L’ur­gence dé­borde

Saint-Jé­rôme

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

La si­tua­tion ne s’amé­liore pas

Le nombre de pa­tients se pré­sen­tant à l’Hô­pi­tal ré­gio­nal de Saint-Jé­rôme ces deux der­niers jours est en aug­men­ta­tion. L’ur­gence a lit­té­ra­le­ment dé­bor­dé lun­di et mar­di der­nier, au point où, tous les lits étant oc­cu­pés, deux lits pour adultes ont dû être loués et pla­cés dans le ser­vice de pé­dia­trie.

Le taux d’oc­cu­pa­tion de l’ur­gence du Centre de san­té et de ser­vices so­ciaux de Saint-Jé­rôme (CSSS) était en ef­fet éle­vé ce lun­di 6 jan­vier et af­fi­chait 164 %. À 16 h, il était de 190 %, soit 74 ci­vières oc­cu­pées sur 39. À 17 h, lun­di, 57 per­sonnes at­ten­daient à l’ur­gence et 12 per­sonnes étaient in­tu­bées aux soins in­ten­sifs. Mar­di la si­tua­tion était la même au ni­veau de l’acha­lan­dage alors que le CSSS af­fi­chait un taux d’oc­cu­pa­tion de 169 %. Au mo­ment de mettre sous presse, il y avait 32 per­sonnes dans la salle d’at­tente, sans comp­ter les nom­breuses per­sonnes en at­tente d’hos­pi­ta­li­sa­tions.

Quelles sont les causes de cet en­gor­ge­ment ? La grippe ne se­rait pas res­pon­sable de ces nom­breuses vi­sites, mais de nom­breux pro­blèmes res­pi­ra­toires. Consé­quence : une aug­men­ta­tion de l’acha­lan­dage de 20 % au cours des der­niers jours nous dit-on au ser­vice des com­mu­ni­ca­tions du CSSS de Saint-Jé­rôme.

« Il n’y a pas de cas d’in­fluen­za qui res­sortent, mais beau­coup de per­sonnes se pré­sentent avec des symp­tômes d’al­lure grip­pale. Il n’y a pas d’in­dices d’épi­dé­mie d’in­fluen­za pour le ter­ri­toire », constate Na­tha­lie No­lin, res­pon­sable du ser­vice des com­mu­ni­ca­tions.

Se­lon Na­tha­lie No­lin, la si­tua­tion à l’ur­gence, pour la pé­riode de Noël jus­qu’au dé­but jan­vier, était meilleure que celle de l’an­née der­nière.

« Avec des taux d’oc­cu­pa­tion plus fa­cile à gé­rer grâce aux me­sures que l’on a mises en place. On a sen­ti les ré­sul­tats du tra­vail ef­fec­tué dès cet au­tomne».

La si­tua­tion s’est pour­tant dé­té­rio­rée le lun­di 6 jan­vier. Le ven­dre­di 3 jan­vier, le CSSS af­fi­chait un taux d’oc­cu­pa­tion de l’ur­gence de 156 %.

« Avant il y avait quelques pics, mais c’était plus constant », nous dit Na­tha­lie No­lin.

Des so­lu­tions ?

Une réunion spé­ciale des ad­mi­nis­tra­teurs a eu lieu en dé­but d’après-mi­di lun­di et mar­di afin de trou­ver des so­lu­tions à très court terme pour désen­gor­ger l’ur­gence. Par­mi les me­sures mises en place, en plus de la lo­ca­tion des deux lits adultes, les ad­mi­nis­tra­teurs vont fa­vo­ri­ser les chi­rur­gies avec re­tour ra­pide à do­mi­cile.

« On a en­core fait une ren­contre au­jourd’hui. Les so­lu­tions en place sont les mêmes qu’hier. On oc­cupe tout l’es­pace dis­po­nible, toutes les ci­vières dis­po­nibles sont uti­li­sées. On fa­vo­rise des chi­rur­gies avec re­tour à do­mi­cile », nous pré­cise Mme No­lin.

« Les trans­ferts ne sont pas pos­sibles à l’hô­pi­tal de Saint-Eus­tache qui vit éga­le­ment une si­tua­tion de dé­bor­de­ment », ajoute Na­tha­lie No­lin.

Lun­di 6 jan­vier le taux d’oc­cu­pa­tion de l’ur­gence de Saint-Eus­tache était éga­le­ment éle­vé avec un taux d’oc­cu­pa­tion de 184 %. Même chose pour l’hô­pi­tal de La­chute avec 188 %. Sainte-Agathe de son cô­té af­fi­chait un taux d’oc­cu­pa­tion de l’ur­gence de 144 %. Au to­tal, les six hô­pi­taux de la ré­gion af­fi­chaient un taux d’oc­cu­pa­tion de 167 % le 6 jan­vier der­nier.

Afin de re­mé­dier à cette si­tua­tion, le CSSS de Saint- Jé­rôme a ajou­té du per­son­nel jus­qu’à ven­dre­di pro­chain soit trois per­sonnes de plus par quart de tra­vail : une in­fir­mière, une auxi­liaire ou un pré­po­sé aux bé­né­fi­ciaires.

Photo Ma­thieu Ste-Ma­rie

Mar­di der­nier le CSSS de Saint-Jé­rôme af­fi­chait un taux d’oc­cu­pa­tion de 169 %.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.