«C’était comme dans un film» - Jo­na­than Le­febvre, re­mor­queur

Carambolage à Sainte-Adèle

Le Nord - - ACTUALITÉS - Ma­thieu Ste-Ma­rie

Les mau­vaises condi­tions rou­tières ont cau­sé un carambolage monstre sur l’au­to­route 15 à la li­mite des mu­ni­ci­pa­li­tés de Sainte-Adèle et ValMo­rin, lun­di ma­tin, fai­sant 32 bles­sés dont sept dans un état grave.

Peu de temps après ces col­li­sions mul­tiples, on a craint pour la vie de trois per­sonnes. Tou­te­fois, mar­di mi­di, Gi­no Pa­ré, porte-pa­role de la Sû­re­té du Qué­bec (SQ), an­non­çait que les trois per­sonnes étaient hors de dan­ger.

Se­lon le bi­lan fi­nal de la SQ, 47 vé­hi­cules et 64 per­sonnes ont été im­pli­qués dans cet ac­ci­dent ma­jeur sur­ve­nu à la hau­teur du ki­lo­mètre 72. Des conduc­teurs et des pas­sa­gers sont res­tés em­pri­son­nés de longues mi­nutes dans les voi­tures. Les pinces de dés­in­car­cé­ra­tion ont été né­ces­saires pour sor­tir les per­sonnes d’une ving­taine de vé­hi­cules.

Une col­li­sion entre deux au­to­mo­bi­listes se­rait à l’ori­gine de ce carambolage.

«C’était l’en­fer»

«Les deux voi­tures se sont im­mo­bi­li­sées et, par la suite, les 45 autres vé­hi­cules ont été im­pli­qués. Ç’a fait une es­pèce de cas­cade», af­firme le ser­gent Pa­ré qui sou­ligne que ce sec­teur de l’au­to­route 15 est en pente des­cen­dante et en courbe. De plus, les forts vents et la pou­dre­rie ont ré­duit consi­dé­ra­ble­ment la vi­si­bi­li­té des conduc­teurs.

Les gens im­pli­qués dans le carambolage ont été trans­por­tés par au­to­bus sco­laire dans un centre com­mu­nau­taire de Sainte-Adèle. Les am­bu­lan­ciers ont alors fait le tri et les bles­sés ont en­suite été trans­por­tés par am­bu­lance.

Les hô­pi­taux de Saint- Jé­rôme et Sain­teA­gathe ont dû dé­clen­cher le code en cas de si­nistre, le code orange.

No­tons que l’au­to­route a été blo­quée dans les deux di­rec­tions jus­qu’à 15 h.

Le re­mor­queur Jo­na­than Le­febvre, une des pre­mières per­sonnes ar­ri­vées sur les lieux de l’ac­ci­dent un peu avant 11 h, se rap­pel­le­ra long­temps de la jour­née du 27 jan­vier 2014.

«Tout le monde était en état de pa­nique. Les gens criaient, pleu­raient, ap­pe­laient à l’aide, mar­chaient sur les voi­tures. C’était l’en­fer ! C’était sur­réa­liste comme dans un film», ra­con­tet-il, en­core ébran­lé, mar­di. Cer­tains sont res­tés coin­cés dans leur vé­hi­cule pen­dant 45 mi­nutes, ra­conte-t-il.

Mal­gré l’am­pleur de la si­tua­tion, les po­li­ciers, pom­piers, am­bu­lan­ciers et re­mor­queurs ont su gar­der leur sang-froid et ras­su­rer les bles­sés, rap­porte Jo­na­than Le­febvre, qui a pris quelques cli­chés du carambolage qui ont été pu­bliés dans les jour­naux de TC Me­dia.

Le re­mor­queur es­time que c’est une chance si per­sonne n’a été tué dans ce carambolage monstre. « S’il y avait eu de gros ca­mions d’im­pli­qués, c’est cer­tain qu’il y au­rait eu des morts», dit-il.

M.Le­febvre, qui pratique son mé­tier de­puis 10 ans, af­firme n’avoir ja­mais rien vu de tel. « Je suis sou­vent ap­pe­lé sur des scènes d’ac­ci­dents et j’ai dé­jà vu des ca­ram­bo­lages de quatre ou cinq vé­hi­cules, mais ja­mais comme ce­lui-là ! »

« J’en parle et j’ai en­core des fris­sons. C’est vrai­ment ve­nu me cher­cher», ter­mine-t-il.

Gra­cieu­se­té/ Ga­rage Jean Le­febvre inc.

Se­lon le bi­lan de la Sû­re­té du Qué­bec, 47 vé­hi­cules et 64 per­sonnes ont été im­pli­qués dans cet ac­ci­dent ma­jeur sur­ve­nu à la hau­teur du ki­lo­mètre 72 à Sainte-Adèle.

Gra­cieu­se­té/ Ga­rage Jean Le­febvre inc.

Des per­sonnes sont res­tées coin­cées dans leur vé­hi­cule du­rant 45 mi­nutes, ra­conte le re­mor­queur Jo­na­than Le­febvre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.