par les quatre par­te­naires, ex­plique Marc Bé­dard, pré­sident d’Au­to­bus Lion. On amène le pro­to­type sur le mar­ché si on est sa­tis­fait. En­suite on tom­be­ra en pré pro­duc­tion puis en pro­duc­tion. On veut être sûr que les en­fants soient par­fai­te­ment en sé­cu­ri­té, que tous les tests de fia­bi­li­té soient fait. » « J’avance que l’au­to­bus se­ra prêt à l’au­tomne 2014. Dé­pen­dam­ment des par­te­naires, il y a en a qui vont être prêt avant d’autres. Pour le vé­hi­cule au com­plet, en au­tomne on va avoir un vé­hi­cule sur la route qui va dé­jà avoir été tes­té en bonne par­tie. » « Il y a un po­ten­tiel ex­tra­or­di­naire au Qué­bec et par­tout en Amé­rique du Nord. Avec l’aug­men­ta­tion du vo­lume, c’est la créa­tion d’em­plois di­rects à Saint-Jé­rôme en plus des em­plois in­di­rects, pré­cise le pré­sident d’Au­to­bus Lion se ré­jouis­sant de cette nou­velle. On fait af­faire avec 150 sous-trai­tants, la ma­jo­ri­té étant au Qué­bec. C’est 300 em­plois in­di­rects qu’on crée au Qué­bec. Et si on a un bon suc­cès, ça va être en­core plus. S’il faut pro­duire deux cents vé­hi­cules par jour, par an, TM4, par exemple au­ront une chaine de pro­duc­tion à mettre en route pour sor­tir les mo­teurs. Ce sont des cen­taines d’em­plois créés en tout ». L’en­tre­prise sou­haite avant tout prou­ver la faisabilité tech­nique et la via­bi­li­té éco­no­mique de cette tech­no­lo­gie de mo­to­ri­sa­tion. Elle veut éga­le­ment en do­cu­men­ter les avan­tages dans une pers­pec­tive de com­mer­cia­li­sa­tion mas­sive. À no­ter que grâce à des pro­jets comme ce­lui-ci, une ré­duc­tion an­nuelle de plus de 44 800 tonnes d’émis­sions de GES se­rait ob­te­nue, re­ti­rant ain­si l’équi­valent de quelque 13 000 voi­tures des routes du Qué­bec. Une ving­taine de per­sonnes en tout tra­vaillent ac­tuel­le­ment sur le pro­jet.

Trois par­te­naires

L’au­to­bus sco­laire électrique se­ra construit sur le châs­sis d’un vé­hi­cule ac­tuel­le­ment com­mer­cia­li­sé par Au­to­bus Lion inc., soit un au­to­bus de type C de 72 places. Ce­lui-ci se dis­tingue no­tam­ment par sa car­ros­se­rie faite de ma­té­riaux com­po­sites. Avec l’aide de trois par­te­naires qué­bé­cois, soit TM4 (Bou­cher­ville), B3CG In­ter­con­nect (SaintEus­tache) et le Centre na­tio­nal du trans­port avan­cé (Saint-Jé­rôme), Au­to­bus Lion inc. dé­ve­lop­pe­ra une mo­to­ri­sa­tion lui per­met­tant d’at­teindre une au­to­no­mie d’en­vi­ron 90 km. Une re­charge à mi-jour­née por­te­ra cette au­to­no­mie à 180 km quo­ti­dien­ne­ment. Quant à la consom­ma­tion éner­gé­tique, l’au­to­bus uti­li­se­ra an­nuel­le­ment 8 000 litres de die­sel de moins qu’un au­to­bus tra­di­tion­nel. Au­to­bus Lion es­time qu’au cours des pro­chaines an­nées, le po­ten­tiel de mar­ché de­vrait aug­men­ter pro­gres­si­ve­ment pour at­teindre 250 au­to­bus an­nuel­le­ment en 2018. Il reste que le dé­fi pour la com­pa­gnie se­ra le coût de cet au­to­bus électrique. Dans les faits, le coût d’un au­to­bus électrique avoi­sine les 200 000 $ ver­sus 100 000 $ pour un au­to­bus tra­di­tion­nel.

Le Qué­bec , un lea­der mon­dial ?

« Si on veut de­ve­nir un lea­der mon­dial, il faut clai­re­ment chan­ger de vi­tesse, avec des pro­jets comme ce­lui d’au­jourd’hui. Un pro­jet que j’ai com­men­cé à dis­cu­ter avec les gens de Saint-Jé­rôme l’au­tomne pas­sé. L’hi­ver pas­sé, on a ap­prou­vé les pre­mières phases du pro­jet pour être ca­pable de ve­nir vous faire cette an­nonce-là. C’est vrai qu’on a toute l’ex­per­tise au Qué­bec, mais pour être un lea­der ça prend une vo­lon­té po­li­tique et nous l’avons! » sou­tient la mi­nistre Mar­tine Ouellet. « Avec ce pro­jet, le Qué­bec pour­rait pro­duire le pre­mier au­to­bus sco­laire électrique en Amé­rique du Nord. Notre gou­ver­ne­ment en­tend conti­nuer à sou­te­nir des en­tre­pre­neurs aus­si vi­sion­naires et dy­na­miques qui mettent en évi­dence le savoir-faire qué­bé­cois », conclu Mar­tine Ouellet. Au­to­bus Lion a été fon­dée en 2008 par Marc Bé­dard et Ca­mile Chartrand, et dé­mar­rait sa pro­duc­tion en 2011. L’en­tre­prise de Saint-Jé­rôme construit des au­to­bus sco­laires en ma­té­riaux com­po­sites. Son mar­ché s’étend jus­qu’aux États-Unis.

Photo Fran­çoise Le Guen

« En ap­puyant Au­to­bus Lion, notre gou­ver­ne­ment sou­tient un pro­jet in­no­vant qui pour­rait faire du Qué­bec le pre­mier en­droit en Amé­rique du Nord à pro­duire un au­to­bus sco­laire com­plè­te­ment électrique, » dé­cla­rait Pau­line Ma­rois le 8 no­vembre der­nier à Saint-Jé­rôme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.