Nos élus tien­dront-ils leurs ré­so­lu­tions ?

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen et Ma­thieu Ste-Ma­rie

Le Jour­nal Le Nord a de­man­dé à quelques élus de la ré­gion de nous par­ler de leurs ré­so­lu­tions pour l’an­née 2014.

Jean Du­mais, maire de Saint-Co­lom­ban

Pour Jean Du­mais, maire de Saint- Co­lom­ban : « Les ré­so­lu­tions du Jour de l’An ont la ré­pu­ta­tion de ne pas être sui­vies long­temps par ceux qui les prennent, je pré­fère de beau­coup m’en te­nir aux en­ga­ge­ments tels ceux que mon équipe et moi avons pris et qui nous ont me­nés à l’Hô­tel de Ville de Saint- Co­lom­ban en no­vembre der­nier puisque nous met­trons tout en oeuvre pour les réa­li­ser. »

Pierre Dionne La­belle, dé­pu­té de Ri­vière-du-Nord

Le dé­pu­té de Ri­vière- du- Nord Pierre Dionne La­belle ( NPD), sou­haite de son cô­té consa­crer un peu plus de temps à sa fa­mille et ser­vir de son mieux les gens du com­té. « Ma ré­so­lu­tion - et mon dé­fi - est de mon­ter tous les jours les es­ca­liers me­nant à mon bu­reau, à Ottawa, qui se trouve au 6e ét age ( es­ca­liers doubles). J’in­vite d’ailleurs les gens à ve­nir me voir et faire la même chose! »

Po­li­ti­que­ment, le dé­pu­té confie avoir un en­ga­ge­ment et non une ré­so­lu­tion, ce­lui de res­ter le per­son­nage po­li­tique le plus ac­ces­sible que les gens ont ren­con­tré dans leur vie. Et lais­ser ce­la en hé­ri­tage! »

Sté­phane Ma­her, maire de Saint-Jé­rôme

Quant à Sté­phane Ma­her, maire de Saint- Jé­rôme, sa ré­so­lu­tion est simple celle de tou­jours se pres­ser len­te­ment « parce que dans notre quo­ti­dien, au­jourd’hui, on est pié­gé par la prise de dé­ci­sion ra­pide et c’est ce qui fait que l’on peut sor­tir du plan de match. Je m’ef­force de for­cer les dé­lais dans cer­taines prises de dé­ci­sion. Ça de­mande beau­coup de ri­gueur in­tel­lec­tuelle. C’est dif­fi­cile. C’est fa­cile des prendre des dé­ci­sions, mais prendre la bonne dé­ci­sion, c’est dur. On ap­prend en vieillis­sant - j’ai 51 ans - que le temps est le meilleur al­lié pour prendre une bonne dé­ci­sion.

Al­ler vite ça coûte de l’ar­gent et l’on fait des af­faires «croches». On va réa­li­ser plus de choses en se pres­sant len­te­ment. J’ai entre cinq et dix dé­ci­sions stra­té­giques à prendre par jour. Il faut être cer­tain que ce soit la bonne. Et avoir du plai­sir à tra­vers tout ce­la! »

Louise Gal­lant, mai­resse de Sainte-So­phie

Je sou­haite de­meu­rer en san­té afin de pou­voir ac­com­plir tous mes rêves pour le fu­tur.

En tant que mai­resse, je veux m’as­su­rer d’une ges­tion saine et ri­gou­reuse des de­niers de mes ci­toyens pour les quatre pro­chaines an­nées.

Bru­no La­roche, maire de Saint-Hip­po­lyte

Je veux ar­rê­ter de faire des ré­so­lu­tions en dé­but d’an­née que je ne pour­rais pas te­nir! Plus sé­rieu­se­ment, je sou­haite faire plus de sports et ac­cor­der de l’im­por­tance aux pe­tits dé­tails qui font la vie plus belle et les sa­vou­rer in­ten­sé­ment.

À titre de nou­veau pré­fet et maire, ma ré­so­lu­tion est de conti­nuer d’ac­croitre le dy­na­misme et le sentiment de fier­té de nos ré­si­dents de SaintHip­po­lyte. Au plan ré­gio­nal, je dé­sire réa­li­ser des ac­tions com­munes et tra­vailler de fa­çon concer­tée au dé­ve­lop­pe­ment so­cial et éco­no­mique du ter­ri­toire.

Ger­main Ri­cher, maire de Pré­vost

Ques­tion­né sur ses ré­so­lu­tions pour l’an­née 2014, Ger­main Ri­cher nous a plu­tôt re­di­ri­gé vers son pro­gramme po­li­tique. Dans ce pro­gramme, il est no­tam­ment ques­tion de saine ges­tion du bud­get, de ré­par­ti­tion juste et équi­table des res­sources, d’en­ga­ge­ment constant en­vers le dé­ve­lop­pe­ment du­rable et de res­pect des règles de la gou­ver­nance et de la dé­mo­cra­tie mu­ni­ci­pale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.