En Italie, des jours de congé pour soi­gner un ani­mal ma­lade

Le Nouvelliste - - ACTUALITÉS -

ROME ( AFP) — Une Ita­lienne a ob­te­nu deux jours de congé payés pour faire soi­gner son chien, a an­non­cé mer­cre­di l’as­so­cia­tion de pro­tec­tion des ani­maux LAV, sa­luant une pre­mière en Italie, un pays où les ani­maux de com­pa­gnie sont rois. Le chien ayant eu be­soin de soins ur­gents, cette femme cé­li­ba­taire em­ployée d’une uni­ver­si­té ro­maine avait dû s’ab­sen­ter de son tra­vail pour le por­ter chez le vé­té­ri­naire et l’as­sis­ter en­suite.

Avec le sou­tien ju­ri­dique de la LAV, elle a en­suite ob­te­nu que son em­ployeur comp­ta­bi­lise ces deux jours d’ab­sence comme des congés payés pour «mo­tif per­son­nel grave ou fa­mi­lial».

Elle a en ef­fet fait va­loir que le code pé­nal ita­lien pré­voyait jus­qu’à un an de pri­son et 10 000 eu­ros d’amende pour qui­conque aban­donne son ani­mal ou le laisse dans de «graves souf­frances».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.