Le Pla­teau sé­vit

Le Plateau - - LA UNE - Ca­the­rine.bou­chard@tc.tc

Le Pla­teau- Mont- Royal a sé­vi contre un pro­prié­taire né­gligent, dont l’im­meuble n’a plus de re­vê­te­ment ex­té­rieur de­puis 2012, à l’angle de la rue Na­po­léon et de l’ave­nue Co­lo­niale. L’ad­mi­nis­tra­tion lo­cale a en­voyé une mise en de­meure à la fin du mois de mars au pro­prié­taire, pour que la brique soit ré­ins­tal­lée.

Si au­cune de­mande de per­mis de construction n’est émise d’ici le 27 avril, l’ar­ron­dis­se­ment de­man­de­ra une in­jonc­tion, afin de for­cer le pro­prié­taire à ob­tem­pé­rer. De nom­breuses vi­sites et contra­ven­tions ont été émises, au fil des ans, par l’ar­ron­dis­se­ment, sans suc­cès jus­qu’ici. Ac­tuel­le­ment, de nom­breux graf­fi­tis ornent la fa­çade dé­nu­dée.

«Ce n’est pas la pre­mière fois que nous pro­cé­dons ain­si. Nous avons ob­te­nu des in­jonc­tions par le pas­sé pour des pro­prié­taires né­gli­gents qui lais­saient leur bâ­ti­ment à l’aban­don. C’était le cas sur l’ave­nue de l’Hô­tel-de-Ville. Le bâ­ti­ment était tel­le­ment dé­la­bré qu’un arbre pous­sait sur le toit! Nous avons émis une in­jonc­tion pour que le pro­prié­taire vende son im­meuble. La per­sonne qui l’a re­pris l’a re­nip­pé, c’est ma­gni­fique», ra­conte le conseiller de Ville du dis­trict Jeanne-Mance, Alexan­der Nor­ris.

Une ré­gle­men­ta­tion in­co­hé­rente

De son cô­té, Ho­ward Ad­ler le pro­prié­taire du bâ­ti­ment en ques­tion, qua­li­fie «d’in­co­hé­rente», la ré­gle­men­ta­tion du Pla­teau-MontRoyal pour jus­ti­fier son in­ac­tion des trois der­nières an­nées.

«Mon in­ten­tion a tou­joursrs été de faire le tra­vail, mais il (NDLR:LR: l’ar­ron­dis­se­ment) me de­man­dede de ré­no­ver avec le de­si­gn de 1902, ce qui double le coût des tra­vaux. Par­fois, c’est cor­rect de ré­no­ver un bâ­ti­ment se­lon les normes ac­tuelles, mais d’autres fois, non. Il faut que ce soit ac­tuel­le­ment comme à l’ori­gine. Il fau­drait que les élus usent de ju­ge­ment et soient moins strictes sur la ques­tion » , af­firme M. Ad­ler, éga­le­ment pro­prié­taire de plu­sieurs autres bâ­ti­ments dans l’ar­ron­dis­se­ment.

Ce der­nier in­dique que ce se­ra au juge de tran­cher au su­jet de l’in­jonc­tion, puis­qu’il n’a pas l’in­ten­tion de pro­cé­der avant que la cour ait sta­tuée.

Le conseiller mu­ni­ci­pal, Alexan­der Nor­ris, s’of­fusque pour sa part, de la réac­tion de M. Ad­ler.

« Ce qu’il veut, c’est un passe droit! Pour­quoi fe­rait-on une ex­cep­tion pour un pro­prié­taire dé­lin­quant comme lui, alors que la vaste ma­jo­ri­té des pro­prié­taires du Pla­teau, eux, res­pectent les règles? C’est te­nir son quar­tier en otage! Plu­sieurs ci­toyens nous écrivent que nous n’avons pas agi as­sez ra­pi­de­ment. En plus, ce n’est pas une ré­gle­men­ta­tion de Pro­jet Mon­tréal. Elle date de l’ad­mi­nis­tra­tion pré­cé­dente», in­dique M. Nor­ris.

Sur la page Fa­ce­book du conseiller, de nom­breux ci­toyens s’in­di­gnaient de la si­tua­tion et dé­plo­raient ef­fec­ti­ve­mentent les dé­lais d’in­ter­ven­tion.tion.

(Pho­to TC Me­dia - Ar­chives)

L’ar­ron­dis­se­ment du Pla­teau-Mont-Royal a dé­ci­dé de sé­vir contre un pro­prié­taire né­gligent, ayant lais­sé sa fa­çade dé­nu­dée du­rant les trois der­nières an­nées.

(Pho­to Gra­cieu­se­té)

L’avant et l'après du du­plex.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.