Des ré­so­lu­tions na­tio­na­listes se­ront dé­bat­tues

Le Nouvelliste - - ACTUALITÉS - MY­LÈNE CRÊTE

OT­TA­WA — Le Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique ( NPD) se met­tra- til au dia­pa­son de la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec ( CAQ), du moins sur cer­tains en­jeux?

Des mi­li­tants néo- dé­mo­crates dé­bat­tront de cer­taines ré­so­lu­tions na­tio­na­listes du­rant la fin de se­maine à Trois- Ri­vières qui risquent de plaire au par­ti de Fran­çois Le­gault.

Les jeunes néo-dé­mo­crates qué­bé­cois pro­posent de trans­fé­rer les pou­voirs fé­dé­raux en ma­tière de culture au gou­ver­ne­ment du Qué­bec, avec le fi­nan­ce­ment qui l’ac­com­pagne, et de re­con­naître le fran­çais comme langue of­fi­cielle sur le ter­ri­toire qué­bé­cois.

« Ce sont des pro­po­si­tions qui – fait in­té­res­sant – re­joignent ce que le nou­veau gou­ver­ne­ment du Qué­bec met sur la table aus­si dans son offre na­tio­na­liste aux Qué­bé­cois, c’est- à- dire de né­go­cier avec Ot­ta­wa des pou­voirs en culture et d’étendre l’ap­pli­ca­tion de la loi 101 au gou­ver­ne­ment fé­dé­ral » , sou­ligne Fa­rouk Ka­rim, un ex- at­ta­ché de presse du NPD, qui avait éga­le­ment di­ri­gé l es com­mu­ni­ca­tions du dé­pu­té Guy Ca­ron lors de la course à la di­rec­tion du NPD.

Ce sont deux des 28 ré­so­lu­tions qui se­ront sou­mises lors du congrès qué­bé­cois du NPD où en­vi­ron 150 dé­lé­gués sont at­ten­dus. Cette ren­contre bis­an­nuelle se dé­roule huit mois après l e grand congrès du NPD où d’autres ré­so­lu­tions spé­ci­fiques pour le Qué­bec avaient été adop­tées, soit celles en fa­veur d’une ré­forme pour « as­su­rer son adhé­sion au cadre consti­tu­tion­nel ca­na­dien » et pour une dé­cla­ra­tion de re­ve­nus unique.

Lors des élec­tions fé­dé­rales de 2015, le NPD était pas­sé de 59 à 16 sièges dans la pro­vince. Un bi­lan avait per­mis de dé­ter­mi­ner des la­cunes dans son pro­gramme élec­to­ral qui ne ci­blait pas suf­fi­sam­ment les élec­teurs qué­bé­cois.

Le par­ti ne ré­pé­te­ra pas la même er­reur deux fois, se­lon le dé­pu­té de Trois- Ri­vières, Ro­bert Au­bin.

« On a très bien ap­pris de la der­nière cam­pagne, a- t- il sou­li­gné. Je l’ai sou­vent dit, ils sont quand même rares les clubs de ho­ckey qui fai­sant la coupe Stan­ley pour la pre­mière fois la gagnent. (...) On ne ré­pé­te­ra pas les mêmes er­reurs deux fois. »

Reste que sur la ques­tion des signes re­li­gieux, le NPD et la CAQ ont peu d’af­fi­ni­tés. La CAQ veut in­ter­dire le port de signes re­li­gieux aux per­sonnes en po­si­tion d’au­to­ri­té, comme l es j uges et les po­li­ciers, et a l’in­ten­tion de re­cou­rir à la clause dé­ro­ga­toire si né­ces­saire.

Cette ques­tion pré­oc­cupe plu­sieurs po­li­ti­ciens fé­dé­raux dont le chef néo- dé­mo­crate Jag­meet Singh. Ce­lui- ci s’est dit pré­oc­cu­pé la se­maine der­nière par un usage éven­tuel de cette clause qui per­met de dé­ro­ger à cer­tains ar­ticles de la Charte ca­na­dienne des droits et li­ber­tés. M. Singh, de re­li­gion si­khe, porte plu­sieurs signes liés à sa foi dont le tur­ban et le kir­pan.

Il pro­non­cer a un dis­cours sa­me­di après- mi­di qui de­vrait por­ter sur l’en­vi­ron­ne­ment. Les mi­li­tants en­ten­dront éga­le­ment la can­di­date pour l’élec­tion par­tielle à ve­nir dans Ou­tre­mont, Ju­liaSán chez, et le lieu­te­nant qué­bé­cois du NPD, Alexandre Bou­le­rice.

Seule­ment la moi­tié des 28 ré­so­lu­tions risquent d’être dé­bat­tues au cours du week-end, mais celles qui se­ront adop­tées pour­raient se re­trou­ver dans le pro­gramme élec­to­ral du NPD en pré­vi­sion de l’élec­tion gé­né­rale de 2019.

— PHO­TO: FRAN­ÇOIS GER­VAIS

Le chef du Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique, Jag­meet Singh, se­ra de re­tour à TroisRi­vières ce week- end dans le cadre du congrès qué­bé­cois de son par­ti. On le voit ici en com­pa­gnie du dé­pu­té de Trois- Ri­vières, Ro­bert Au­bin, lors d’une pré­cé­dente vi­site cet été.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.