Chats er­rants nui­sibles

Le Plateau - - NOUVELLES -

Se­lon Da­li­la Awa­da, co­or­don­na­trice du pro­jet-pi­lote à la SPCA, les chats er­rants sont nui­sibles pour eux-mêmes, pour les hu­mains, et pour l’éco­sys­tème. La qua­li­té de vie de ces chats peut être dé­faillante (res­sources de nour­ri­tures in­suf­fi­santes, ab­sence d’abri, ma­la­dies).Ce­la peut être dé­ran­geant pour les hu­mains et nuire à la qua­li­té de vie d’un quar­tier (chats qui urinent, émettent beau­coup de bruit). Au ni­veau de l’éco­sys­tème, ce­la crée un dés­équi­libre dans le ter­ri­toire, car les chats vont chas­ser plus de ron­geurs, d’oi­seaux et d’in­sectes que né­ces­saire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.