Ju­lien re­con­naît les ef­forts de Drouin

Le Nouvelliste - - SPORTS - MI­CHEL LAMARCHE

BROS­SARD — Le Ca­na­dien de Mon­tréal conti­nue d’avoir des en­nuis au cercle des mises en jeu et Jo­na­than Drouin n’en est nul­le­ment res­pon­sable. Ce qui ne veut pas dire que tout va bien pour le ta­len­tueux at­ta­quant de Sainte-Agathe.

De­puis que les ac­ti­vi­tés ont re­pris dans la LNH, Drouin est tou­jours à la re­cherche d’un pre­mier point. Et ça in­clut les quatre par­ties du ca­len­drier pré­pa­ra­toire aux­quelles il a par­ti­ci­pé en sep­tembre.

Pour connaître du suc­cès à moyen et à l ong terme, l e Ca­na­dien a be­soin d’un Jo­na­than Drouin pro­duc­tif of­fen­si­ve­ment. Claude Ju­lien y a fait al­lu­sion après la séance d’en­traî­ne­ment, ven­dre­di, sans pour au­tant re­mettre en ques­tion son ar­deur au tra­vail. Tou­te­fois, il le sent frus­tré.

« Il nous faut de la pro­duc­tion de sa part. C’est évident pour tout le monde. Hier ( jeu­di), j’ai trou­vé qu’il avait joué avec beau­coup d’éner­gie, qu’il avait pa­ti­né avec vi­gueur. Tou­te­fois, il y a de la frus­tra­tion de sa part sa­chant qu’il doit pro­duire et qu’il n’y ar­rive pas.»

Se­lon Ju­lien, une par­tie du tra­vail à faire pour cor­ri­ger le tout vient de Drouin.

« Il af­fiche la bonne at­ti­tude dans ce sens qu’il veut com­pé­ti­tion­ner. Main­te­nant, i l doit es­sayer de sim­pli­fier les choses. Au l i eu d’ef­fec­tuer trop de passes, il doit ti­rer au but plus sou­vent. Au lieu d’es­sayer de dé­jouer trois joueurs et perdre le disque, peut- être de­vrait- il en­voyer la ron­delle en zone ad­verse. Il a les suc­cès de l’équipe à coeur et il veut bien faire. Il lui reste à le faire de la bonne fa­çon.»

La re­lance de Drouin passe aus­si par Ju­lien lui- même, a ajou­té l’en­traî­neur- chef. Or, à l’en­traî­ne­ment de ven­dre­di, Drouin pa­trouillait l e f l anc gauche au­près de Max Do­mi et non Jes­pe­ri Kot­ka­nie­mi, comme lors des pre­miers mo­ments du camp.

«C’est une sorte de par­te­na­riat. Mon t ra­vail est de t rou­ver les bonnes com­bi­nai­sons de joueurs. Je sais qu’ils ( Drouin et Do­mi) ont eu du plai­sir à jouer en­semble, mais ils n’ont pas eu l’oc­ca­sion de bâ­tir une grande chi­mie en­semble. Ils ont eu un match et quelques séances d’en­traî­ne­ment pour le faire. C’est en­core tôt en sai­son et c’est en­core le temps d’es­sayer de trou­ver les meilleurs trios pos­sible. Nous fai­sons des ex­pé­riences pen­dant les en­traî­ne­ments et nous ver­rons ce que nous al­lons faire lorsque vien­dra le match.»

Drouin re­con­naît qu’il ne crée peut- être pas au­tant d’oc­ca­sions de mar­quer qu’il en est ca­pable. Ce­pen­dant, il garde es­poir de mettre fin à sa di­sette à court terme et il se fie sur son ex­pé­rience.

« J’es­saie de m’en sor­tir. Ça va ar­ri­ver du­rant la sai­son où tu n’as peut- être pas au­tant de chances de mar­quer ou que tu n’en pro­fites pas. Je conti­nue de tra­vailler. Je l’ai dé­jà vé­cu dé­jà dans la Ligue na­tio­nale. Il faut que je conti­nue de faire ce que je dois faire et ça va dé­blo­quer.»

— PHO­TO: LA PRESSE CA­NA­DIENNE

De­puis que les ac­ti­vi­tés ont re­pris dans la LNH, Drouin est tou­jours à la re­cherche d’un pre­mier point.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.