Fran­çois Bour­don ac­cu­sé de pos­ses­sion de por­no­gra­phie ju­vé­nile

Le di­rec­teur du Centre de Por­tage à Pré­vost ar­rê­té

Le Nord - - LE PATROUILLEUR - Ma­thieu Ste-Ma­rie

Le di­rec­teur du centre de Por­tage à Pré­vost, Fran­çois Bour­don, a été ar­rê­té, le 18 no­vembre, en marge de la plus im­por­tante opé­ra­tion po­li­cière en ma­tière de por­no­gra­phie ju­vé­nile au Qué­bec, a an­non­cé la Sû­re­té du Qué­bec, la semaine der­nière. Bour­don, est ac­cu­sé de pos­ses­sion et de dis­tri­bu­tion de por­no­gra­phie ju­vé­nile.

Du 18 au 21 no­vembre, l’Équipe d’en­quêtes sur l’ex­ploi­ta­tion sexuelle des en­fants sur Internet de la Sû­re­té du Qué­bec a pro­cé­dé à 28 ar­res­ta­tions de per­sonnes âgées de 21 à 68 ans dans cha­cune des ré­gions de la pro­vince. Sept pho­tos et noms de sus­pects, dont ceux de Bour­don, ont été pu­bliés.

La plu­part des sus­pects ar­rê­tés ont com­pa­ru et cer­tains com­pa­raî­tront cet après-mi­di. «Ils pour­raient faire face à di­verses ac­cu­sa­tions re­liées à l’ex­ploi­ta­tion sexuelle des en­fants, telles que pro­duc­tion, pos­ses­sion, dis­tri­bu­tion de por­no­gra­phie ju­vé­nile, avoir ac­cé­dé à de la por­no­gra­phie ju­vé­nile, et, dans cer­tains cas, agres­sion sexuelle», pré­cise la SQ dans un com­mu­ni­qué

Des per­qui­si­tions ont éga­le­ment été réa­li­sées dans les ré­si­dences des sus­pects, où du ma­té­riel in­for­ma­tique a été sai­si pour ana­lyse.

Cette opé­ra­tion a été réa­li­sée dans le cadre du pro­jet Main­mise, un pro­jet d’en­quête amor­cé entre juin et oc­tobre der­nier.

Les ser­vices de po­lice mu­ni­ci­paux des villes Saint-Jé­rôme, Mon­tréal, Qué­bec, Ga­ti­neau, La­val, Lon­gueuil, Sa­gue­nay, Sher­brooke, Lé­vis, TroisRi­vières, Ter­re­bonne et Saint-Jean-sur-Ri­che­lieu ont par­ti­ci­pé à ce coup de fi­let ma­jeur. En­vi­ron 330 po­li­ciers ont pris part à cette opé­ra­tion.

No­tons que le centre de Por­tage qui a ouvert ses portes à Pré­vost en 1973 a fê­té ses 40 ans en fé­vrier der­nier. Pour cette oc­ca­sion, plus de 300 em­ployés, ré­si­dants, membres du conseil et amis de Por­tage se sont réunis. Au­jourd’hui, le cam­pus du lac Écho, à Pré­vost, ac­cueille 130 ré­si­dents, soit 90 adultes et 40 ado­les­cents.

Cet or­ga­nisme à but non lu­cra­tif a pour mis­sion de ta­bler sur les forces et les ha­bi­li­tés des toxi­co­manes afin de leur per­mettre de vivre une vie sobre.

Toute in­for­ma­tion sur les in­di­vi­dus ar­rê­tés et leurs agis­se­ments peut être com­mu­ni­quée à la Cen­trale de l’in­for­ma­tion cri­mi­nelle de la Sû­re­té du Qué­bec, au 1 800 659-4264. Par ailleurs, le pu­blic est in­vi­té à si­gna­ler toute si­tua­tion d’ex­ploi­ta­tion sexuelle des jeunes sur Internet à l’adresse sui­vante : cy­be­raide.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.