Un ra­bais contre un em­ployé!

Une com­pa­gnie de dé­nei­ge­ment prend les grands moyens pour re­cru­ter des em­ployés

Le Nouvelliste - - ACTUALITÉS - MA­THIEU LA­MOTHE

TROIS- RI­VIÈRES — Re­com­man­dez un em­ployé et ob­te­nez 50 % de ra­bais de la va­leur de votre contrat de dé­nei­ge­ment pour l’hi­ver. C’est l’offre qu’une com­pa­gnie de dé­nei­ge­ment tri­flu­vienne a faite à ses clients afin de re­mé­dier à la pro­blé­ma­tique de la pé­nu­rie de main- d’oeuvre avec la­quelle elle doit com­po­ser.

Ayant de la dif­fi­cul­té à re­cru­ter des em­ployés en pré­vi­sion de l’hi­ver qui ap­proche, le pro­prié­taire de Dé­nei­ge­ment tri­flu­vien, Ro­bin Cla­veau, a lan­cé cet ap­pel via des cour­riels qu’il a en­voyés cette se­maine à l’en­semble de ses clients. Si la per­sonne ré­fé­rée joint l’équipe de M. Cla­veau et y oeuvre pen­dant toute la sai­son 2018- 2019, le client re­ce­vra, le 1er avril pro­chain, une re­mise maxi­male de 150 $.

« On a pas­sé des annonces dans l es j our­naux, sur Fa­ce­book et par le centre de main- d’oeuvre et ça ren­trait au compte- gouttes. Et comme on vou­lait don­ner un grand coup, on s’est dit pour­quoi pas l’es­sayer. En par­lant à tous l es en­tre­pre­neurs en dé­nei­ge­ment, je me suis ren­du compte que nous sommes tous dans la même si­tua­tion. Et au lieu de se vo­ler l es em­ployés qui y i ront tra­vailler pour le plus of­frant, j’ai dé­ci­dé d’al­ler cher­cher mes nou­veaux em­ployés » , men­tionne M. Cla­veau.

Son ini­tia­tive ori­gi­nale semble d’ailleurs por­ter ses fruits. Juste au cours de la jour­née de ven­dre­di, il ren­con­tre­ra près d’une di­zaine de can­di­dats po­ten­tiels. Si tous ces en­tre­tiens d’em­bauche s’avèrent concluants, l’équipe de l’en­tre­pre­neur se­ra com­plète. Une nette amé­lio­ra­tion com­pa­ra­ti­ve­ment à il y a deux se­maines, alors qu’il res­tait en­core une ving­taine de postes à com­bler.

« Ça ne veut pas dire que je vais tous les en­ga­ger. Ils doivent être en me­sure de faire la job. Mais la ré­ponse est bonne jus­qu’à main­te­nant » , pré­cise- t- il.

L’en­tre­pre­neur tient éga­le­ment à ras­su­rer ses clients qu’il au­ra em­bau­ché tous les em­ployés dont il a de be­soin afin de pou­voir of­frir un ser­vice de qua­li­té, et ce, d’ici au dé­but de la se­maine pro­chaine.

« Lun­di ou mar­di, tout se­ra com­plé­té. Je tiens à dire ça, car j’ai cer­tains clients qui avaient peur de ne pas avoir de dé­nei­geur cet hi­ver lors­qu’ils ont re­çu le cour­riel » , dit- il.

Les can­di­dats doivent dé­te­nir un per­mis de conduire de classe 5 va­lide et être dis­po­nibles en tout temps ( pen­dant les pé­riodes de pré­ci­pi­ta­tions) entre le 15 no­vembre 2018 et le 10 avril 2019. Être une per­sonne res­pon­sable et sou­cieuse de la qua­li­té de son tra­vail consti­tue éga­le­ment un atout.

— PHO­TO: STÉ­PHANE LESSARD

Le pro­prié­taire de Dé­nei­ge­ment tri­flu­vien, Ro­bin Cla­veau, offre un ra­bais de 50 % aux clients qui vont lui trou­ver des em­ployés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.