Fre­dette ac­cu­sé du meurtre de l’au­to­mo­bi­liste

Le Nouvelliste - - ACTUALITÉS - PHI­LIPPE TEISCEIRA- LESSARD

SAINT-JÉ­RÔME — Les ac­cu­sa­tions s’alour­dissent contre Ugo Fre­dette, qui a été au centre d’une vaste chasse à l’homme mê­lée à une alerte AMBER le mois der­nier.

L’homme a été ac­cu­sé hier après­mi­di du meurtre non pré­mé­di­té d’Yvon La­casse, en plus de voir s’ag­gra­ver l’ac­cu­sa­tion dé­po­sée contre lui re­la­ti­ve­ment à la mort de son ex-conjointe Vé­ro­nique Barbe.

Ugo Fre­dette est de­ve­nu la prio­ri­té de tous les corps de po­lice du Qué­bec le 14 sep­tembre der­nier, après avoir dis­pa­ru dans la na­ture avec un en­fant de 6 ans. Son ex­con­jointe avait été re­trou­vée morte à son do­mi­cile.

Le même jour, M. La­casse au­rait été tué pour son vé­hi­cule, vo­lé dans une halte rou­tière de La­chute le même jour. Fre­dette a été ar­rê­té au vo­lant de ce­lui- ci le 15 sep­tembre. Les deux hommes ne se connais­saient pas.

Il fal­lait « prendre connais­sance d’une grande quan­ti­té de preuve» avant de dé­po­ser l’ac­cu­sa­tion, a ex­pli­qué le pro­cu­reur de la Cou­ronne Steve Ba­ri­beau, en sor­tant de la salle d’au­dience où ve­nait de com­pa­raître Ugo Fre­dette.

À l’in­té­rieur, l’homme de 41 ans a briè­ve­ment com­pa­ru, ha­billé d’un coupe-vent noir et de jeans, l’air triste. Il a confir­mé qu’il com­pre­nait qu’il avait l’in­ter­dic­tion d’en­trer en contact avec une longue liste de proches.

Le frère d’Yvon La­casse s’était dé­pla­cé pour as­sis­ter à la com­pa­ru­tion de l’ac­cu­sé. «Je trouve qu’il fait pi­tié, cet homme-là. Il ne doit pas être à l’aise avec lui-même», a dit Flo­rian La­casse.

L’homme était ve­nu cher­cher des ré­ponses qui tardent à ve­nir. «On ai­me­rait sa­voir de quelle ma­nière il est mort, a-t-il ajou­té. On n’a au­cun dé­tail là-des­sus.»

M. La­casse a été por­té dis­pa­ru pen­dant plu­sieurs j ours après l’ar­res­ta­tion d’Ugo Fre­dette. Son corps a fi­na­le­ment été re­trou­vé le 20 sep­tembre près d’Arun­del, dans les Lau­ren­tides.

Le pro­cu­reur de la Cou­ronne au dos­sier a aus­si an­non­cé être en me­sure de por­ter une ac­cu­sa­tion de meurtre pré­mé­di­té contre Fre­dette pour la mort de son ex­con­jointe Vé­ro­nique Barbe.

« De nou­veaux élé­ments » per­met­tront de prou­ver que les in­frac­tions « ont été com­mises dans un contexte de har­cè­le­ment cri­mi­nel » , a in­di­qué le pro­cu­reur de la Cou­ronne Steve Ba­ri­beau. « Dans ce contexte- là, la loi pré­voit qu’il s’agit [ au­to­ma­ti­que­ment] d’un meurtre au pre­mier de­gré.»

L’avo­cat a tou­te­fois confir­mé que Fre­dette ne de­vrait pas faire face à des ac­cu­sa­tions en lien avec le pos­sible en­lè­ve­ment qui a en­traî­né le dé­clen­che­ment de l’alerte AMBER.

« On veut te­nir le plus loin pos­sible [ l’en­fant] du pro­ces­sus ju­di­ciaire. Ce pe­tit gars en a as­sez eu sur les épaules » , a- t- il ex­pli­qué. « De toute ma­nière, si Mon­sieur est trou­vé cou­pable, ça ne chan­ge­ra rien à la sen­tence qu’il va re­ce­voir. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.