Idées de l’an­cienne d’amé­na­ge­ment sta­tion-ser­vice du ter­rain

Ur­ba­nisme. 2å ĮåĤĤÑÿĒ áå ČȱÑĒÝÿåĒĒå ĨĮÑĮÿėĒȿĨåĤĺÿÝå ĨıĤ Čȱ ĺåĒıå áı 7ėĒĮȿJėĽÑČȦ åĒĮĤå ČåĨ ĤıåĨ 7åĒĮÑĒÑ åĮ ėĽåĤȦ ĺÑ ÝėĒĒÑĂĮĤå ĮĤėÿĨ ġĤėĉåĮĨ çġþ­çđaeĤåĨ Ñı ġĤÿĒĮåđġĨ ɵɳɴɻ ÑĺÑĒĮ áȱåĒ ĺėÿĤ ÝĤ­çåĤ ıĒ ĨıĤ áåıļ ÑĒĨȦ Ò ġÑĤĮÿĤ áı đėÿĨ áȱÑėĴĮ ġĤėÝþÑÿĒȩ

Le Plateau - - LA UNE - CHAR­LOTTE LO­PEZ ÝþÑĤČėĮĮåȩČėġåŀɝĮÝȩĮÝ

Pour ce pro­jet, l’agence de pay­sage et de­si­gn ur­bain Cas­tor et Pol­lux s’est vu oc­troyé un contrat de près de 220 000 $.

En col­la­bo­ra­tion avec l’entreprise so­ciale Per­co­lab, qui ac­com­pagne les per­sonnes et les or­ga­ni­sa­tions dans leurs pro­jets d’innovation or­ga­ni­sa­tion­nelle et so­ciale, Cas­tor et Pol­lux a un man­dat « de concer­ta­tion, de conception et de réa­li­sa­tion d’un amé­na­ge­ment tran­si­toire ».

« Ce­la peut être un es­pace vert, lu­dique, spor­tif ou en­core cultu­rel. Ce sont les ré­si­dents et com­mer­çants qui vont dé­ci­der. »

Stéphanie Hen­ry, ar­chi­tecte-pay­sa­giste.

« Nous al­lons tes­ter l’es­pace avec trois amé­na­ge­ments éphé­mères d’un mois en avril, en mai et en juin, avant d’en faire un plus du­rable au mois d’août. Ce se­ra une sorte de com­pi­la­tion de ces trois amé­na­ge­ments sur deux ans », ex­plique Stéphanie Hen­ry, ar­chi­tecte-pay­sa­giste et co­fon­da­trice de Cas­tor et Pol­lux.

L’ob­jec­tif de ces trois ins­tal­la­tions se­ra de « trou­ver la pro­gram­ma­tion fi­nale et d’orien­ter le ca­hier des charges d’un fu­tur concours de de­si­gn ur­bain pour l’amé­na­ge­ment du­rable de la place », in­dique-t-elle.

Des concer­ta­tions avec les ré­si­dents et les com­mer­çants du coin se­ront mises en place par Per­co­lab à par­tir du mois de no­vembre afin qu’ils par­ti­cipent au pro­ces­sus de réa­li­sa­tion.

De par leurs idées, le but est de faire émer­ger trois thé­ma­tiques d’amé­na­ge­ments dif­fé­rentes.

« Entre les évè­ne­ments éphé­mères de la So­cié­té de dé­ve­lop­pe­ment de l’ave­nue Mont-Royal et ces tests que l’on compte réa­li­ser, la place va être très ani­mée, ce­la peut être au­tant un mar­ché pu­blic, qu’une pause verte sur la rue, les ci­toyens vont pro­po­ser leurs idées », re­marque Luc Fer­ran­dez, maire de l’ar­ron­dis­se­ment du Pla­teau – Mont-Royal.

Ac­qui­si­tion

Après deux ans de dé­marches, l’ar­ron­dis­se­ment du Pla­teau-Mont-Royal a ac­quis, en juin der­nier, ce ter­rain de l’an­cienne sta­tion-ser­vice Es­so pour 2,5 M$.

La sta­tion-ser­vice avait fer­mé ses portes en no­vembre 2014. Sa dé­mo­li­tion a eu lieu en 2016, tout comme sa dé­con­ta­mi­na­tion, qui a été réa­li­sée aux frais de l’entreprise Es­so.

(PHO­TO CHAR­LOTTE LO­PEZ/TC ME­DIA)

Le ter­rain de l’an­cienne sta­tion-ser­vice de­vien­dra un es­pace pu­blic où les idées ci­toyennes se­ront re­te­nues.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.