Des échos jus­qu’à Ot­ta­wa

PRO­JET DE TOUR DE TÉ­LÉ­COM­MU­NI­CA­TIONS DANS LE SEC­TEUR POINTE-DU-LAC

Le Nouvelliste - - LA UNE - PAULE VERMOT- DESROCHES pver­mot@le­nou­vel­liste.qc.ca

TROIS- RI­VIÈRES — La pos­sible im­plan­ta­tion d’une tour de té­lé­com­mu­ni­ca­tions de la com­pa­gnie Ro­gers Com­mu­ni­ca­tion sur un ter­rain boi­sé de la rue Notre- Da­meOuest, à l’ex­tré­mi­té est de Poin­te­du- Lac, a eu des échos jus­qu’à Ot­ta­wa mer­cre­di. Le dé­pu­té de Trois- Ri­vières, Ro­bert Au­bin, a di­rec­te­ment in­ter­pel­lé le pre­mier mi­nistre Jus­tin Tru­deau sur cette ques­tion, lui qui a as­su­ré que le dé­ve­lop­pe­ment de­vait se faire «dans le res­pect des ci­toyens».

Rap­pe­lons qu’un pro­jet d’im­plan­ta­tion d’une tour au 7832 de la rue Notre-Dame-Ouest a sou­le­vé des in­quié­tudes dans la po­pu­la­tion en­vi­ron­nante, alors que les ci­toyens des quar­tiers avoi­si­nants es­timent que l’em­pla­ce­ment est beau­coup trop près de ré­si­dences pour cette tour qui se­rait d’une hau­teur de 250 pieds. Le dé­pu­té Au­bin s’est d’ailleurs lui- même ren­du sur ce ter­rain avec des ci­toyens du sec­teur, et dit avoir consta­té à quel point l’em­pla­ce­ment est mal choi­si en fonc­tion de la proxi­mi­té des ré­si­dences. Mar­di soir, le con­seil mu­ni­ci­pal a si­gni­fié par ré­so­lu­tion qu’il ne don­ne­rait pas son ap­pui à ce pro­jet, en rai­son de la non-ac­cep­ta­bi­li­té so­ciale.

Tou­te­fois, puisque les en­tre­prises de té­lé­com­mu­ni­ca­tions re­lèvent du pa­lier fé­dé­ral, Ro­gers Com­mu­ni­ca­tion pour­rait tout de même choi­sir d’im­plan­ter la tour à cet en­droit, pour­vu qu’un pro­ces­sus de consul­ta­tion par écrit ait été te­nu au­près des ci­toyens avoi­si­nants, ce qui a été fait.

Mer­cre­di, Ro­bert Au­bin a donc po­sé une ques­tion en Chambre afin d’in­ter­pel­ler le pre­mier mi­nistre sur le su­jet. «Com­ment est-ce pos­sible qu’en 2018, le pre­mier mi­nistre puisse lais­ser une en­tre­prise de té­lé­com­mu­ni­ca­tions s’im­po­ser mal­gré le re­fus d’une mu­ni­ci­pa­li­té et de ses ci­toyens», a-t-il de­man­dé.

La ré­ponse de Jus­tin Tru­deau a lais­sé en­tre­voir que le pro­jet de Ro­gers Com­mu­ni­ca­tion ne pas­se­rait pas né­ces­sai­re­ment comme une lettre à la poste pour le fé­dé­ral. « Nous com­pre­nons à quel point l’ac­cès à des don­nées et à In­ter­net haute vi­tesse à tra­vers le pays est très im­por­tant pour la crois­sance éco­no­mique, pour la ca­pa­ci­té de nos ci­toyens à par­ti­ci­per plei­ne­ment à des em­plois et à la créa­tion d’em­plois dans l’ave­nir. Nous at­ten­dons par contre que toutes les en­tre­prises pri­vées qui sont char­gées soient en train de le faire de fa­çon res­pec­tueuse en­vers leurs ci­toyens. Nous al­lons faire un sui­vi sur cette ques­tion » , a in­di­qué M. Tru­deau.

Quelques mi­nutes plus tard, le dé­pu­té de Trois-Ri­vières a re­çu un ap­pel du mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique Nav­deep Singh Bains qui sou­hai­tait ob­te­nir plus de pré­ci­sions sur le su­jet. « Il m’a pro­mis de me re­ve­nir sur le dos­sier d’ici quelques jours. On ver­ra ce que ça va don­ner, mais pour une fois, nous n’avons pas re­çu une ré­ponse vide et il y a un sui­vi qui se fait. Les ci­toyens de Trois-Ri­vières peuvent être as­su­rés qu’ils ont été en­ten­dus à Ot­ta­wa», constate Ro­bert Au­bin.

Se­lon lui, il se­rait im­pen­sable que la com­pa­gnie s’im­plante à cet en­droit, d’au­tant plus que des so­lu­tions al­ter­na­tives ont été pro­po­sées par la Ville et les ci­toyens. « Nous ne sommes pas en train de dire qu’il ne doit pas y avoir de tour. Ce qu’on dit, c’est qu’elle n’est pas au bon en­droit. Main­te­nant, avec des em­pla­ce­ments al­ter­na­tifs qui ont été pro­po­sés et qui se­raient plus ac­cep­tables, je vois mal com­ment le gou­ver­ne­ment pour­rait cau­tion­ner que Ro­gers dé­cide d’al­ler à l’en­contre de la vo­lon­té d’une Ville et de ses ci­toyens», si­gnale Ro­bert Au­bin.

Ap­pe­lée à ré­agir à cette in­ter­ven­tion du pre­mier mi­nistre Tru­deau, la com­pa­gnie Ro­gers Com­mu­ni­ca­tion a as­su­ré que le pro­ces­sus dé­ci­sion­nel se fai­sait en te­nant compte des com­men­taires des ré­si­dents. « Le pro­ces­sus de consul­ta­tion est en cours et nous tra­vaillons en étroite col­la­bo­ra­tion avec la Mu­ni­ci­pa­li­té et les ci­toyens de Trois- Ri­vières pour dis­cu­ter de la tour po­ten­tielle, ob­te­nir leurs com­men­taires et connaître leurs préoc­cu­pa­tions. Lorsque nous pla­ni­fions de nou­veaux sites, nous écou­tons tou­jours les ré­si­dents lo­caux tout au long du pro­ces­sus afin de dé­ter­mi­ner la meilleure fa­çon de four­nir un ser­vice sans fil in­dis­pen­sable aux com­mu­nau­tés», a ex­pli­qué par cour­riel la chef des af­faires pu­bliques au Qué­bec pour Ro­gers Com­mu­ni­ca­tion, Ca­ro­line Phé­mius.

— PHO­TO: OLI­VIER CRO­TEAU

Le dé­pu­té fé­dé­ral de Trois- Ri­vières, Ro­bert Au­bin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.