Sté­phane Ma­her an­nonce une baisse de taxes pour la ma­jo­ri­té des contri­buables jé­rô­miens

Rap­port sur La Si­tua­tion fi­nan­cière de La Ville de Saint-Jé­rôme

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Lors de la pre­mière séance du conseil mu­ni­ci­pal, le nou­veau maire de Saint-Jé­rôme, Sté­phane Ma­her, a pré­sen­té le rap­port sur la si­tua­tion fi­nan­cière de la ville et a an­non­cé une baisse im­por­tante du taux de la taxe fon­cière.

Le gel des taxes pour la ma­jo­ri­té des contri­buables était un enjeu de la cam­pagne élec­to­rale et M. Ma­her s’est dit « heu­reux d’avoir pu faire en­core mieux. »

Baisse de taux et baisse des taxes

Après avoir rap­pe­lé que, pour la pré­pa­ra­tion du pro­chain bud­get, leur en­ga­ge­ment « était de ge­ler les taxes », le maire a com­men­cé par ex­pli­quer que « le nou­veau rôle d’éva­lua­tion a ren­du com­plexe l’at­teinte de cet ob­jec­tif, parce que les hausses d’éva­lua­tion ne sont pas iden­tiques d’un type de pro­prié­té à l’autre. »

« Mal­heu­reu­se­ment, la Ville ne peut pas se sous­traire au nou­veau rôle. Il doit être mis à ni­veau aux trois ans, c’est une obli­ga­tion lé­gale in­con­tour­nable et la mu­ni­ci­pa­li­té n’a au­cun autre pou­voir que de res­pec­ter les va­leurs éta­blies par une firme in­dé­pen­dante. Même en abais­sant le taux de taxa­tion dans la même pro­por­tion que la hausse du rôle d’éva­lua­tion, cer­tains pro­prié­taires de­vaient as­su­mer une hausse de leur compte. Notre ob­jec­tif n’était donc pas at­teint, » a ad­mis Sté­phane Ma­her

Il a pré­ci­sé en­suite que « le conseil mu­ni­ci­pal a réus­si non seule­ment à an­nu­ler l’ef­fet de l’aug­men­ta­tion du rôle d’éva­lua­tion pour la très grande ma­jo­ri­té des ci­toyens, mais en plus à pro­cu­rer une ré­duc­tion réelle de taxes pour une ma­jo­ri­té de contri­buables. Alors que la va­leur des pro­prié­tés aug­mente de 10,36 % en moyenne, le taux de la taxe fon­cière pour le sec­teur ré­si­den­tiel a été ré­duit de 13,11 %. La taxe fon­cière gé­né­rale pas­se­ra donc de 0,61 $ à 0,53 $ par 100 $ d’éva­lua­tion. Ce­la si­gni­fie que, mis à part un faible pour­cen­tage, les contri­buables jé­rô­miens au­ront une réelle baisse de taxes.»

La di­mi­nu­tion de re­ve­nus au­ra un im­pact

Le maire af­firme n’avoir pas eu de sur­prise en exa­mi­nant la si­tua­tion fi­nan­cière de Saint-Jé­rôme. « Je suis is­su du monde des af­faires et la lec­ture que j’ai pu faire au cours des trois der­nières an­nées est que la pla­te­forme fi­nan­cière de la Ville per­met un tel ré­pit. La si­tua­tion fi­nan­cière est telle que je l’avais es­ti­mée. »

Se­lon le maire, une ville qui dé­gage des sur­plus an­née après an­née est en me­sure de ré­duire les taxes. « Ce­pen­dant, il faut gar­der à l’es­prit qu’il n’y a pas de ma­gie dans le do­maine fi­nan­cier », rap­pelle M. Ma­her.

« On ne peut pas ré­duire les taxes, donc les re­ve­nus, et conti­nuer le dé­ve­lop­pe­ment au même rythme. C’est pour­quoi notre stra­té­gie pré­voit un ra­len­tis­se­ment ac­cep­table de la crois­sance et une aug­men­ta­tion des dé­penses li­mi­tées à l’IPC. En de­meu­rant vi­gi­lants, nous se­rons ain­si en me­sure de res­pec­ter les at­tentes des contri­buables jé­rô­miens. »

Des chan­ge­ments

M. Ma­her a fait pré­cé­der son rap­port sur la si­tua­tion fi­nan­cière par une sé­rie d’an­nonces. L’ou­ver­ture des portes de l’hô­tel de ville 30 mi­nutes avant l’as­sem­blée mu­ni­ci­pale, l’ajout d’une pé­riode de ques­tions à la fin de l’as­sem­blée et un mo­ra­toire sur le pro­lon­ge­ment du bou­le­vard du Roi-Charles jus­qu’à la rue des Lacs. Des points qui avaient fait l’ob­jet d’en­ga­ge­ments du maire au cours de la cam­pagne élec­to­rale ou de de­mandes pré­sen­tées par des ci­toyens.

In­di­ca­tions pré­li­mi­naires quant aux ré­sul­tats de l’exer­cice en cours

Ma­her a éga­le­ment in­for­mé que, se­lon les don­nées ac­tuelles, et sous toutes ré­serves, en ex­cluant les ré­sul­tats des or­ga­nismes de­vant faire par­tie de notre comp­ta­bi­li­té, l’exer­cice fi­nan­cier 2013 pour­rait se sol­der par un lé­ger ex­cé­dent de 1 300 000 $. « Sur un bud­get d’un peu plus de 120 mil­lions de dol­lars, c’est une marge de ma­noeuvre plu­tôt in­con­for­table que nous de­vrons amé­lio­rer as­su­ré­ment. Il reste un mois et de­mi d’opé­ra­tion et ce n’est que lors du dé­pôt des états fi­nan­ciers au prin­temps pro­chain que nous au­rons les chiffres exacts, » a-t-il pré­ci­sé.

Si­tua­tion fi­nan­cière

Se confor­mant à la Loi sur les ci­tés et villes, le maire a pré­sen­té un por­trait de la si­tua­tion fi­nan­cière de Saint-Jé­rôme au re­gard des as­pects sui­vants : les ré­sul­tats fi­nan­ciers pour la der­nière an­née ter­mi­née, les in­di­ca­tions quant aux ré­sul­tats pré­vi­sibles pour l’exer­cice en cours, un état des dé­penses en im­mo­bi­li­sa­tions au­to­ri­sées pour l’exer­cice 2013 et les pré­vi­sions pour le pro­chain pro­gramme trien­nal d’im­mo­bi­li­sa­tions, un aper­çu des prin­ci­pales orien­ta­tions qui ser­vi­ront à la pré­pa­ra­tion du bud­get de fonc­tion­ne­ment, le trai­te­ment des membres du conseil mu­ni­ci­pal et les al­lo­ca­tions de dé­penses qui leur sont ac­cor­dées.

Il a aus­si dé­po­sé les in­di­ca­teurs de ges­tion, la liste des contrats de plus de 25 000 $ conclus par la Ville de­puis les douze der­niers mois, ain­si que la liste de tous les contrats com­por­tant une dé­pense de plus de 2 000 $ conclus au cours de cette pé­riode avec un même co­con­trac­tant lorsque l’en­semble de ces contrats com­porte une dé­pense to­tale ex­cé­dant 25 000 $. Ces listes peuvent être consul­tées au Ser­vice du greffe et des af­faires ju­ri­diques de la Ville et le conte­nu du rap­port sur la si­tua­tion fi­nan­cière peut être consul­té sur le site Internet de SaintJé­rôme à vsj.ca.

Photo Fran­çoise Le Guen

« De­puis 2002, le far­deau fis­cal s’alour­dis­sait constam­ment sur leurs épaules, mais c’est ter­mi­né. Mieux qu’un gel, la ma­jo­ri­té des contri­buables jé­rô­miens au­ront une baisse de taxes, » a dé­cla­ré le maire Sté­phane Ma­her.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.