Gare aux ex­cès de confiance

Le Nouvelliste - - SPORTS - VINCENT GAU­THIER

TROIS- RI­VIÈRES — Avec une pa­ri­té aus­si équi­li­brée, les choses évo­luent ra­pi­de­ment en deuxième di­vi­sion du cir­cuit col­lé­gial de foot­ball. Re­lé­gués à l’avant­der­nier rang du clas­se­ment il y a à peine une se­maine, voi­là que les Dia­blos at­ta­que­ront leur dé­fi du week- end, per­chés au troi­sième rang.

Les pro­té­gés de Fran­çois Dus­sault peuvent même se per­mettre de je­ter un coup d’oeil vers les deux pre­mières po­si­tions. Ce­pen­dant, le Diable en chef est loin de faire une ob­ses­sion avec le clas­se­ment.

À vrai dire, i l sert plu­tôt une mise en garde à ses équi­piers contre les ex­cès de confiance après leur grosse vic­toire du week- end der­nier contre les Is­lan­ders du Col­lège John-Ab­bott.

« Dans les deux der­nières an­nées, quand on ga­gnait un gros match, on avait ten­dance à re­cu­ler lors du match sui­vant plu­tôt que de pro­gres­ser. Là, on a une belle oc­ca­sion de bâ­tir sur une belle per­for­mance, c’est à nous d’en pro­fi­ter. »

Sa­me­di après- mi­di, les Dia­blos ( 3- 3) se dé­pla­ce­ront donc en Es­trie pour se frot­ter aux Vo­lon­taires du Cé­gep de Sher­brooke ( 2- 3). Après avoir en­ta­mé la sai­son avec deux gains, voi­là que l es Sher­broo­kois nagent en eaux troubles avec trois re­vers d’af­fi­lée.

«On s’en va en ter­ri­toire hos­tile face à une équipe qui nous res­semble beau­coup et qui a eu beau­coup de temps pour se pré­pa­rer à notre vi­site. Ça va être un match de sé­ries » , pré­vient Dus­sault, van­tant au pas­sage le tra­vail de son quart de deuxième an­née Charles Cos­sette ( 1004 verges, 6 tou­chés et 2 in­ter­cep­tions).

« Il est de plus en plus ef­fi­cace dans son rôle. Ça pa­raît qu’il a pro­gres­sé de­puis l’an der­nier. Il prend de bonnes dé­ci­sions et il est ca­pable de faire les jeux qui font la dif­fé­rence quand le match est ser­ré. »

D’ailleurs, l’en­traî­neur- chef ne croit pas mi­ser sur une at­taque uni­di­men­sion­nelle avec un jeu au sol per­for­mant. Il es­time que la voie aé­rienne peut aus­si faire des dom­mages.

« C’est vrai que notre por­teur de bal­lon Mi­chaël Mo­rin a d’ex­cel­lents chiffres ( 672 verges, 7 tou­chés). Mais j e pense qu’on est com­plet. À vrai dire, on es­saie de pro­fi­ter de ce que l’ad­ver­saire nous donne. Je trouve qu’on dis­tri­bue le bal­lon as­sez bien à tra­vers notre ali­gne­ment. »

LOURDE TÂCHE À SHA­WI­NI­GAN

Du cô­té de la troi­sième di­vi­sion, les Élec­triks du Col­lège Sha­wi­ni­gan ( 0- 5) re­ce­vront la vi­site des me­neurs au clas­se­ment gé­né­ral, les puis­sants Gaillards du Cé­gep de Jon­quière ( 5- 0). Plus tôt cette sai­son, Sha­wi­ni­ga­nais avaient bais­sé pa­villon 95- 13 face à ces mêmes ri­vaux.

— PHO­TO: OLI­VIER CROTEAU

Le quart Charles Cos­sette et ses co­équi­piers ont ren­dez-vous à Sher­brooke, sa­me­di après­mi­di.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.