Les chauf­feurs de taxi dé­çus

Le Nouvelliste - - ACTUALITÉS - LIA LÉ­VESQUE

MON­TRÉAL — Le pro­jet pi­lote d’Uber, qui de­vait prendre fin le 14 oc­tobre, est pro­lon­gé d’une autre an­née.

Le mi­nis­tère des Tran­sports, de la Mo­bi­li­té du­rable et de l’Élec­tri­fi­ca­tion des tran­sports en a fait l’an­nonce, ven­dre­di, par voie de com­mu­ni­qué. L’ar­rê­té mi­nis­té­riel a été pu­blié dans la Ga­zette of­fi­cielle du Qué­bec.

Au dé­part, l e pro­jet an­non­cé en sep­tembre 2016 de­vait prendre fin en oc­tobre 2017. Il avait été pro­lon­gé une pre­mière f ois j us­qu’en oc­tobre 2018. I l avait alors été mo­di­fié pour y aj ou­ter des cri­tères, soit des heures de f or­ma­tion pour l es nou­veaux chauf­feurs Uber, un res­ser­re­ment des vé­ri­fi­ca­tions des an­té­cé­dents ju­di­ciaires, une obli­ga­tion de faire faire une ins­pec­tion mé­ca­nique du vé­hi­cule tous les 12 mois et l’in­ter­dic­tion d’uti­li­ser un lan­ter­non, pré­cise le mi­nis­tère.

Cette nou­velle pro­lon­ga­tion du pro­jet pi­lote « vise à per­mettre la col­lecte et l’ana­lyse d’in­for­ma­tions ad­di­tion­nelles sur les ser­vices of­ferts par Uber Ca­na­da, de même qu’à pour­suivre l’étude des im­pacts sur les ser­vices de tran­sport par taxi » , a jus­ti­fié le mi­nis­tère.

«IN­ÉQUI­TABLE»

L’an­nonce a mé­con­ten­té des chauf­feurs de taxi du Re­grou­pe­ment des in­ter­mé­diaires de taxi de Qué­bec et des Taxis du Grand Mon­tréal et Rive-Sud, qui y voient une autre preuve que le sys­tème « in­équi­table » qui a été to­lé­ré à ce jour va per­du­rer.

[ On est] « es­sen­tiel­le­ment très dé­çus, parce que tout le monde par­lait d’équi­té, même le pre­mier mi­nistre élu, mon­sieur [Fran­çois] Le­gault. Quand je l’ai ren­con­tré avant les élec­tions, il m’avait pro­mis qu’il al­lait y avoir de l’équi­té en­vers l’in­dus­trie du taxi. Et on a tou­jours crié de­puis deux ans que ce pro­jet pi­lote n’est pas équi­table » , a dé­non­cé Ab­dal­lah Hom­sy, porte-pa­role du Re­grou­pe­ment des in­ter­mé­diaires de taxi de Qué­bec.

«On trouve ça in­juste, alors qu’ils nous ont pro­mis l’équi­té et ce n’est pas équi­table. C’est très dé­ce­vant pour nous » , a dé­plo­ré M. Hom­sy.

À la mi- août, le pré­cé­dent gou­ver­ne­ment li­bé­ral avait an­non­cé les dé­tails de l’in­dem­ni­sa­tion des chauf­feurs de taxi pour com­pen­ser la perte de va­leur des per­mis. Une somme de 250 mil­lions $ avait été an­non­cée dans le der­nier bud­get Lei­tao, en mars. Un mon­tant de base de 1000 $ était ver­sé à tous ceux qui étaient pro­prié­taires d’un per­mis en mars der­nier — date du dé­pôt du bud­get. Une in­dem­ni­sa­tion sup­plé­men­taire s’ajou­tait dans les villes de Mon­tréal, Qué­bec et Ga­ti­neau. La plus grande com­pen­sa­tion était ver­sée aux chauf­feurs de Mon­tréal, soit 45 700 $ par per­mis, en plus de l’in­dem­ni­sa­tion de base.

M. Hom­sy es­père main­te­nant une com­pen­sa­tion si­mi­laire pour la se­conde an­née. D’ailleurs, le mi­nistre des Fi­nances, Car­los Lei­tao, n’avait pas ex­clu une deuxième phase d’in­dem­ni­sa­tion.

On trouve ça in­juste, alors qu’ils nous ont pro­mis l’équi­té et ce n’est pas équi­table.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.