Ter­rains conta­mi­nés : la carte d’un legs toxique

Le Nord - - ACTUALITÉS - Hu­go Jon­cas

L’hé­ri­tage em­poi­son­né qu’a lais­sé 160 ans d’in­dus­tria­li­sa­tion est dif­fi­cile à me­su­rer pré­ci­sé­ment. Mais une chose est claire : les friches toxiques sont par­tout, et sur­tout en plein coeur des villes, à un jet de pierre des quar­tiers ré­si­den­tiels. Les don­nées ou­vertes des gou­ver­ne­ments qué­bé­cois et fé­dé­ral ré­per­to­rient plus de 5 500 ter­rains tou­jours conta­mi­nés dans la pro­vince. Nous les avons pla­cés sur une carte in­ter­ac­tive ex­clu­sive réa­li­sée par le jour­nal Les Af­faires de TC Me­dia et dis­po­nible à l’adresse http://www.ter­rains­con­ta­mines.le­saf­faires.com/

Dans les an­ciens quar­tiers ou­vriers, les ports, sous la sta­tion-ser­vice la plus près de chez vous… Les ter­rains conta­mi­nés sont par­tout, dé­montre notre carte. Mais les géants his­to­riques de l’éco­no­mie qué­bé­coise do­minent le ta­bleau : pé­tro­lières, Hy­dro-Qué­bec, che­mins de fer, alu­mi­ne­ries, fo­res­tières...

Aux quatre coins de la pro­vince, les poids lourds in­dus­triels ont créé des cen­taines de mil­liers d’em­plois. Mais ils ont aus­si lais­sé un vaste ar­chi­pel de sites toxiques : hy­dro­car­bures, BPC, mé­taux lourds, cya­nure, ar­se­nic…

Sur notre carte, chaque point cor­res­pond à un ter­rain que les au­to­ri­tés consi­dèrent tou­jours souillé, en­re­gis­tré dans le Ré­per­toire des ter­rains conta­mi­nés qué­bé­cois ou dans l’In­ven­taire des sites conta­mi­nés fé­dé­raux. Les Af­faires a en­quê­té pour res­sor­tir quelques sque­lettes des pla­cards, à rai­son de vi­sites clan­des­tines de ter­rains, de mul­tiples de­mandes d’ac­cès à l’in­for­ma­tion et en ob­te­nant de nom­breux do­cu­ments confi­den­tiels.

Le pu­blic dans le brouillard

L’en­quête de Les Af­faires per­met éga­le­ment de me­su­rer l’épais brouillard dans le­quel avance le mi­nis­tère du Dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de l’En­vi­ron­ne­ment, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) lors­qu’il s’agit de pro­té­ger le pu­blic et l’en­vi­ron­ne­ment contre la pol­lu­tion in­dus­trielle.

«On ne connaît pas l’en­ver­gure des ter­rains conta­mi­nés », dit Da­niel Gill, pro­fes­seur à l’Ins­ti­tut d’ur­ba­nisme de l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal et au­teur d’une étude sur la ré­ha­bi­li­ta­tion de ces sites. Dans la plu­part des cas, « l’ins­crip­tion d’un lieu au Ré­per­toire des ter­rains conta­mi­nés est vo­lon­taire », sou­ligne-t-il. « Au­cun pro­prié­taire n’a in­té­rêt à l’en­re­gis­trer. »

À l’in­verse, des tra­vaux de dé­con­ta­mi­na­tion ont dé­jà été réa­li­sés sur cer­tains ter­rains sans que le MDDEFP n’en soit in­for­mé.

« C’est sûr qu’on n’a pas un por­trait glo­bal », convient Re­née Gau­thier, chef de di­vi­sion, Orien­ta­tions et dé­ve­lop­pe­ment au ser­vice des lieux conta­mi­nés et des ma­tières dan­ge­reuses du Mi­nis­tère. « On n’a pas choi­si d’exi­ger que tous les gens ayant un ter­rain conta­mi­né viennent nous le dire, ex­plique-t-elle. Dans le cas contraire, il y au­rait eu une lo­gis­tique com­plexe pour gar­der le contrôle. »

En gros, seuls les ter­rains in­dus­triels sont à dé­cla­ra­tion obli­ga­toire. Et l’en­quête de Les Af­faires dé­montre que même sur ces sites, l’in­for­ma­tion ar­rive au compte-goutte, et leur dé­con­ta­mi­na­tion peut fa­ci­le­ment prendre plus de 10 ans.

Hy­dro­car­bures aro­ma­tiques, BPC, plomb, mer­cure, ar­se­nic… Plu­sieurs des sub­stances conte­nues dans ces sites sont pour­tant can­cé­ri­gènes, voire car­ré­ment toxiques. « Ce sont des conta­mi­nants avec des ef­fets très graves sur la san­té pu­blique, par­ti­cu­liè­re­ment celle des en­fants, dit Ma­ryse Bou­chard, pro­fes­seure ad­jointe au Dé­par­te­ment de san­té en­vi­ron­ne­men­tale et san­té au tra­vail à l’Uni­ver­si­té de Mon­tréal et cher­cheuse à l’hô­pi­tal Sainte- Jus­tine. Et c’est quelque chose qu’on peut évi­ter. »

Qué­bec manque d’in­for­ma­tions sur les ter­rains conta­mi­nés de la pro­vince, pense Émi­lien Pelletier, ti­tu­laire de la Chaire de recherche du Ca­na­da en éco­toxi­co­lo­gie ma­rine de l’Uni­ver­si­té du Qué­bec à Ri­mous­ki. « C’est es­sen­tiel de savoir où ils sont et de les ca­rac­té­ri­ser beau­coup mieux qu’en ce mo­ment. »

Les pro­prié­taires qui omettent de mettre à jour les in­for­ma­tions sur leurs ter­rains sont en in­frac­tion. Se­lon la Loi sur la qua­li­té de l’en­vi­ron­ne­ment, « les in­dus­triels doivent re­mettre un rap­port ac­cré­di­té par un ex­pert » une fois les tra­vaux de dé­con­ta­mi­na­tion réa­li­sés.

Mais le MDDEFP use ra­re­ment des moyens lé­gaux à sa dis­po­si­tion pour s’as­su­rer de l’exac­ti­tude des in­for­ma­tions sur les ter­rains conta­mi­nés. Les fonc­tion­naires ré­ac­tivent sur­tout les dos­siers « ou­bliés » lorsque la pro­prié­té doit chan­ger de pro­prié­taire ou d’usage, dit Ma­thieu Mar­chand, res­pon­sable du pôle in­dus­triel au Mi­nis­tère. « Quand il y a des pres­sions exer­cées par des pro­mo­teurs ou des consul­tants, qui veulent ap­pro­cher le pro­prié­taire du ter­rain, on a des ap­pels pour faire la mise-à-jour. »

Le mi­nistre ne com­mente pas

Les Af­faires a contac­té l’at­ta­chée de presse d’Yves- Fran­çois Blan­chet, mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de l’En­vi­ron­ne­ment, de la Faune et des Parcs. Après avoir lour­de­ment in­sis­té, nous nous sommes fait pro­mettre une en­tre­vue. Mais le ca­bi­net a re­cu­lé. Se­lon Ca­the­rine Sal­vail, le mi­nistre « sa­lue » notre dé­marche. « Ce dos­sier l’in­ter­pelle par­ti­cu­liè­re­ment, puis­qu’il peut en­gen­drer des consé­quences im­por­tantes pour la san­té des ci­toyens, no­tam­ment par son im­pact sur la nappe phréa­tique, mais aus­si la proxi­mi­té des ré­si­dents des sec­teurs tou­chés avec des ma­tières toxiques », écrit-elle dans un cour­riel, plus de deux mois après notre pre­mière de­mande d’en­tre­vue. « Dans le plus grand res­pect pour la com­plexi­té et l’am­pleur du tra­vail que vous avez ef­fec­tué, le mi­nistre ne croit pas pou­voir al­ler au fond des ques­tions que vous au­rez cer­tai­ne­ment, avant d’avoir pu prendre connais­sance de votre dos­sier. »

Illus­tra­tion gra­cieu­se­té

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.