Abra­sif: la Ville dé­passe ses pré­vi­sions

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

« Les condi­tions de cet hi­ver sont dif­fi­ciles pour toutes les villes et né­ces­site beau­coup d’abra­sifs. On a dé­pas­sé notre quo­ta cette an­née. On a dé­pen­sé plus que pré­vu », nous dit Louis Pa­rent, di­rec­teur du ser­vice des com­mu­ni­ca­tions de la Ville.

Chaque an­née, la Ville pla­ni­fie 10 000 tonnes d’abra­sifs et 6 000 tonnes de sel pour une somme glo­bale de 700 000 $.

La mu­ni­ci­pa­li­té uti­lise un mé­lange de sel et d’abra­sif pour sé­cu­ri­ser les rues et trot­toirs. « Notre ob­jec­tif est un usage ra­tion­nel de sel et d’abra­sif, mais en prio­ri­sant la sé­cu­ri­té de nos rues et des trot­toirs bien en­ten­du » , men­tionne M. Pa­rent. « Lors des tem­pêtes de neige, nous uti­li­sons les abra­sifs et fon­dants aux in­ter­sec­tions et dans les pentes seule­ment et à la fin de la tem­pête nous uti­li­sons les abra­sifs et sel aux en­droits glis­sants. Pour les ver­glas, il faut épandre par­tout. »

Ques­tion dé­nei­ge­ment, « l’an­née der­nière était une grosse an­née sur le plan des pré­ci­pi­ta­tions, on a en­re­gis­tré 324 cm. Cette an­née, à ce jour, on res­pecte le bud­get avec près de 200 cm. Mais il y a de fortes chances qu’on dé­passe en­core. »

Le bud­get an­nuel de dé­nei­ge­ment de Saint- Jérôme en in­cluant la main d’oeuvre, la lo­ca­tion de ma­chi­ne­rie, les achats d’abra­sifs, de sel et du pe­tit ou­tillage est de 7,7 M$ pour l’an­née ci­vile ( pour 225 cm).

Charte de la laï­ci­té

Pour ce qui est de la Charte de la laï­ci­té (Charte af­fir­mant les va­leurs de laï­ci­té et de neu­tra­li­té re­li­gieuse de l’État ain­si que d’éga­li­té entre les femmes et les hommes et en­ca­drant les de­mandes d’ac­com­mo­de­ment) « le con­seil mu­ni­ci­pal de SaintJé­rôme ne pren­dra pas po­si­tion », nous dit Sté­phane Ma­her, le maire.

« Je ne veux pas im­po­ser un mode de laï­ci­té. Je res­pecte les sym­boles quand ils se pré­sentent » , ajoute- t- il, prô­nant le libre choix pour les ci­toyens. « En tant que maire, j’ai une po­si­tion de laï­ci­té ou­verte. Je ne fais pas de prière avant le con­seil, par exemple. »

Rap­ports fi­nan­ciers ?

Vu sur le site de la Fé­dé­ra­tion pro­fes­sion­nelle des jour­na­listes du Qué­bec ( FPJQ) : « Saint- Jérôme, plus d’un an après la fin de son an­née fi­nan­cière 2012, n’a pas en­core ren­du pu­blic de rap­ports fi­nan­ciers, se­lon le Fron­tier Centre for Pu­blic Po­li­cy (FCPP). »

Le rap­port du Fron­tier Centre for Pu­blic Po­li­cy (FCPP) classe les 100 plus grandes villes ca­na­diennes se­lon leurs per­for­mances et trans­pa­rences en ma­tière de fi­nances pu­bliques. Saint-Jérôme se place au 99e rang.

Le Fron­tier Centre for Pu­blic Po­li­cy a pu­blié le 3 fé­vrier der­nier la sep­tième édi­tion an­nuelle de son rap­port.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.