MARS

Le Nord - - LA UNE -

Jorge Ma­rio Ber­go­glio se­ra le 266e evêque de Rome et pape de l’Église ca­tho­lique sous le nom de Fran­çois de­puis son élec­tion le 13 mars 2013. L’évêque de SaintJé­rôme, Mgr Pierre Morissette, a connu briè­ve­ment le nou­veau pape ar­gen­tin Jorge Ma­rio Ber­go­glio lors d’un Sy­node à Rome en 2001. Comme la plu­part des gens, Mgr Morissette s’est dit sur­pris par l’élec­tion du pape Ber­go­glio.

«Ce n’est pas une per­sonne qui parle beau­coup. C’est quel­qu’un de sou­riant, d’ac­cueillant, qui a des ré­flexions pro­fondes et qui m’ap­pa­raît être un être bien», ex­plique Mgr Morissette.

Ce­lui-ci af­firme avoir dé­cou­vert son cô­té « proche du monde» et son mode de vie simple par le biais des mé­dias. On le dé­crit aus­si comme une per­sonne qui lutte contre la pau­vre­té.

Son pré­dé­ces­seur Be­noît XVI a cé­dé son siège en évo­quant des rai­sons de san­té, le 28 fé­vrier 2013.

La co­mé­dienne et pré­si­dente du ju­ry Jeu­nesse du Prix IMAGE/in 2013, Fré­dé­rique Du­fort (alias Léa dans Uni­té 9), ren­contre les 2 300 élèves de l’École po­ly­va­lente SaintJé­rôme, pour les in­vi­ter à par­ti­ci­per à la lutte contre le mo­dèle de beau­té unique.

Une tren­taine de per­sonnes ont mar­ché dans le centre- ville de Saint- Jé­rôme pour dé­non­cer la vio­lence faite aux en­fants. Par­ti du pa­lais de jus­tice, le groupe sou­haite faire chan­ger la loi qu’il juge trop clé­mente pour ceux qui s’at­taquent aux en­fants. Plu­sieurs his­toires d’hor­reurs ont fait la man­chette ces der­nières an­nées: les meurtres de trois en­fants à Drum­mond­ville, l’as­sas­si­nat de deux autres à Saint- Ed­mond- de- Gran­tham et, plus près de chez nous, les meurtres d’Oli­vier et Anne-So­phie par leur père Guy Tur­cotte, ex-car­dio­logue à l’hô­pi­tal de SaintJé­rôme. . « Chaque fois que je voyais les pho­tos d’Oli­vier et Anne-So­phie, je pleu­rais. Je trouve ça in­con­ce­vable qu’un pa­pa, qui sup­po­sé­ment aime ses en­fants, les a poi­gnar­dés » , ex­plique Claire Du­puis, une par­ti­ci­pante à cette ma­ni­fes­ta­tion.

L’aug­men­ta­tion des si­gna­le­ments au Centre jeu­nesse des Lau­ren­tides (CJL) dans les quatre der­nières se­maines met une pres­sion ac­crue sur l’or­ga­nisme qui lance un cri d’alarme à la po­pu­la­tion pour de­ve­nir fa­mille d’ac­cueil dans la ré­gion.

Les ci­toyens du sec­teur Saint-An­toine à Saint-Jé­rôme ex­cé­dés par le bruit pro­ve­nant du ga­rage des trains de la ligne Saint-Jé­rôme / Mon­tréal ont fi­na­le­ment ob­te­nu la par­ti­ci­pa­tion de l’Agence mé­tro­po­li­taine de trans­port (AMT) à un pro­ces­sus de mé­dia­tion sous l’égide de l’Office des trans­ports du Ca­na­da

Le maire de Saint-Jé­rôme, Marc Gas­con, s’est dit sur­pris des pro­pos de Ro­saire So­riol, ex-vice-pré­sident de Des­sau, qui a af­fir­mé la semaine der­nière, à la Com­mis­sion Charbonneau, que la firme de gé­nie-conseil a ver­sée illé­ga­le­ment entre 15 000 $ et 20 000 $ pour les trois cam­pagnes élec­to­rales du maire.

La Com­mis­sion sco­laire de la Ri­vière-duNord ac­cueille fa­vo­ra­ble­ment le pro­jet de loi 23 qui pré­sente les mo­da­li­tés pour la mise en place pro­gres­sive de la ma­ter­nelle 4 ans, à temps plein, en mi­lieu dé­fa­vo­ri­sé.

Après plu­sieurs mois de né­go­cia­tion, les tra­vailleuses en CPE des Lau­ren­tides signent leur con­ven­tion. L’une des plus longues rondes de né­go­cia­tion des CPE s’est ter­mi­née dans la soi­rée du 25 mars par la si­gna­ture de la con­ven­tion col­lec­tive des tra­vailleuses, membres du syn­di­cat ré­gio­nal des CPE des Lau­ren­tides af­fi­lié à la CSN.

Photo Ma­thieu Ste-Ma­rie

Une tren­taine de per­sonnes ont mar­ché dans le centre-ville de Saint-Jé­rôme pour dé­non­cer la vio­lence faite aux en­fants

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.