Le Club Man­ga d’Ici par les arts ho­no­ré

Le Nord - - DIVERTISSEMENT ET SPECTACLES - Fran­çoise Le Guen

En oc­tobre der­nier des jeunes ex­cep­tion­nels du Qué­bec ont été mis à l’hon­neur lors Ga­la des prix Le­viers du Re­grou­pe­ment des or­ga­nismes com­mu­nau­taires au­to­nome jeu­nesse du Qué­bec (ROCAJQ). Par­mi eux les cinq membres du co­mi­té exé­cu­tif du Club Man­ga, un groupe de l’or­ga­nisme Ici par les arts.

Hier soir, le Club man­ga était ho­no­ré par le ROCAJQ qui leur re­met­tait le prix Le­vier dans les lo­caux de l’or­ga­nisme Ici par les arts.

Plus qu’un club, une fa­mille

Dans le cadre de cette 4e édi­tion des Prix Le­viers, des jeunes ayant un par­cours de vie dif­fé­rent ont été sa­lués pour leurs en­ga­ge­ments et leurs réus­sites per­son­nelles, col­lec­tives et com­mu­nau­taire. Ces jeunes qui ont été re­con­nus comme étant des exemples pour leur com­mu­nau­té. « Ils ne se sen­taient pas com­pris dans leur en­vi­ron­ne­ment donc ils se sont créé une fa­mille qui les com­prend, et main­te­nant ils savent qu’ils sont aus­si “hot” que tous les autres, » a ex­pli­qué Syl­vie Nor­ris, la di­rec­trice du ROCAJQ, pré­sente lors de l’évé­ne­ment. Main­te­nant, « ils ont une confiance en eux et une ca­pa­ci­té de s’af­fir­mer. Et à ne pas se sen­tir mal parce qu’ils n’ont pas les mêmes goûts que les autres. » « On a re­mar­qué qu’il n’y avait pas de prix, de re­con­nais­sance pour des jeunes qui ont es­sayé des choses, qui ont vé­cu des choses et qui se sont dit moi dans ma vie main­te­nant je vais être un ac­teur de chan­ge­ment, je vais la trans­for­mer ma com­mu­nau­té, » pré­cise- t- elle. Ain­si ils de­viennent des le­viers pour d’autres jeunes, des points d’an­crage.

Des le­viers

Et parce qu’ils sont un le­vier pour eux­mêmes au dé­part et en­suite un le­vier pour leur en­vi­ron­ne­ment leur com­mu­nau­té, « ils ont chan­gé les choses, ils ont osé des choses, » ajoute-t-elle.

« L’es­time de soi a aug­men­té, l’iso­le­ment a bais­sé, je suis ca­pable de plus m’ou­vrir pour par­ler aux gens ici et à l’ex­té­rieur, » par­tage de son cô­té Ka­ro­line Fi­lion, la fon­da­trice du Club man­ga, qui com­prend main­te­nant une cin­quan­taine de membres.

Le Club de Man­ga a été ini­tié par un groupe de jeunes de l’or­ga­nisme ICI par les Arts qui ont vou­lu re­joindre d’autres jeunes qui par­ta­geaient leur in­té­rêt pour cette forme d’art vi­suel qu’est le man­ga, une bande des­si­née ja­po­naise. Au fil du temps, ce groupe est de­ve­nu non seule­ment une fa­mille, mais éga­le­ment un en­droit pro­pice au dé­ve­lop­pe­ment des ta­lents ar­tis­tiques des par­ti­ci­pants. Les jeunes du Club man­ga se réunissent à 17 h chaque jeu­di au sous-sol d’Ici par les arts.

Le Re­grou­pe­ment des or­ga­nismes com­mu­nau­taires au­to­nomes jeu­nesse ( ROCAJQ) est un col­lec­tif d’or­ga­nismes au­to­nomes jeu­nesse qui re­groupe 52 or­ga­nismes de par­tout au Qué­bec et qui s’est don­né comme mis­sion d’in­for­mer, sen­si­bi­li­ser et édu­quer la po­pu­la­tion aux réa­li­tés des jeunes, plus spé­ci­fi­que­ment des ado­les­cents et des jeunes adultes. Ses membres re­joignent plus de 300 000 jeunes chaque an­née. Son ac­tion s’étend sur la qua­si- to­ta­li­té du ter­ri­toire qué­bé­cois

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.