Des élus bran­chés

Le Plateau - - LA UNE - Ca­the­rine.bou­chard@tc.tc

Les élus et dé­pu­tés du Pla­teau-Mont- Royal confient, pour la plu­part, la ges­tion de leurs comptes de ré­seaux so­ciaux à leur équipe, à l’ex­cep­tion des conseillers mu­ni­ci­paux. Les quelques pu­bli­ca­tions quo­ti­diennes sont ré­di­gées et pu­bliées par leurs at­ta­chés po­li­tiques sur Fa­ce­book et Twit­ter. Ce­pen­dant, tous s’en­tendent sur l’im­por­tance d’une pré­sence en ligne pour les po­li­ti­ciens.

Les élus pro­vin­ciaux, soit Ma­non Mas­sé et Amir Kha­dir, ain­si que l’élue fé­dé­rale, Hé­lène La­ver­dière, confient tous la ges­tion de leurs comptes à leur équipe, bien que dans les trois cas, les pu­bli­ca­tions sont fré­quentes.

«On me de­man­dait de le faire moi-même, en 2008, mais je crois qu’on s’est dé­cou­ra­gé, car j’uti­li­sais les 140 ca­rac­tères, ri­gole le dé­pu­té de Mer­cier, Amir Kha­dir. Je ne sais même pas com­ment uti­li­ser Fa­ce­book, ce sont mes filles qui le font pour moi. Je crois que ça prend beau­coup de temps à gé­rer, alors je laisse mon équipe faire, même si je leur dicte sou­vent le conte­nu à pu­blier.»

Le dé­pu­té est le seul, par­mi ceux dont l’équipe gère les comptes, à pu­blier du conte­nu plus per­son­nel. Une image de lui à quinze ans, en vé­lo, a été no­tam­ment pu­bliée avec le mot clic #cy­clo­chic et une pho­to­gra­phie de la fête tra­di­tion­nelle des peuples ira­niens et des peuples turcs, le No­rouz, avec une table or­née de fleurs et de di­vers ob­jet de la fa­mille Kha­dir, dans le cadre de cette cé­lé­bra­tion du Nou­vel An du ca­len­drier per­san.

Maire dis­cret

Le maire, Luc Fer­ran­dez, se fait pour sa part dis­cret, sur les ré­seaux so­ciaux, en com­pa­rai­son avec les autres membres de son par­ti. Son équipe a ré­ac­ti­vé un compte Twit­ter en son nom, lors­qu’il a été dé­si­gné comme chef in­té­ri­maire pour Pro­jet Mon­tréal, mais ses pu­bli­ca­tions sont presque ex­clu­si­ve­ment des an­nonces ou re­ven­di­ca­tions de son par­ti.

«Peu après l’élec­tion de no­vembre 2013, j’ai dé­ci­dé de fer­mer mes comptes Fa­ce­book et Twit­ter. Ça me de­man­dait un temps fou. Je pou­vais re­ce­voir jus­qu’à 60 mes­sages, par jour, sur mon compte Fa­ce­book. Je re­ce­vais par­fois des mes­sages à 3h du ma­tin et on s’at­ten­dait à ce que je ré­ponde tout de suite. Il y a dé­jà de mul­tiples fa­çons de re­joindre les élus, que ce soit le 311, les ré­seaux so­ciaux de l’ar­ron­dis­se­ment ou par cour­riel. J’ai donc dé­ci­dé de me dé­con­nec­ter. Lorsque j’ai été nom­mé chef in­té­ri­maire, j’ai ra­vi­vé mon compte Twit­ter, parce que j’ai réa­li­sé que c’est es­sen­tiel d’y être pour faire par­tie du dé­bat, pour par­ti­ci­per aux échanges d’idées», avance M. Fer­ran­dez.

Des conseillers mu­ni­ci­paux très ac­tifs

La cham­pionne du ga­zouillage pour l’ar­ron­dis­se­ment est sans conteste Ma­rie Plourde, avec un to­tal de 37 700 tweets, de­puis la créa­tion de son compte. Il n’est pas rare que la conseillère d’ar­ron­dis­se­ment du dis­trict Mile End ga­zouille plu­sieurs fois par jour ou «live tweet» lors d’évé­ne­ments, ou qu’elle ar­gu­mente vé­hé­ment avec un ci­toyen.

«Je trouve que Twit­ter est une belle pla­te­forme d’échanges. Il m’ar­rive d’ar­gu­men­ter, si je sens qu’il y a une ou­ver­ture et une pos­si­bi­li­té d’en­ri­chis­se­ment. Je gère moi-même 100 % de mes comptes, car je se­rais in­ca­pable d’en lais­ser la ges­tion à quel­qu’un d’autre! Lorsque j’ai com­men­cé à ani­mer à Mu­si­queP­lus, on vou­lait rendre la culture et la té­lé­vi­sion, le plus ac­ces­sible pos­sible, en ayant des stu­dios vi­trés. Ça m’a tou­jours ha­bi­té et les ré­seaux so­ciaux per­mettent de rendre nos élus de plus en plus ac­ces­sibles», in­dique Mme Plourde.

Tout près d’elle, le conseiller de Ville du Mile End, Ri­chard Ryan, avec 1780 tweets, ga­zouille lors des conseils d’ar­ron­dis­se­ment et de Ville. Christine Gos­se­lin, Ma­rianne Gi­guère et Alexan­der Nor­ris sont pour leur part sur­tout ac­tifs sur Fa­ce­book.

(Pho­to capture d’écran – Twit­ter)

L’équipe du dé­pu­té de Mer­cier, Amir Kha­dir, a pu­blié une pho­to sur Twit­ter de l’élu à 15 ans, à vé­lo dans Le Pla­teau-Mont-Royal pour la cam­pagne #cy­clo­chic.

(Pho­to capture d’écran – Twit­ter)

La conseillère d’ar­ron­dis­se­ment du Mile End, Ma­rie Plourde, est très ac­tive sur les ré­seaux so­ciaux, par­ti­cu­liè­re­ment sur la twit­to­sphère, puis­qu’elle a 37 800 tweets à son ac­tif.

(Pho­to TC Me­dia- capture d'écran)

Le maire Luc Fer­ran­dez se fait pour sa part dis­cret, sur les ré­seaux so­ciaux, mais son équipe a ré­ac­ti­vé un compte Twit­ter en son nom, lors­qu'il a été dé­si­gné comme chef in­té­ri­maire pour Pro­jet Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.