Une nou­velle vo­ca­tion pour près de 300 églises du Qué­bec

Le Nord - - ACTUALITÉS - Ma­rie-Eve Shaffer, Jour­nal Mé­tro

De­puis une dé­cen­nie, pas moins de 285 églises du Qué­bec ont chan­gé de vo­ca­tion ou sur le point de l’être, ré­vèlent des don­nées ob­te­nues par TC Me­dia.

La ma­jo­ri­té de ces églises ont été conver­ties. Elles ont été mu­tées en centres com­mu­nau­taires, en bi­blio­thèques, en salles de spec­tacle ou même en im­meubles à lo­ge­ments abor­dables, d’après une com­pi­la­tion scru­pu­leuse du Conseil du pa­tri­moine re­li­gieux du Qué­bec (CPRQ), un or­ga­nisme à but non lu­cra­tif qui veille à la conser­va­tion et la mise en va­leur des biens et des im­meubles de l’Église.

Nou­velles fonc­tions

Par­fois, les nou­velles fonc­tions de ces églises sont mul­tiples.

Par exemple, l’Église Sainte-Ger­mai­neCou­sin, à Mon­tréal, abri­te­ra sous peu une salle com­mu­nau­taire ain­si qu’un centre de la pe­tite en­fance. À la place de l’an­cien pres­by­tère, un im­meuble à lo­ge­ments pour des per­sonnes âgées se­ra construit.

Les ac­ti­vi­tés de culte ne sont pas né­ces­sai­re­ment écar­tées des pro­jets. Plu­sieurs com­mu­nau­tés re­li­gieuses ont d’ailleurs ra­che­té ces églises.

Dans d’autres cas, un es­pace plus res­treint a été ac­cor­dé aux re­li­gieux.

À La Du­ran­taye, dans Chau­diè­resAp­pa­laches, l’église Saint-Ga­briel a été trans­for­mée en centre mul­ti­fonc­tion­nel. Les bancs ont été re­ti­rés. Une cui­sine, un ves­tiaire et des toi­lettes ont été construits à l’in­té­rieur de la nef. Le choeur y est tou­jours, mais il est dis­si­mu­lé der­rière un ri­deau pen­dant les ac­ti­vi­tés laïques.

Des condos

Dans moins d’un 1% des cas, les églises ont été mo­di­fiées pour abri­ter des condos.

«Des pro­jets de condos, ce n’est pas l’ave­nir, a in­di­qué le char­gé de pro­jet du CPRQ, De­nis Boucher. Il y a toutes sortes de mo­di­fi­ca­tions qui doivent être faites par la suite pour es­sayer d’amé­lio­rer la qua­li­té de vie des oc­cu­pants et leur coût est énorme.»

D’après la pro­fes­seure ti­tu­laire à la Fa­cul­té de théo­lo­gie et des sciences de la re­li­gion à l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal et la ti­tu­laire de la Chaire re­li­gion, culture et so­cié­té, So­lange Le­febvre, le Qué­bec est en avance sur plu­sieurs pays, no­tam­ment eu­ro­péens, lors­qu’il est ques­tion de trou­ver un nou­vel usage aux églises.

«On est plus avan­cé dans la me­sure où on en dé­jà conver­ti, a-t-elle dit. On a as­su­mé dé­jà le fait qu’il fal­lait [conver­tir ces églises]».

Mme Le­febvre a no­tam­ment sou­li­gné la créa­tion de la Fon­da­tion du pa­tri­moine re­li­gieux du Qué­bec, en 1995, qui est de­ve­nue en 2007 le CPRQ, ain­si que le rap­port de la Com­mis­sion de la culture dé­po­sé en 2006, Croire au pa­tri­moine re­li­gieux du Qué­bec.

Res­tau­ra­tion du pa­tri­moine re­li­gieux

Le gou­ver­ne­ment du Qué­bec a en plus consa­cré près de 275M$ dans la res­tau­ra­tion du pa­tri­moine re­li­gieux de­puis 1995.

Bien que le Qué­bec ait fait un pas de plus dans la trans­for­ma­tion des églises, il est en­core trop sou­vent en mode ré­ac­tion, a dé­plo­ré l’ar­chi­tecte Ron Ray­side, qui a par­ti­ci­pé à plu­sieurs conver­sions d’églises.

«Il fau­drait que l’ar­che­vê­ché, les églises, la Ville et peut-être même le gou­ver­ne­ment du Qué­bec s’as­soient en­semble pour voir quel se­ra le plan pour les 20 pro­chaines an­nées. Il faut qu’on aille une grande ré­flexion et sur­tout le temps de la faire», a-t-il fait savoir

En 2006, la Com­mis­sion de la culture a ex­hor­té le gou­ver­ne­ment du Qué­bec à dé­cré­ter un mo­ra­toire «sur l’alié­na­tion et la modification des bâ­ti­ments re­li­gieux» afin de prendre le temps de ré­flé­chir à l’ave­nir des églises. Le mi­nistre de la Culture d’alors, Line Beau­champ, avait re­fu­sé en di­sant que le mo­ra­toire se­rait «un pro­ces­sus lourd et in­tru­sif qui va à l’en­contre du droit de pro­prié­té».

Ron Ray­side re­grette que trop sou­vent, les com­mu­nau­tés cherchent à la va-vite un nou­vel usage à leur église. Lorsque celles-ci sont fer­mées, elles se dé­té­riorent ra­pi­de­ment, faute d’en­tre­tien. Et le temps que les com­mu­nau­tés si­non les pro­mo­teurs trouvent un pro­jet réa­li­sable et le fi­nan­ce­ment né­ces­saire, la dé­gra­da­tion s’ac­cé­lère.

«Quand on trouve un ac­qué­reur, il y a une fac­ture de mise à ni­veau qui est énorme, a rap­por­té M. Boucher. Et je ne parle pas de mise aux normes et de tout ce que le bâ­ti­ment peut exi­ger se­lon l’usage qu’on veut en faire.»

En chiffres

En 2003, le Conseil du pa­tri­moine re­li­gieux du Qué­bec a re­cen­sé tous les lieux de culte en fonc­tion. Il a dé­nom­bré 2751 églises et cha­pelles. Près de 12% d’entre elles ont été fer­mées, ven­dues ou trans­for­mées, si­non elles sont en voie de l’être, ou dé­mo­lies (voir ta­bleaux).

Photo ar­chives

L’église de Saint-An­toine.

Photo ar­chives

L’église St-Lu­cien a été démolie il y a quelques an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.