Un al­lè­ge­ment fis­cal ré­cla­mé

Le Plateau - - NEWS - Catherine.bouchard@tc.tc

En ré­ponse au cri du coeur lan­cé des com­mer­çants de la rue Ra­chel, le Pla­teau-Mont-Royal de­mande que la ville-centre di­mi­nue de 25% la taxe d’af­faires des com­mer­çants qui sont af­fec­tés par les grands chan­tiers. L’ar­ron­dis­se­ment se dit même prêt à re­non­cer au 5% de l’as­siette fis­cale qui lui re­vient.

«C’est sur­tout un geste sym­bo­lique, parce que notre 5% ne ré­gle­ra pas les pro­blèmes des com­mer­çants, mais on es­père que la ville-centre em­boî­te­ra le pas. Nous de­vons aus­si étu­dier la ques­tion, puisque c’est la ville-centre qui per­çoit les taxes fon­cières», in­dique la conseillère d’ar­ron­dis­se­ment, Ch­ris­tine Gos­se­lin.

Les élus du Pla­teau-Mont-Royal ré­clament éga­le­ment une meilleure pla­ni­fi­ca­tion des tra­vaux. Ac­tuel­le­ment, dans l’ar­ron­dis­se­ment, trois chan­tiers ma­jeurs sont en cours, soit ceux du bou­le­vard Saint-Jo­seph et des rues Saint-De­nis et Ra­chel.

«Il faut se ques­tion­ner sur la né­ces­si­té de faire tous ces tra­vaux en même temps. Aus­si, il n’est pas nor­mal qu’un chan­tier s’éche­lonne sur quatre ans, comme c’est le cas sur Ra­chel. For­cé­ment, ça a des im­pacts im­por­tants sur le com­merce», sou­ligne Mme Gos­se­lin.

Si l’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre ac­cepte cette pro­po­si­tion, ce­la se­rait du ja­mais vu à Mon­tréal, mais qui existe dé­jà dans plu­sieurs villes nord-amé­ri­caines.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.