Un goût de fu­mée tou­jours re­cher­ché

Ē ɴɼɸɵȦ ÝȱåĨĮ ČÑ îıđ­çå áåĨ ÝÿûÑĤåĮĮåĨ ģıÿ åĨĮ åĒ ĺåáåĮĮåȦ ÑĺåÝ ĮėıĮåĨ ÝåĨ ġıÜČÿÝÿĮ­çĨ ģıÿ åĒĺÑþÿĨĨåĒĮ ČȱåĨġÑÝå ĺÿĨıåČ áı ÝÑĤĤåîėıĤ 7ėĒĮȿJėĽÑČ åĮ NÑÿĒĮȿVĤÜÑÿĒȩ

Le Plateau - - NOUVELLES - GA­BRIEL DESCHAMBAULT DE LA SO­CIÉ­TÉ D’HIS­TOIRE DU PLA­TEAU-MONT-ROYAL

Au­jourd’hui, c’est plu­tôt la sa­veur du sau­mon fu­mé qui ac­com­pagne les fa­meux dé­jeu­ners ba­gels du po­pu­laire res­tau­rant qui oc­cupe main­te­nant le pe­tit com­merce d’angle.

Les grands pan­neaux ré­clames, si po­pu­laires au sor­tir de la grande guerre sont main­te­nant dis­pa­rus du pay­sage, mais les édi­fices sont de­meu­rés iden­tiques. La marque de ci­ga­rette «Sweet Ca­po­ral» s’est ven­due pen­dant plus de 125 ans au Ca­na­da, avant de dis­pa­raître en 2011.

Quant à la marque de ci­ga­rettes Ex­port, elle ar­rive sur le mar­ché ca­na­dien en 1928. Les deux com­pa­gnies offrent des ci­ga­rettes « plains », sans bouts filtres ; les pré­fé­rées des « vrais fu­meurs ». Les bouts filtres se sont de­puis im­po­sés, mais les ré­clames sont de­puis long­temps dis­pa­rues ; tout comme la ci­ga­rette qui elle aus­si de­vient peu à peu une es­pèce en voie de dis­pa­ri­tion.

L’af­fiche de la « Drugs Are­na» nous rap­pelle que de l’autre cô­té de la rue se trouve l’an­cien aré­na Mont-Royal où le club de ho­ckey des Ca­na­diens, des an­nées 1920 à 1926, pré­pa­rait ses conquêtes de la coupe Stan­ley. Un in­cen­die fait dis­pa­raître l’édi­fice en 2000.

C’est in­té­res­sant de se fau­fi­ler dans la pho­to­gra­phie pour bien s’im­pré­gner de cette at­mo­sphère si par­ti­cu­lière des an­nées 1950. Nous sommes vrai­sem­bla­ble­ment en tout dé­but d’après­mi­di. Les enfants re­tournent peut-être à l’école et les ba­dauds font leurs pe­tites af­faires.

Le mi­nus­cule lo­cal du coin de la rue s’agran­di­ra fi­na­le­ment dans la pâ­tis­se­rie voi­sine et don­ne­ra nais­sance à un res­tau­rant qui fe­ra le bon­heur de gé­né­ra­tions de mont­réa­lais avec ses fa­meux dé­jeu­ners de ba­gels au sau­mon fu­mé qui oc­ca­sion­ne­ront de longues files d’at­tente les di­manches ma­tin.

Le Pla­teau est main­te­nant connu pour ses nom­breux res­tau­rants où ces lignes sont fré­quentes. Tant mieux, c’est tou­jours agréable !

(PHO­TO GRACIEUSETÉ GROUPE FA­CE­BOOK PHO­TOS HIS­TO­RIQUES MON­TRÉAL)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.