Le prince et le cra­paud

Le Nouvelliste - - ARTS MAGAZINE - NOR­MAND PRO­VEN­CHER npro­ven­cher@le­so­leil.com

Doct eur en his­toire, Jean- Pierre Char­land a de toute évi­dence fait ses de­voirs pour li­vrer ce vo­lu­mi­neux bou­quin, cap­ti­vant de la pre­mière à la der­nière page.

Uni­que­ment à par­tir des photos d’Eva Braun, vu le peu d’écrits dis­po­nibles sur sa per­sonne, l’au­teur laisse al­ler son ima­gi­na­tion pour dé­crire, de fa­çon la plus plau­sible pos­sible, comment une jeune fille sans his­toire, éle­vée dans une fa­mille aus­tère et ti­rant le diable par la queue, vit sa pre­mière his­toire d’amour avec « un drôle de pe­tit bon­homme avec une mous­tache en f orme de brosse à dents » , un dé­nom­mé Herr Wolf.

Vi­vant sa re­la­tion en ca­ti­mi­ni, avec seule­ment sa meilleure amie Her­ta comme cha­pe­ron, Eva Braun ac­com­pa­gne­ra le fu­tur Füh­rer au théâtre et à l’opé­ra. Ils fré­quen­te­ront les meilleurs res­tau­rants, dis­cu­te­ront ci­né­ma. De fil en ai­guille, la jeune fille, deux fois plus jeune que lui, de­vien­dra la maî­tresse du « maître ab­so­lu de l’Al­le­magne» ce qui lui vau­dra plu­sieurs pri­vi­lèges.

En toile de fond de cette ro­mance qui lais­se­ra plus d’une fois la jeune Eva in­sa­tis­faite, vu la pas­sion de l’homme pour la po­li­tique, l’au­teur brosse avec doig­té le por­trait d’une Al­le­magne en­gluée dans une pau­vre­té ab­so­lue et une in­fla­tion ga­lo­pante, à la suite du blo­cus im­po­sé par les Al­liés pour for­cer la si­gna­ture du Trai­té de Ver­sailles. En ce­la, le ro­man est fort ins­truc­tif dans sa fa­çon de montrer le pay­sage de mi­sère qui a per­mis à Hit­ler d’im­po­ser ses idées, dans une po­pu­la­tion à la re­cherche d’un sau­veur.

Re­don­ner sa gran­deur d’avant 1914 à une Al­le­magne mise à ge­noux et pu­nir les bol­ché­viques, Hit­ler en avait fait une ob­ses­sion, da­van­tage en tout cas que de conter fleu­rette à une jou­ven­celle se lan­guis­sant de lui entre deux ren­dez-vous.

Eva Braun rê­vait de son prince char­mant. Sauf qu’elle ne sa­vait pas en­core qu’il al­lait de­ve­nir le plus vi­lain de tous les cra­pauds…

( À no­ter que la suite, Ils furent mal­heu­reux et n’eurent pas d’en­fant, pa­raî­tra en no­vembre.)

MA COTE HHH 1⁄2

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.