La sé­cu­ri­té en prio­ri­té!

Le Nouvelliste - - ACTUALITÉS - MA­RIE-JO­SÉE MONTMINY

TROIS- RI­VIÈRES — C’est ce mar­di que les prin­cesses et les vam­pires cô­toie­ront les zom­bies et les agents de la Pat’Pa­trouille dans les rues, en quête de frian­dises. Comme chaque an­née, il im­porte de rap­pe­ler les règles de sé­cu­ri­té as­so­ciées à cette tour­née.

D’en­trée de jeu, la So­cié­té de l’as­su­rance au­to­mo­bile du Qué­bec, la Sû­re­té du Qué­bec et Pa­rentsSe­cours du Qué­bec ré­itèrent l’im­por­tance, pour les conduc­teurs, d’user de prudence et de vi­gi­lance dans leurs dé­pla­ce­ments.

De leur cô­té, les en­fants sont in­vi­tés à par­cou­rir un seul cô­té de rue à la fois, et à évi­ter de tra­ver­ser in­uti­le­ment. Comme c’est tou­jours le cas d’ailleurs, il est pres­crit de tra­ver­ser les rues aux in­ter­sec­tions et de res­pec­ter la si­gna­li­sa­tion.

Afin de fa­vo­ri­ser la vi­si­bi­li­té, il est re­com­man­dé de por­ter des vê­te­ments aux cou­leurs claires avec des bandes ré­flé­chis­santes, et de se mu­nir d’une lampe de poche. On conseille aus­si de se ma­quiller plu­tôt que de por­ter un masque, pour op­ti­mi­ser la vue et l’ouïe.

Les au­to­ri­tés sug­gèrent aux jeunes d’in­for­mer leurs pa­rents du tra­jet em­prun­té lors de leur tour­née, et de l’heure de re­tour pré­vue. On in­vite aus­si les jeunes à son­ner aux portes en groupe ou avec un adulte, et d’at­tendre à l’ex­té­rieur des mai­sons.

Comme en tout temps par ailleurs, il faut rap­pe­ler aux en­fants de ne pas s’ap­pro­cher d’un vé­hi­cule ou d’y mon­ter sans la per­mis­sion de leurs pa­rents.

En­fin, il est pri­mor­dial de vé­ri­fier les frian­dises re­çues pour s’as­su­rer de pou­voir les consom­mer sans dan­ger.

La Di­rec­tion de la po­lice de TroisRi­vières in­dique qu’elle ac­croî­tra sa pré­sence d’ef­fec­tifs pour la soi­rée, par­ti­cu­liè­re­ment dans les sec­teurs ré­si­den­tiels et sur les ar­tères prin­ci­pales. Les po­li­ciers dis­tri­bue­ront des bra­ce­lets ré­flé­chis­sants pour aug­men­ter la vi­si­bi­li­té des jeunes cos­tu­més.

La Po­lice de Trois- Ri­vières re­com­mande aus­si aux pa­rents de j eunes en­fants de mar­cher avec eux plu­tôt que de les suivre en vé­hi­cule, afin de ré­duire les risques d’ac­ci­dents.

Les pom­piers du ser­vice d’in­cen­die se­ront aus­si pré­sents sur la route pour pa­trouiller et re­mettre des frian­dises.

No­tons que pour une cin­quième an­née, des étu­diants uni­ver­si­taires en sciences de l a san­té se­ront dé­gui­sés en zom­bies pour frap­per aux portes de ré­si­dences de TroisRi­vières, Sha­wi­ni­gan et Loui­se­ville, afin de sen­si­bi­li­ser la po­pu­la­tion au don d’or­ganes d’une ma­nière lu­dique.

Même si les deux der­nières fins de se­maine ont pro­po­sé une mul­ti­tude d’ac­ti­vi­tés à thé­ma­tique Hal­lo­ween, d’autres ren­dez-vous sont en­core au pro­gramme mar­di soir.

Par exemple, des mai­sons han­tées at­tendent les vi­si­teurs à la Mai­son des Grands- pa­rents de Trois-Ri­vières (de 15 h à 19 h der­rière le 750, rue Car­rier), à l’école Saint- Charles- Gar­nier de Sha­wi­ni­gan de 17 h à 20 h, ain­si qu’au centre com­mu­nau­taire de Ba­tis­can de 17 h 30 à 21 h. Le Ma­noir Bou­cher de Ni­ver­ville se­ra aus­si han­té de 15 h à 19 h.

UN PEU DE PLUIE ET DU VENT

En­vi­ron­ne­ment Ca­na­da pré­voit des pro­ba­bi­li­tés d’averses de l’ordre de 40 % pour la fin de l’après-mi­di et le dé­but de la soi­rée. « Rien de très in­tense » , pré­cise le mé­téo­ro­logue Alexandre Pa­rent, qui ajoute par contre que ce sont les ra­fales de vent pou­vant al­ler jus­qu’à 60 km/h qui pour­raient faire vi­re­vol­ter cer­tains élé­ments de cos­tumes ou dé­co­ra­tions d’Hal­lo­ween.

— PHO­TO: SYL­VAIN MAYER

Les en­sei­gnantes Ju­lie Pe­tit­clerc et Sté­pha­nie Frap­pier ont pré­pa­ré la mai­son han­tée en­tre­pre­neu­riale à l’école Saint- Charles- Gar­nier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.