Sa­muel Gi­rard lance et compte

Le Nouvelliste - - LA UNE - DAVE AINS­LEY

SAGUENAY — À son deuxième match dans la Ligue na­tio­nale avec les Pre­da­tors de Na­sh­ville, Sa­muel Gi­rard a mar­qué son pre­mier but jeu­di, de­vant l es membres de sa fa­mille en prime.

« Un mo­ment in­croyable», a lan­cé la Tor­nade de Ro­ber­val à la foule après avoir re­çu la pre­mière étoile de la ren­contre et une deuxième vic­toire en deux matchs, cette fois au compte de 4- 1 sur les Stars de Dal­las.

Après une mise en jeu dans le ter­ri­toire ad­verse, le dé­fen­seur des Ca­ta­ractes de Sha­wi­ni­gan a dé­gai­né après avoir re­çu la passe de l’an­cien du Ca­na­dien P.K. Sub­ban pour battre le gar­dien Ben Bi­shop au- des­sus de l’épaule droite pour créer l’éga­li­té 1- 1.

Cap­tés par l a ca­mé­ra de l a sta­tion Fox au Ten­nes­see, l es membres de la fa­mille de Gi­rard, qui passent la se­maine à Na­sh­ville pour ses dé­buts dans la Ligue na­tio­nale, ont ma­ni­fes­té leur joie, dont son père To­ny, qui sem­blait très ému par le mo­ment pri­vi­lé­gié. Nul be­soin de rap­pe­ler que la fa­mille Gi­rard est tis­sée très ser­ré.

Quelques mi­nutes plus tard, le dé­fen­seur a ajou­té une passe sur le but de Fi­lip Fors­berg en avan­tage nu­mé­rique, ce qui don­nait les de­vants aux Pre­da­tors et qui s’est avé­ré le but ga­gnant dans une vic­toire de 4-1. Le nu­mé­ro 94 a dé­ci­dé de fon­cer en at­taque, Bi­shop a fait l’ar­rêt sur son tir, mais son co­équi­pier n’a pas man­qué sa chance au re­tour.

Uti­li­sé pen­dant 21 mi­nutes 25, en plus de ses deux points, l e dé­fen­seur de 19 ans a ter­mi­né la ren­contre avec un dif­fé­ren­tiel de + 1 et quatre t i rs. En ma­ti­née, Gi­rard di­sait jus­te­ment aux médias lo­caux qu’il de­vait lan­cer plus sou­vent.

« Je dois peut- être en­voyer plus de ron­delles au fi­let quand j’en ai l’oc­ca­sion. Nous avons as­sez de bons joueurs pour pro­vo­quer des choses de­vant le fi­let ad­verse » , avait- il lais­sé tom­ber, de­vin sans l e sa­voir. Vi­si­ble­ment, Sa­muel Gi­rard n’est pas in­ti­mi­dé dans la grande ligue.

« J e ve u x co n t i n u e r d’ê tr e c r éa­ti f et f ai r e des s pi no­ra­mas. Je veux sim­ple­ment conti­nuer de jouer mon style de jeu comme j e l’ai f ait mar­di » , a- ti l an­non­cé avant d’a ff r on­ter l es Ja­mie Benn, Ty­ler Se­guin, Alexan­der Ra­du­lov et com­pa­gnie. « Dans la LNH, ce sont tous de bons joueurs, a rap­pe­lé Sa­muel Gi ra r d . J e do i s jouer avec confiance et bien uti­li­ser mon bâ­ton pour les contrer. »

ÉLOGES

Avant sa deuxième per­for­mance, le pe­tit dé­fen­seur s’était dé­jà mé­ri­té les éloges de ses nou­veaux co­équi­piers, à la suite de sa pre­mière ren­contre. Son en­traî­neur Pe­ter La­vio­lette ne s’est pas gê­né pour l’en­voyer sur la pa­ti­noire en fin de match. Uti­li­sé pen­dant plus de 18 mi­nutes, Gi­rard avait ob­te­nu sa pre­mière passe en car­rière et coif­fé cette soi­rée ma­gique avec une troi­sième étoile. «Quand vous per­dez par deux buts en troi­sième, vous de­vez y al­ler avec les joueurs qui pro­voquent l e pl us. Les joueurs qui ont les ha­bi­le­tés, vous les en­voyez le plus pos­sible. C’est pour cette rai­son qu’on a ap­pe­lé son nu­mé­ro as­sez sou­vent.»

« Il est amu­sant à voir al­ler sur la glace » , a sou­li­gné un ob­ser­va­teur bien at­ten­tif, le gar­dien Pek­ka Rinne. Il a joué avec beau­coup de confiance et on ne pou­vait pas dire que c’était son pre­mier match dans la LNH. Il a été très calme, non seule­ment avec ses dé­ci­sions, mais aus­si avec ses mou­ve­ments et ses passes. Je suis très content pour lui. Je suis cer­tain qu’il était ner­veux, mais il ne l’a pas mon­tré du tout. Il a été très im­pres­sion­nant.»

— PHO­TO AP, MARK HUMPHREY

Sa­muel Gi­rard (94) a cé­lé­bré avec P. K. Sub­ban (76) après avoir mar­qué son pre­mier but dans la LNH contre les Stars de Dal­las, jeu­di soir à Na­sh­ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.