Être confron­té à ses propres li­mites

La réa­li­té des proches ai­dants

Le Nord - - ACTUALITÉS -

Ça com­mence tout dou­ce­ment. Un pa­rent qui ne conduit plus ou ne peut plus gé­rer ses avoirs. Un conjoint qui perd la mé­moire ou son au­to­no­mie. Au fil des se­maines, on en fait tou­jours un peu plus pour l’être cher. Sans le sa­voir, on de­vient un proche ai­dant. Puis un jour, on a du mal à ré­pondre à tous les be­soins. Que faire?

Se­lon An­nick Letarte, conseillère aux proches ai­dants à l’Ap­pui Lau­ren­tides, bien des gens com­mencent à four­nir tout dou­ce­ment de l’aide à un de leurs proches, qu’il s’agisse d’un pa­rent, d’un conjoint ou d’un ami, sans se re­con­naître comme

Pho­to gra­cieu­se­té

An­nick Letarte.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.