L’ar­tiste en­ga­gé contre l’in­cor­rup­tible po­li­cier

«Avec la gauche» de Fé­lix Rose

Le Nord - - ACTUALITÉS - Fran­çoise Le Guen

Dans le cadre des Ren­dez-Vous du Ci­né­ma Qué­bé­cois, Les Pro­duc­tions Ba­bel pré­sente sa­me­di 22 fé­vrier « Avec la Gauche » un long mé­trage documentaire de Fé­lix Rose, le fils de l’an­cien fel­quiste Paul Rose

Le film nous re­plonge en pleine cam­pagne élec­to­rale 2012. On se sou­vient que le can­di­dat­ve­dette de la Coa­li­tion Ave­nir Qué­bec (CAQ) Jacques Du­ches­neau est pa­ra­chu­té dans la vil­le­com­té de Saint-Jé­rôme.

Vincent Le­may-Thi­vierge, can­di­dat de la gauche pour Qué­bec So­li­daire (QS) chan­teur­com­po­si­teur, fait face à l’homme qui sym­bo­lise la lutte à la cor­rup­tion.

Deux mondes s’af­frontent

« Alors que Du­ches­neau mise sur les en­jeux na­tio­naux, Vincent, ai­dé par quelques bé­né­voles et l’an­cien fel­quiste Paul Rose, met l’ac­cent sur la lutte à la pau­vre­té dans sa ville na­tale. Deux mondes s’af­frontent, Da­vid contre Go­liath », tel est le pro­pos du film.

Fé­lix Rose, à l’époque du prin­temps étu­diant, com­men­çait à tour­ner des ar­chives pour un documentaire sur son père, Paul Rose, « pour faire l’his­toire de ma fa­mille dans le contexte du prin­temps étu­diant.»

Le ha­sard a fait que les élec­tions ont été lan­cées. « Mon père était un ami très proche de Fran­çoise Le­may, la mère de Vincent, qui avait mi­li­té dans le Par­ti de la dé­mo­cra­tie so­cia­liste (PDS), can­di­date dans le com­té de Pré­vost.»

Ce qui ex­plique que Vincent Le­mayT­hi­vierge appelle Paul Rose (dé­cé­dé en mars 2013) pour lui de­man­der qu’il le conseille lors de sa cam­pagne pour QS, ce qu’il ac­cepte.

En­suite, Fé­lix Rose, qui de­vait ini­tia­le­ment réa­li­ser un court mé­trage se rend ra­pi­de­ment compte que l’ar­ri­vée de Jacques Du­ches­neau vient de chan­ger la donne. « Il a ame­né une pro­blé­ma­tique in­té­res­sante!»

«Qué­bec so­li­daire, c’était du monde de SaintJé­rôme, proche des en­jeux lo­caux. Vincent et son équipe ont tra­vaillé vrai­ment fort du dé­but à la fin. La gang de Saint-Jé­rôme, ce n’était pas des po­teaux ! Du­ches­neau est ar­ri­vé comme un sa­tel­lite avec un en­jeu na­tio­nal, la cor­rup­tion. Il res­sort dans le film comme il est ap­pa­ru en cam­pagne, su­per sym­pa­thique, proche du monde. L’au­ra qu’il dé­gage sort dans le film.»

«Je sou­haite que les gens puissent re­gar­der le film et se fassent leurs propres idées », pré­cise Fé­lix Rose.

La cam­pagne telle qu’elle a été

Fé­lix Rose a sui­vi Vincent du pre­mier jour jus­qu’au 4 sep­tembre.

« Je ne vou­lais faire un film com­plai­sant, mais mon­trer la cam­pagne comme elle était avec les bons coups comme les mau­vais coups. Vincent et d’autres per­sonnes d’ici sont très cri­tiques par rap­port aux stra­té­gies de QS au ni­veau du na­tio­nal. »

Fé­lix Rose ai­me­rait pré­sen­ter le film au ci­né- club de Pré­vost. « Dans les plans, on cherche un dis­tri­bu­teur pour faire quelques salles très ci­blées. On vou­drait se pro­me­ner en ré­gion et pré­sen­ter le film. Il est très axé sur la réa­li­té en ré­gion. »

Vincent Le­may-Thi­vierge se­ra can­di­dat à la pro­chaine élec­tion. Il avait ob­te­nu 7,1 % des voix aux der­nières élec­tions de sep­tembre 2012, soit plus du double de ceux ob­te­nus lors de l’élec­tion de 2008.

« Il se pré­sente comme si c’était dé­jà ac­quis. Eh bien, il va me trou­ver sur son che­min ! » Voi­là, en quelques mots, l’at­ti­tude du chan­teur-com­po­si­teur Vincent Le­may-Thi­vierge à l’an­nonce de la can­di­da­ture de Jacques Du­ches­neau, an­cien pa­tron de l’uni­té an­ti­col­lu­sion can­di­dat pour la CAQ aux élec­tions qué­bé­coises de sep­tembre 2012.

Gra­cieu­se­té

Fé­lix Rose

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.