LA PLANCHE AU FÉMININ

Pas­sion­née de planche à rou­lettes longue, e, une ré­si­dente du Pla­teau-Mont-Royal en a eu as­sez que ce sport soit vu sur­tout comme me une ac­ti­vi­té de gars. Pour chan­ger les choses,oses elle a fon­dé une école de planche des­ti­née uni­que­ment aux filles.

Le Plateau - - LA UNE - CATHERINE BOUCHARD@TC.TC

Catherine D’Avril est pas­sion­née de planche longue dep de­puis sept ans. En août der­nier, re­mar­quant que peu de filles de son âge pra­tiquent ce spor sport, elle dé­cide d’of­frir des cours, une fois par se­maine, à l’Es­pla­nade du Parc olym­pique. «Mon pu­blic cible, ce sont les filles de 25 à 35 ans q qui ont tou­jours vou­lu es­sayer le long­board, mais qui n’ont ja­mais osé, faute d’avoir qu quel­qu’un pour leur en­sei­gner», in­dique Mme D’Avril. Le suc­cès est au ren­dez-vous. Sans même faire la pro­mo­tion de son en­tre­prise, Long­board 4us, une qua­ran­taine de jeunes femmes s’y in ins­crivent. La vaste ma­jo­ri­té ha­bite bite Le Pla­teau-Mont-Royal. Après un seul cours d’une heure et quart, les long­boar­deuses de­viennent suf­fi­sam­ment au­to­nomes pour rou­ler d’elles-mê­mesd’elles-même dans la rue. Des cours pour in­ter­mé­diaires sont aus­si of­ferts parp la long­boar­deuse mont­réa­laise laise de re­nom­mée in­ter­na­tio­nale, Cassandra Duchesne,Duc clas­sée cin­quième au monde, l’an der­nier. Celle-ci ap­prend aux femmes à frei­ner lors de des­centes dans des côtes.

Ja­mais trop tard pour ap­prendre

À 34 ans, Nao­mi L’Heu­reux avait tou­jours vou­lu se mettre à la planche à rou­lettes. Elle avait aban­don­né l’idée, alors que ses pre­miers es­sais, dans un ska­te­park, en­tou­rée d’ado­les­cents, l’avaient dé­cou­ra­gé. «Quand tu es une femme adulte dans la mi-ving­taine dé­bu­tant en planche et en­tou­rée par des gar­çons d’à peine 12 ans, meilleurs que toi, tu ne te sens pas à ta place. En plus, tu n’as per­sonne à qui de­man­der con­seil», éla­bore Mme L’Heu­reux. Cette der­nière a vu une pho­to d’une connais­sance sur les ré­seaux so­ciaux ayant sui­vi un cours avec Long­board 4us qui l’a convain­cue de s’ins­crire. «Tout de suite, Catherine nous a mises à l’aise. Entre filles, une en­traide et une ca­ma­ra­de­rie se sont tout na­tu­rel­le­ment ins­tal­lées», re­late Mme L’Heu­reux. Celle-ci en est à sa se­conde sai­son et compte bien suivre le cours in­ter­mé­diaire. «J’at­tends que mon ca­libre se soit amé­lio­ré pour y par­ti­ci­per.»

«Les filles se sentent plus à l’aise d’être dans­dan un groupe de filles. Elles ont plus confiance» Catherine D’Avril

(PHO­TO TC ME­DIA – ISA­BELLE BER­GE­RON)

Catherine D’Avril a créé en 2015 une école de long­board s’adres­sant uni­que­ment aux filles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.