Fran­çois Mail­hot met le cap sur une ré­gion in­ex­plo­rée de l’An­tarc­tique

Le Nord - - ACTUALITÉS - Ma­thieu Ste-Ma­rie

Dé­cou­vrir une ré­gion en­core in­ex­plo­rée de l’An­tarc­tique. Voi­là le dé­fi am­bi­tieux que s’est don­né une équipe de six jeunes aven­tu­riers, dont fait par­tie le Jé­rô­mien, Fran­çois Mail­hot.

Le grand dé­part de ce voyage de 45 jours est pré­vu pour le 23 jan­vier. Quelques jours après, le 2 fé­vrier, les membres de l’ex­pé­di­tion qué­bé­coise XPAn­tarc­tik quit­te­ront Ushuaïa, en Ar­gen­tine, et réa­li­se­ront une tra­ver­sée à la voile de 1 700 km. « Je ne sais pas si j’ai le pied ma­rin, donc juste ça pour moi c’est toute une aven­ture », af­firme M.Mail­hot, mon­teur de ligne de for­ma­tion.

Ar­ri­vés sur le conti­nent An­tarc­tique, les ex­plo­ra­teurs tra­ver­se­ront pen­dant 35 jours les hauts pla­teaux et se ren­dront en terre in­ex­plo­rée pour pra­ti­quer de l’al­pi­nisme sur des som­mets vierges.

« Il reste en­core beau­coup de tra­vail à faire avant le dé­part, mais c’est cer­tain que je suis très fé­brile. C’est fou de consta­ter le tra­vail qu’on a fait et de se dire que dans deux se­maines on s’en va (…) Là on ar­rive au bout et nos rêves vont en­fin se réa­li­ser », sou­ligne l’aventurier de 32 ans.

À quelques jours du dé­part, Fran­çois Mail­hot ne cache pas qu’il a des craintes. « On doit tra­vailler sur ces craintes-là. Ça fait trois ans que nous plan­chons sur ce pro­jet et en­vi­ron un an que toute l’équipe se réunit pour faire des en­traî­ne­ments d’équipe afin d’être prête phy­si­que­ment et psy­cho­lo­gi­que­ment à faire face à toute sorte de si­tua­tions », ra­conte-t-il.

Tra­ver­ser le pas­sage de Drake à la voile, un des pas­sages les plus tu­mul­tueux au monde, se­ra un des plus gros dé­fis de M.Mail­hot qui est beau­coup plus à l’aise dans les mon­tagnes. En ef­fet, ce der­nier a 12 ans d’ex­pé­rience en al­pi­niste et en es­ca­lade au Ca­na­da, aux États-Unis, en Eu­rope et en Amé­rique cen­trale.

Tra­vail d’équipe

Pour bien se pré­pa­rer, les membres de l’équipe, qui réa­li­se­ront cette pre­mière mon­diale, se sont en­traî­nés dans l’Ouest ca­na­dien, il y a un mois.

« Ç’a été très en­ri­chis­sant. Nous sommes par­tis unis et nous sommes re­ve­nus en­core plus unis et forts qu’avant », ob­serve le ré­sident des Lau­ren­tides.

Cette équipe consti­tuée de jeunes de 25 à 32 ans a éga­le­ment sui­vi une for­ma­tion avec le Groupe Es­prit de corps afin de mieux évo­luer en­semble.

Ce sont deux des membres de l’équipe, Alexandre Byette et Marina Lan­çon, guides de voyages d’aven­tures, qui ont eu l’idée de cette folle ex­plo­ra­tion. Fran­çois Mail­hot n’a pas hé­si­té une se­conde à em­bar­quer dans l’aven­ture avec eux.

« Il va y avoir des som­mets vierges, il n’y a pas de carte de la ré­gion, on ne connait pas la tem­pé­ra­ture, mais on sait que c’est le pays le plus froid, le plus ven­teux et le plus éle­vé au monde. C’est l’en­droit idéal pour de jeunes ex­plo­ra­teurs comme nous », af­firme ce­lui qui est ex­ci­té à l’idée d’al­ler où l’Homme n’a en­core ja­mais mis le pied.

Explorer, faire avan­cer la science et ins­pi­rer

En plus d’explorer une nou­velle ré­gion, le pro­jet a pour mis­sion de faire avan­cer la science et d’ins­pi­rer.

En ef­fet, une équipe de cher­cheurs de l’UQAM mè­ne­ra, en col­la­bo­ra­tion avec les ex­plo­ra­teurs, une étude por­tant sur l’adap­ta­tion du corps hu­main aux condi­tions ex­trêmes. Des tests sont ef­fec­tués avant, pen­dant et après.

De plus, XPAn­tarc­tik vise à ins­pi­rer les gens afin qu’ils trouvent la mo­ti­va­tion d’at­teindre leurs rêves. L’équipe va ren­con­trer les jeunes dans les écoles et s’est en­ga­gée à amas­ser de l’ar­gent pour la Fon­da­tion rêve d’en­fants.

Le coût de ce pé­riple, qui com­prend l’achat du ba­teau, est très éle­vé. Le groupe a dé­jà amas­sé 400 000 $ et pour­sui­vra sa cam­pagne de fi­nan­ce­ment le 16 jan­vier à l’Ago­ra Hy­dro-Qué­bec lors de la soi­rée Grand dé­part. Il se­ra alors pos­sible pour le pu­blic de dé­cou­vrir la réa­li­té d’une ex­plo­ra­tion po­laire no­tam­ment en ma­ni­pu­lant le ma­té­riel des aven­tu­riers.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.