Un en­sei­gnant de La­chute iden­ti­fié par er­reur

Le Nouvelliste - - ACTUALITÉS -

Ri­chard La­france, un en­sei­gnant de La­chute, a pas­sé une jour­née stres­sante ven­dre­di: c’est sa pho­to qui avait été dis­tri­buée aux mé­dias et sur les ré­seaux so­ciaux par la Sû­re­té du Qué­bec, jeu­di, in­di­quant qu’il s’agis­sait du fu­gi­tif Ugo Fre­dette et de son fils Lou­ka.

« Ce ma­tin, les élèves m’at­ten­daient avec l a pho­to en me di­sant: ‘‘ Est- ce que c’est vous qui avez kid­nap­pé des en­fants?’’, dit M. La­france. Ils bla­guaient, ils me connaissent bien, mais c’est cer­tain que j’ai pas­sé la jour­née à ex­pli­quer ça.»

M. La­france, en­sei­gnant d’éthique et de culture re­li­gieuse à l’école po­ly­va­lente La­vigne, à La­chute, dit s’être ren­du avec son pe­tit- fils au Wal­mart de Saint-Eus­tache, jeu­di, pour y ache­ter un spin­ner.

« Il était su­per content d’avoir son spin­ner. Puis, ce ma­tin, je me fais ré­veiller par ma fille, qui me dit: ‘‘ Ta pho­to est par­tout.’’ Alors j’ai tout de suite ap­pe­lé la po­lice pour dire que ce n’était pas du tout les bonnes per­sonnes sur la pho­to.» La pho­to a été re­prise par plu­sieurs mé­dias, dont Le Jour­nal de Mon­tréal et La Presse+.

Arrivé au tra­vail, M. La­france est al­lé voir le di­rec­teur de la po­ly­va­lente pour lui ex­pli­quer la si­tua­tion.

Dans le feu de l’ac­tion, en rai­son de la res­sem­blance phy­sique et de la proxi­mi­té avec les lieux du drame, les po­li­ciers croyaient qu’il s’agis­sait du sus­pect et de son fils lors­qu’ils ont dif­fu­sé la pho­to, a dit ven­dre­di la Sû­re­té du Qué­bec, qui a re­con­nu qu’il y avait er­reur sur la per­sonne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.