L’en­fant res­te­ra fi­na­le­ment à la même école

Le Nouvelliste - - LA UNE - GA­BRIEL DE­LISLE ga­briel.de­lisle@le­nou­vel­liste.qc.ca

TROIS-RI­VIÈRES — Re­vi­re­ment de si­tua­tion. Le gar­çon de 11 ans dont des images de lui nu ont été dif­fu­sées sur In­ter­net par un ca­ma­rade de classe ne chan­ge­ra fi­na­le­ment pas d’école. Lors d’une ren­contre entre la di­rec­tion de la Com­mis­sion sco­laire de la Ri­ve­raine, le pro­tec­teur de l’élève et les pa­rents du gar­çon, la dé­ci­sion de le gar­der dans son école ac­tuelle a été prise.

« Après dis­cus­sions où cha­cun au­tour de la table a pu ex­pri­mer son opi­nion et ses craintes, nous en sommes ve­nus à un consen­sus qui est que mon gar­çon res­te­ra à l’école avec l’autre jeune», ex­plique la mère du gar­çon de 11 ans.

Ce der­nier se­ra d’ailleurs de re­tour dans sa classe lun­di pro­chain. Un plan d’in­ter­ven­tion et d’en­ca­dre­ment se­ra éta­bli afin que son re­tour à l’école se passe bien. Les en­sei­gnants se­ront prêts, a as­su­ré la Com­mis­sion sco­laire à la mère de l’en­fant, à in­ter­ve­nir si des gestes ou des pa­roles d’in­ti­mi­da­tion avaient lieu.

«C’est cer­tain qu’on s’at­tend à ce qu’il y ait des ré­ac­tions, du stress et cer­tains im­pacts. Par contre, l’école se­rait prête à in­ter­ve­nir », ajoute la mère de l’en­fant. « Les deux en­fants vont être en­ca­drés. Ils vont être dans la même classe. Il se pour­rait qu’il y ait des in­sultes et de l’in­ti­mi­da­tion. On doit com­po­ser avec tous ces élé­ments de risque. Et l’école de­vra être en me­sure d’agir et d’in­ter­ve­nir si ça dé­rape.»

Après avoir af­fir­mé vou­loir chan­ger son en­fant d’école, car elle était in­sa­tis­faite de la fa­çon dont le cas a été trai­té par la Com­mis­sion sco­laire, la mère de l’en­fant sou­haite main­te­nant faire preuve de «bonne foi». «On est prêt à faire un pas de l’avant et l’es­sayer. Ad­ve­nant que nous ne soyons pas sa­tis­faits ou que ça dé­gé­né­re­rait trop, exemple trop de ba­tailles ou d’in­ti­mi­da­tion, il y a dé­jà un plan B qui est prêt et nous quit­te­rions l’école», pré­cise la mère du gar­çon.

Bien qu’il n’était pas présent lors de la ren­contre, l’en­fant a été consul­té par sa mère pour sa­voir s’il était à l’aise avec cette dé­ci­sion. Ce der­nier lui a dit qu’il l’était.

Chan­ger l’en­fant d’école au­rait pu avoir des consé­quences sur ses ré­sul­tats sco­laires. Ceux-ci s’étaient d’ailleurs gran­de­ment amé­lio­rés de­puis près d’un an et de­mi, no­tam­ment en rai­son de l’en­ca­dre­ment qu’il a à son école ac­tuelle. De plus, un en­fant qui in­tègre une nou­velle école peut su­bir de l’in­ti­mi­da­tion. La mère du gar­çon ne sou­haite pas que son fils re­vive de l’in­ti­mi­da­tion comme par le pas­sé. «Ça fait plus d’un an qu’il ne vi­vait plus d’in­ti­mi­da­tion et ça al­lait bien. Si on le chan­geait d’école main­te­nant, ça pour­rait re­com­men­cer » , es­time-t-elle.

La vo­lon­té de la Com­mis­sion sco­laire et de l’école de bien en­ca­drer les élèves a été po­si­ti­ve­ment per­çue par la mère du jeune gar­çon qui a été fil­mé. «J’ai sen­ti qu’ils avaient des so­lu­tions à pro­po­ser » , note- t- elle, sa­tis­faite de la ren­contre.

La Com­mis­sion sco­laire de la Ri­ve­raine s’est conten­tée de dire que la ren­contre avait été po­si­tive. « Nous avons eu une bonne ren­contre. Une en­tente a été conclue à la sa­tis­fac­tion de la mère, de la di­rec­tion de l’école, de la Com­mis­sion sco­laire et du pro­tec­teur de l’élève», a men­tion­né Pas­cal Blon­din, se­cré­taire gé­né­ral et di­rec­teur des ser­vices édu­ca­tifs à la Com­mis­sion sco­laire de la Ri­ve­raine.

Les deux en­fants vont être en­ca­drés. Ils vont être dans la même classe. Il se pour­rait qu’il y ait des in­sultes et de l’in­ti­mi­da­tion. On doit com­po­ser avec tous ces élé­ments de risque. Et l’école de­vra être en me­sure d’agir et d’in­ter­ve­nir si ça dé­rape.

Rap­pe­lons qu’une en­quête a été ou­verte par la Sû­re­té du Qué­bec dans cette af­faire. Le dos­sier a été trans­mis au Di­rec­teur des pour­suites cri­mi­nelles et pé­nales qui dé­ter­mi­ne­ra si des accu­sa­tions en­vers le gar­çon qui a dif­fu­sé les images de nu­di­té de l’autre gar­çon sur In­ter­net se­ront por­tées.

— PHO­TO: AR­CHIVES LE NOU­VEL­LISTE

Le gar­çon de 11 ans dont des images de lui nu ont été dif­fu­sées sur In­ter­net se­ra de re­tour dans sa classe lun­di pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.