L’été à Flet­cher’s Field

Le Plateau - - LA UNE - GA­BRIEL DES­CHAM­BAULT DE LA SO­CIÉ­TÉ D’HIS­TOIRE DU PLA­TEAU-MONT-ROYAL RÉ­DAC­TION TC ME­DIA CHAR­LOTTE LOPEZ ÝþÑĤČėĮĮåȩČėġåŀɝĮÝȩĮÝ

Pre­nons exemple sur ces mont­réa­lais qui ont dé­ci­dé de se la cou­ler douce et de s’ins­tal­ler à l’ombre des grands arbres, au pied du mont Royal, sur la « Flet­cher’s Hill ».

Cette scène fait même un peu pen­ser au ta­bleau «Le dé­jeu­ner sur l’herbe» d’Édouard Ma­net (1863), qui lui est presque contem­po­rain.

Comme les gens sont très cap­tifs de leur tra­vail à cette époque, on peut rai­son­na­ble­ment pré­su­mer que nous sommes un di­manche après-mi­di ; car si­non la place se­rait vide.

La pho­to­gra­phie met aus­si en ve­dette le ma­gni­fique Hô­tel-Dieu, dont la construc­tion s’est éche­lon­née de 1859 à 1861.

Vic­tor Bour­geau, son ar­chi­tecte, a uti­li­sé de la pierre cal­caire ti­rée du site lui-même. On peut d’ailleurs tou­jours voir des ves­tiges de ces bancs ro­cheux près de l’aire de jeux au nord de Du­luth.

Le di­manche est éga­le­ment un jour de pré­di­lec­tion pour vi­si­ter l’ob­ser­va­toire « Est » de la mon­tagne que l’on re­joint par le fu­ni­cu­laire ins­tal­lé sur le ver­sant du mont Royal du cô­té de l’ave­nue du Parc près de Du­luth.

On dis­tingue d’ailleurs le toit de sa pe­tite gare à la gauche de la pho­to. En fonc­tion de 1885 à 1918, le fu­ni­cu­laire est l’at­trac­tion chou­chou des mont­réa­lais.

Sa pre­mière par­tie, à la base de la mon­tagne, se trou­vait tout juste au sud de l’ac­tuel quar­tier gé­né­ral du Ser­vice de pré­ven­tion des In­cen­dies. En at­ten­dant, on jase, on dis­cute, on ré­flé­chit, on se re­pose !

Il fait chaud, car on cherche l’ombre ; les femmes sont de blanc vê­tues et les hommes sont en bras d’che­mises ...c’est congé.

Le cha­peau fait tou­te­fois obli­ga­toi­re­ment par­tie de l’uni­forme mas­cu­lin de cette époque. Ce qui est fas­ci­nant dans beau­coup de cli­chés an­ciens, c’est de vrai­ment res­sen­tir l’at­mo­sphère qui émane de la scène qui est sai­sie par le pho­to­graphe.

La pa­rade phé­no­mé­nale au­ra lieu à par­tir de 17h, samedi 7 oc­tobre. Pour l’oc­ca­sion la po­pu­la­tion a été in­vi­tée à fa­bri­quer son cos­tume et à par­ti­ci­per à cette « pa­rade, sur­réa­liste et fan­tai­siste » com­po­sée de cinq cor­tèges thé­ma­tiques.

Pour l’oc­ca­sion, le Fes­ti­val Phé­no­me­na, pro­duit par la com­pa­gnie de créa­tion Les Filles élec­triques, s’as­so­cie à Pat­sy Van Roost, la Fée du Mile End et à Via­duc 375 pour or­ga­ni­ser cette ac­ti­vi­té hors norme dans le quar­tier du Mile End.

La pa­rade réuni­ra des ar­tistes de rue, des fan­fares, des élèves des écoles avoi­si­nantes, mais aus­si la fan­fare The Van Hor­nies et se ter­mi­ne­ra par un grand spec­tacle d’ar­tistes de feu.

Via­duc 375

Ex­po­si­tions, «On sou­haite mettre nos sous et notre éner­gie dans des pro­jets struc­tu­rants et im­por­tants dans les pro­chaines an­nées comme les places pu­bliques», lance Luc Fer­ran­dez, maire de l’ar­ron­dis­se­ment du Pla­teau – Mont-Royal. spec­tacles, vi­sites his­to­riques sont au ren­dez-vous pour cet hom­mage au pa­tri­moine fer­ro­viaire mont­réa­lais du­rant cinq jours sur le Via­duc Ro­se­mont-Van Horne.

Por­té par trois or­ga­nismes, Mé­moire du Mile-End, Les Amis du Champ des Pos­sibles et la So­cié­té du dé­ve­lop­pe­ment en­vi­ron­ne­men­tal de Ro­se­mont (SODER), le Via­duc 375 est pré­sen­te­ment par­tiel­le­ment fer­mé à la cir­cu­la­tion rou­tière, et ce jus­qu’au 8 oc­tobre pro­chain. Il se trans­for­me­ra en une pro­me­nade ani­mée et ins­truc­tive. Une por­tion de l’ave­nue Fair­mout se­ra fer­mée afin de créer une place avec l’école et pour l’école, «Nous avons consul­té les élèves sur leurs be­soins, leurs dé­si­rs et leurs en­vies et ils ont ré­pon­du très po­si­ti­ve­ment et avec de nom­breuses idées », ajoute-t-il.

Compte te­nu de la lar­geur de l’ave­nue, les trot­toirs se­ront élar­gis et cette zone pié­tonne s’éten­dra du bou­le­vard Saint-Laurent jus­qu’à l’ave­nue Cas­grain ou de Gas­pé, se­lon M. Fer­ran­dez.

«Nous n’avons pas d’idée pré­con­çue de cette nou­velle place en­core, mais elle est à proxi­mi­té d’une ré­si­dence de per­sonnes âgées et en face de l’école se­con­daire Ro­bert-Gra­vel donc ce­la se­ra une place pour ces deux com­mu­nau­tés », conclut-t-il.

(PHO­TO TI­RÉE DU FILM LE DER­NIER SOUFFLE AU COEUR DE L’HÔ­TEL-DIEU D’ANNABEL LOYOLA)

La pho­to­gra­phie met en ve­dette l’Hô­tel-Dieu, dont la construc­tion s’est éche­lon­née de 1859 à 1861.

(PHO­TO GOOGLE MAP)

La place pu­blique s’éten­dra du bou­le­vard Saint-Laurent à l’ave­nue de Gas­pé sur la rue Fair­mount

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.