La fi­nale avant la fi­nale

Le Nouvelliste - - SPORTS - FRÉ­DÉ­RIC DAIGLE

La sé­rie de cham­pion­nat de l’Amé­ri­caine pro­met d’être ex­ci­tante alors qu’elle met­tra aux prises les deux meilleures for­ma­tions du ba­se­ball en 2018. Une fi­nale avant la fi­nale, en quelque sorte.

Les Red Sox de Bos­ton se­ront les hôtes des As­tros de Hous­ton à comp­ter de sa­me­di (20h) pour cette sé­rie au meilleur de sept ren­contres. Avec 108 et 103 vic­toires res­pec­ti­ve­ment, ces deux for­ma­tions n’ont pas joué beau­coup de mau­vais matchs.

Les deux équipes pour­raient four­nir en­semble une équipe d’étoiles : les Moo­kie Betts, J. D. Mar­ti­nez, An­drew Be­nin­ten­di, Ch­ris Sale, Rick Por­cel­lo, Da­vid Price et Craig Kim­brel du cô­té de Bos­ton; Jose Al­tuve, Car­los Cor­rea, Alex Breg­man, George Sprin­ger, Jus­tin Ver­lan­der, Dal­las Keu­chel, Ger­rit Cole et Ro­ber­to Osu­na de l’autre. Le «fac­teur wow!» se­ra éle­vé!

Ces deux for­ma­tions ont mar­qué près de 1700 points au cours de la der­nière cam­pagne. Bos­ton a d’ailleurs ter­mi­né au pre­mier rang dans neuf sta­tis­tiques of­fen­sives, dont la moyenne, la moyenne de pré­sence sur les buts et la moyenne de puis­sance. Ce sont aus­si les Red Sox qui ont frap­pé le plus de coups sûrs, de doubles et mar­qué le plus de points.

Cette at­taque re­dou­table de­vra re­dou­bler d’ar­deur, puis­qu’elle se frot­te­ra au meilleur per­son­nel de lan­ceurs de tout le ba­se­ball. Ce sont les As­tros qui ont concé­dé le moins de points, de coups sûrs, de cir­cuits. Et c’est face aux lan­ceurs de Hous­ton que les frap­peurs ont conser­vé la pire moyenne au bâ­ton en 2018, soit ,217. Ce sont éga­le­ment les lan­ceurs des As­tros qui ont ob­te­nu le plus de re­traits sur des prises, avec 1687.

Seule ombre au ta­bleau : la re­lève des Red Sox. Eduar­do Ro­dri­guez, Kim­brel et Bran­don Work­man montrent des moyennes de points mé­ri­tés os­cil­lant entre 10,13 et 13,50! La clé pour les As­tros, s’ils ne sont pas ca­pables de prendre les de­vants face aux par­tants des Red Sox, se­ra de s’as­su­rer de faire mon­ter le nombre de lan­cers de ceux-ci le plus pos­sible, afin de for­cer Alex Co­ra à uti­li­ser son en­clos.

DUELS PRO­MET­TEURS

Les deux pre­miers duels au mon­ti­cule sont pro­met­teurs : Sale (124, 2,11) lan­ce­ra les hos­ti­li­tés face à Ver­lan­der (16-9, 2,52). Ces deux lan­ceurs ont réus­si 527 re­traits sur des prises cette sai­son, dont 290 par Ver­lan­der uni­que­ment.

Dans le deuxième match (di­manche, 19h), Co­ra a dé­ci­dé de faire confiance à Price (16-7, 3,58), mal­gré ses en­nuis face aux Yan­kees au pre­mier tour. A. J. Hinch en­ver­ra quant à lui Cole (15-5, 2,88) dans la mê­lée.

Même dans l’abri, il y au­ra une cer­taine ri­va­li­té. Co­ra était le bras droit de Hinch quand les As­tros ont rem­por­té leur Sé­rie mon­diale l’an der­nier.

Les Red Sox viennent de dis­po­ser de leurs grands ri­vaux, les Yan­kees, en quatre ren­contres au cours des­quelles leur slo­gan pour ces matchs éli­mi­na­toires, « Do Da­mage », a pris tout son sens. Après avoir mal­me­né J.A. Happ dans le pre­mier match, l’at­taque des Red Sox a ton­né pour 16 points dans le troi­sième match avant de for­cer une sor­tie hâ­tive de C.C. Sa­ba­thia dans le der­nier duel.

Quant aux As­tros, cham­pions en titre de la Sé­rie mon­diale, ils ont ba­layé les In­dians de Cle­ve­land en trois pe­tits matchs. Au cours des 27 manches dis­pu­tées dans cette sé­rie, ils n’ont ti­ré de l’ar­rière que pen­dant cinq d’entre elles.

— PHO­TO AP, DA­VID J. PHIL­LIP

Car­los Cor­rea (1) et George Sprin­ger (4) ne por­taient vrai­ment plus à terre après la vic­toire des As­tros sur les In­dians, sa­me­di der­nier à Hous­ton.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.