Dé­mo­cra­tie: réa­li­té ou uto­pie?

Le Nouvelliste - - OPINIONS - Odette Ga­gnon Trois- Ri­vières

En re­gar­dant agir les ac­teurs po­li­tiques, nous avons toutes les rai­sons de réa­li­ser qu’ils ne tiennent au­cu­ne­ment compte de la po­pu­la­tion qu’ils doivent re­pré­sen­ter. On ne parle plus de dé­mo­cra­tie. Re­gar­dons à Trois-Ri­vières. J’ai as­sis­té, ré­cem­ment, au dé­bat entre mon­sieur Au­bin et mon­sieur Ber­trand te­nu à l’UQTR. Mal­heu­reu­se­ment peu de monde et un absent en poste à la mai­rie. Ce dé­bat a été un vent de fraî­cheur en pré­sence de deux hommes in­té­res­sés aux ci­toyens qu’ils ont le dé­sir de re­pré­sen­ter. Pas de cris, pas de niai­se­ries, pas de men­songes… un cli­mat se­rein… mer­ci mon­sieur Lé­vesque de votre abs­ten­tion.

Ma­dame Cos­sette, vé­ri­fi­ca­trice gé­né­rale, est notre rem­part contre les dé­rives de notre conseil de ville. Elle men­tionne que la ges­tion mu­ni­ci­pale, prin­ci­pa­le­ment pour les grands pro­jets, n’est pas saine, et ce, de­puis deux ans au moins. Pas de pro­grès.

Mon­sieur Lé­vesque dit, dans un ar­ticle pa­ru le 3 oc­tobre 2016 à Ra­dio-Ca­na­da, que ma­dame Cos­sette s’in­quiète pour rien, elle n’a pas toutes les in­for­ma­tions, il est pru­dent. Re­gar­dons deux grands pro­jets. Je com­mence par l’am­phi­théâtre: le coût pré­vu était de 50 mil­lions $. Trente- deux pour cent ( 32 %) de plus en dé­penses. Pen­sez-vous que c’est ter­mi­né?

Un pro­jet en de­ve­nir, c’est le co­li­sée. L’em­prunt pour le nôtre est de 53,1 mil­lions $ pour 5000 places et ce mon­tant n’est pas suf­fi­sant sur la table à des­sin. Le ter­rain est mal si­tué et de mau­vaise qua­li­té. Une équipe de ho­ckey, nous en avions une dans le pas­sé et elle n’a pas sur­vé­cu, pas de monde au gui­chet. Le coût réel n’est pas pré­vi­sible et le pour­quoi du pro­jet semble dans les nuages.

Qui a rai­son: ma­dame Cos­sette ou mon­sieur Lé­vesque?

Avez-vous re­mar­qué aus­si que mon­sieur Lé­vesque gère notre ville comme on le fai­sait en 1949: on ouvre une nou­velle rue, un hô­tel, un poste d’es­sence et voi­là un beau pro­jet éco­no­mique. Pour moi, c’est de la concur­rence dé­loyale. On pié­tine nos contri­buables pour fa­vo­ri­ser peut- être des pe­tits amis…

Au prin­temps der­nier, cer­tains sec­teurs ont vé­cu des inon­da­tions. Mon­sieur Lé­vesque a re­fu­sé que les conseillers des sec­teurs concer­nés as­sistent à la réu­nion con­cer­nant le su­jet, la pro­cé­dure, les me­sures à mettre en place. Et pour­tant, ce sont eux qui re­pré­sentent la po­pu­la­tion.

À Saint- Louis- de- France, l es ci­toyens ont eu des pro­blèmes d’égouts au prin­temps. Ce su­jet n’est pas in­té­res­sant pour mon­sieur Lé­vesque, il ne se pré­sente pas à la réu­nion.

Dans l a t ê t e d e mon­sieur Lé­vesque, l a dé­mo­cra­tie c’est : mets un X à cô­té de mon nom et je vais pro­cé­der. Je pren­drai l’ar­gent dans ton compte de banque (taxes mu­ni­ci­pales).

En 2017, les hausses de taxes pour les mu­ni­ci­pa­li­tés de notre ré­gion se si­tuaient entre 1 et 1,4 %. Pour nous de Trois-Ri­vières, le taux est de 2 %.

Les s t at i s t i ques de l a v i l l e dé­crivent notre po­pu­la­tion: 68 135 femmes, 63 205 hommes. Tren­te­cinq pour cent de la po­pu­la­tion a plus de 55 ans. L’âge moyen est de 45,9 ans. 25 % de la po­pu­la­tion a moins de 20 ans. Une ville de per­sonnes plus âgées, n’est-ce pas?

Un autre point im­por­tant est le re­ve­nu moyen de la po­pu­la­tion qui est de 33 331 $. Rap­pe­lons­nous qu’avant d’ache­ter une livre de beurre pour notre fa­mille il faut payer nos taxes mu­ni­ci­pales et notre part de l’en­det­te­ment de notre ville.

Les rues et les trot­toirs sont en pi­teux état. Pour des per­sonnes âgées, c’est as­sez dan­ge­reux de mar­cher, les rues sont mal en­tre­te­nues, les trot­toirs sont ra­bo­teux.

Mon­sieur Lé­vesque a dit, le ven­dre­di 13 oc­tobre, lors d’une en­tre­vue à la té­lé­vi­sion, qu’il y a de la dé­mo­cra­tie en ville. On connaît son opi­nion sur un ré­fé­ren­dum, moyen pour­tant men­tion­né lors de l’en­tre­vue. Beau men­songe.

Soyons ef­fi­caces. Pen­sons à nous, une ville pour tous, Mon­sieur Au­bin.

Dans mon quar­tier, le dis­trict des Ri­vières, je choi­sis mon­sieur Fer­ron, un jeune en­thou­siaste.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.