Grève dans des CPE

Le Nouvelliste - - ACTUALITÉS - VI­CKY FRA­GAS­SO- MAR­QUIS

MONT­RÉAL — Plus de 21 000 en­fants ne pour­ront pas se rendre dans leur Centre de la pe­tite en­fance (CPE), lun­di, car leurs édu­ca­trices se­ront en grève. Dans la ré­gion, une ving­taine de CPE sont concer­nés par cette grève.

La Cen­trale des syn­di­cats na­tio­naux (CSN), qui re­pré­sente quelque 11 000 tra­vailleuses ré­par­ties dans 400 CPE au Qué­bec, a confir­mé dans un com­mu­ni­qué di­manche après-mi­di qu’il y au­rait une grève lun­di.

Des lignes de pi­que­tage se­ront éri­gées de­vant plu­sieurs ins­tal­la­tions ré­par­ties par­tout dans la pro­vince et des ma­ni­fes­ta­tions sont pré­vues no­tam­ment à Mont­réal, Qué­bec, Sher­brooke, Trois-Ri­vières et Ri­mous­ki.

Les 20 CPE t ou­chés dans l a ré­gion, dont cer­tains ont plu­sieurs éta­blis­se­ments, concernent 700 membres du Syn­di­cat ré­gio­nal des tra­vailleuses et tra­vailleurs en CPE du Coeur du Qué­bec – CSN. Tous ces tra­vailleurs sont conviés lun­di à 11 h à un ras­sem­ble­ment au ter­rain de l’Ex­po de Trois-Ri­vières pour prendre part à une marche.

Cette marche em­prun­te­ra par la suite le bou­le­vard des Forges vers le centre-ville de Trois- Ri­vières. Le cor­tège fe­ra un ar­rêt de­vant le bu­reau du dé­pu­té de Trois-Ri­vières, Jean-De­nis Gi­rard, si­tué au coin des Forges et de Royale.

Des al­lo­cu­tions des lea­ders syn­di­caux sont pré­vues à cet en­droit. Par la suite, les syn­di­qués se ren­dront au parc Cham­plain pour un dî­ner.

Les né­go­cia­tions entre le Le Coffre à Jouets (Trois- Ri­vières) L’Arbre En­chan­té (Trois- Ri­vières) Jean- Noël La­pin (Trois- Ri­vières) Le Pe­tit Na­vire (Trois- Ri­vières) Saute Mou­ton (Trois- Ri­vières) Mar­go la Lune (Trois- Ri­vières) L’Uni­vers de Ma­muse et Mé­duque (Trois- Ri­vières) Mon Pe­tit Uni­vers (Trois- Ri­vières) La Mai­son­née (Trois- Ri­vières) Le Pi­pan­dor (Sha­wi­ni­gan) gou­ver­ne­ment et le syn­di­cat des tra­vailleuses de CPE ont rom­pu, jeu­di, et n’ont pas re­pris de­puis ce temps et les deux par­ties conti­nuaient à se je­ter le blâme en fin de se­maine.

En en­tre­vue, sa­me­di, Louise La­brie, porte- pa­role du co­mi­té na­tio­nal de né­go­cia­tion des CPE CSN, a ac­cu­sé le gou­ver­ne­ment d’être in­flexible sur ce qu’il exige aux tra­vailleuses. Le mi­nis­tère de la Fa­mille au­rait de­man­dé au syn­di­cat de re­pous­ser l’âge de la re­traite de 60 à 61 ans ou d’as­su­mer une par­tie des dé­fi­cits fu­turs du ré­gime de re­traite - des exi­gences ir­re­ce­vables, se­lon Mme La­brie.

Le syn­di­cat dit avoir pro­po­sé d’autres so­lu­tions au gou­ver­ne­ment, qui au­rait re­fu­sé de l es consi­dé­rer.

Joint par té­lé­phone, Karl Fi­lion, porte- pa­role du mi­nistre de la Fa­mille, Luc For­tin, n’a pas vou­lu né­go­cier sur la place pu­blique, mais il a ré­ité­ré les pro­pos qu’avait te­nus M. For­tin dans un com­mu­ni­qué dif­fu­sé jeu­di.

Dans le com­mu­ni­qué, le gou­ver­ne­ment a re­pro­ché au syn­di­cat de «de­meu­rer sur ses po­si­tions», ajou­tant qu’il était tou­jours dis­po­nible à né­go­cier «jour et nuit s’il le faut ».

Après la grève pré­vue lun­di, les tra­vailleuses re­tour­ne­ront dans leurs CPE mar­di pour fê­ter l’Hal­lo­ween avec les en­fants, mais dif­fi­cile de sa­voir ce qui se pas­se­ra par la suite. « Il va res­ter cinq jours de grève dis­po­nibles, mais ça va dé­pendre si eux (le gou­ver­ne­ment) bougent ou pas. Mais on ne sait pas à l’heure ac­tuelle à quel mo­ment on va dé­clen­cher ces jour­nées- là » , a conclu Mme La­brie. Avec la col­la­bo­ra­tion de Ga­briel Delisle

Liste des CPE tou­chés en Mau­ri­cie et au Centre-du- Qué­bec

Le Ma­nège des Tout- Pe­tits (Sha­wi­ni­gan) La Clé des Champs (La Tuque) Pre­mier Pas (La Tuque et Trois- Ri­vières) Gri­pette (Ni­co­let) Mi­ni- Cam­pus (Saint- Ni­cé­phore) Les P’tites abeilles (Drum­mond­ville) Le Pa­pillon En­chan­té (Drum­mond­ville et Notre- Dame- du- Bon- Conseil) La Fo­rêt Enchantée (War­wick et Ting­wick) La Mai­son des Amis (Vic­to­ria­ville) Fleur de So­leil (Ples­sis­ville)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.