GEORGE CLOONEY

Le Nouvelliste - - ARTS MAGAZINE -

LE SO­LEIL — George Clooney semble flot­ter sur un nuage de­puis qu’il a ren­con­tré Amal Ala­mud­din, qui al­lait de­ve­nir sa femme en sep­tembre 2014. Mais l’ac­teur de 56 ans ar­bore un sou­rire en­core plus grand de­puis que ses ju­meaux, El­la et Alexan­der, sont ve­nus au monde, en juin. Un jour­na­liste du ma­ga­zine The Hol­ly­wood Re­por­ter a eu la chance d’al­ler par­ta­ger un dé­li­cieux re­pas (pou­let rô­ti, pâtes, prunes et pêches fraî­che­ment cueillies dans le ver­ger) en com­pa­gnie de George, d’Amal, des ju­meaux et des proches du couple à leur ma­gni­fique do­maine du Lac de Côme, en Ita­lie. Le couple ne se connais­sait que de­puis six mois lorsque monsieur a fait la grande de­mande à ma­dame. «Mon seul doute était que c’était peut-être trop tôt, se re­mé­more Clooney. Mais il n’y avait pas de doute que nous étions faits l’un pour l’autre, que nous for­mions la bonne équipe.» Amal et George ne vou­laient pas être pa­rents au dé­but de leur re­la­tion. Mais après leur ma­riage, ils ont vou­lu par­ta­ger leur bon­heur avec des petits êtres. Amal est ra­pi­de­ment tom­bée en­ceinte de ju­meaux (na­tu­rel­le­ment, tient à pré­ci­ser l’or­gueilleux Clooney).

... ET PLUS JA­MAIS SEUL

Amal et George sont so­li­daires dans cette nou­velle ex­pé­rience pour le moins épui­sante. Alors qu’Amal doit se ré­veiller la nuit toutes les trois heures pour al­lai­ter les bé­bés, George l’ac­com­pagne. «[...] si je ne me lève pas, je me sens cou­pable, vous sa­vez? » Son nou­veau sta­tut de père a éga­le­ment un im­pact sur sa car­rière. «Je crois qu’il faut consi­dé­rer notre car­rière sur une longue pé­riode et faire ce qui est le mieux et, pré­sen­te­ment, je re­cherche des rôles dif­fé­rents». La pa­ter­ni­té est à la fois émou­vante et épeu­rante, ré­sume-t-il. « La pre­mière chose à la­quelle tu penses est: ‘‘J’es­père que je ne fe­rai pas de bê­tises. [...] Je veux qu’ils soient heu­reux. Je veux qu’ils aient le sens de l’hu­mour. Je veux qu’ils soient in­té­res­sés par plein de choses. Je veux qu’ils aient de la com­pas­sion pour les pro­blèmes des autres.’’ Parce que vous sa­vez, il faut avoir de l’em­pa­thie.» Clooney qui souf­frait au­pa­ra­vant de so­li­tude, mal­gré son groupe d’amis cé­lèbres, ad­met ne plus avoir du tout ce pro­blème.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.