Ou­ver­ture d’une enquête après le pi­ra­tage d’Equi­fax

Le Nouvelliste - - CARRIERES -

OT­TA­WA ( AFP) — Le Com­mis­sa­riat ca­na­dien à la pro­tec­tion de la vie pri­vée a an­non­cé ven­dre­di l’ou­ver­ture d’une enquête après le pi­ra­tage mas­sif d’Equi­fax et le vol de don­nées per­son­nelles de la so­cié­té amé­ri­caine de ren­sei­gne­ment de cré­dit.

«Cette enquête consti­tue une prio­ri­té pour le Com­mis­sa­riat compte te­nu de la sen­si­bi­li­té des ren­sei­gne­ments per­son­nels que dé­tient Equi­fax», a in­di­qué l’or­ga­nisme fé­dé­ral dans un com­mu­ni­qué.

Noms, adresses, nu­mé­ros de cartes de cré­dit ou de sé­cu­ri­té so­ciale de 143 mil­lions d’Amé­ri­cains ain­si que d’un nombre in­con­nu de Ca­na­diens et de Bri­tan­niques ont po­ten­tiel­le­ment été dé­ro­bés la se­maine der­nière au cours du pi­ra­tage des ser­veurs de la so­cié­té amé­ri­caine qui ré­colte et ana­lyse les don­nées per­son­nelles de clients sol­li­ci­tant un cré­dit.

« L’en­tre­prise tente tou­jours de dé­ter­mi­ner le nombre de Ca­na­diens tou­chés par cet in­ci­dent. À l’heure ac­tuelle, on ne sait pas avec cer­ti­tude si les don­nées en ques­tion s’ap­pliquent uni­que­ment aux Ca­na­diens fai­sant af­faire aux États-Unis», a pré­ci­sé le Com­mis­sa­riat.

« Equi­fax s’est en­ga­gé à avi­ser par écrit tous les Ca­na­diens tou­chés, et ce, dès que pos­sible», a ajou­té le Com­mis­sa­riat.

L’or­ga­nisme pré­cise avoir « re­çu plu­sieurs plaintes et des di­zaines d’ap­pels té­lé­pho­niques de Ca­na­diens in­quiets » après le pi­ra­tage d’Equi­fax.

Une enquête sem­blable a aus­si été an­non­cée jeu­di aux États-Unis par la Com­mis­sion fé­dé­rale du com­merce, chargée de la pro­tec­tion des consom­ma­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.