Des beignes tou­jours plus dé­li­cieux chez Cré­my Pâtisserie

Com­merce.

Le Plateau - - LA UNE - CHAR­LOTTE LO­PEZ

Ou­verte au dé­part pour four­nir les res­tau­rants et trai­teurs en pâ­tis­se­ries telles que des tartes, gâ­teaux et brow­nies, la bou­tique CRé­my a pro­fi­té de la fré­né­sie des beignes fous et spé­ciaux en 2013 pour of­frir les siens à sa clien­tèle tou­jours plus en de­mande.

Cou­ron­né le « Roi des beignes » en 2014 au concours cu­li­naire Do­nut show­down, sur la chaîne amé­ri­caine Food Net­work, Ré­my Cou­ture ne pro­pose pas n’im­porte quels beignes.

Roue de Truck au ci­tron, beigne Bos­ton, ca­ra­mel fleur de sel, cho­co­lat, pommes et épices, tor­sade à l’érable ou au miel… ses pâ­tis­se­ries sont « co­chonnes » et M. Cou­ture ne s’en cache pas.

« Nos beignes à pâte brio­chée sont faits avec de la Stout de la mi­cro­bras­se­rie du Trou du diable, tou­jours avec un gla­çage, et un crumble pour ajou­ter le cô­té sa­lé et crous­tillant qui donne le cô­té « wow » au beigne. C’est co­chon, ça coule, ça tombe et c’est ça qui nous dif­fé­ren­cie », lance Ré­my Cou­ture.

La loi de la mai­son est simple se­lon lui : tou­jours beau­coup de beurre. « C’est co­chon, c’est un beigne, il faut l’as­su­mer », ajoute-t-il.

Proac­tif dans la com­mu­nau­té

Cou­ron­né meilleur ap­pren­ti-pâ­tis­sier au Ca­na­da en 2005, le chef pâ­tis­sier a pu ap­prendre des meilleurs en France chez Pierre Her­mé, mais aus­si au Qué­bec chez L’Épi­cier, Dec­ca 77, Lau­rie Ra­phaël et la Bou­lan­ge­rie Arho­ma.

En s’ins­tal­lant sur l’ave­nue du Mont-Royal en 2011, à l’est du Pla­teau, il a vite compris qu’il fal­lait se dé­mar­quer pour at­ti­rer la clien­tèle de ce cô­té-là de l’ar­ron­dis­se­ment.

« Main­te­nant, il y a de plus en plus de bou­tiques qui ouvrent et qui sont là pour res­ter, même si il y en a qui ferment en­core. C’est un dé­fi à re­le­ver, si tu fermes c’est que tu n’étais pas fait pour être sur l’Ave­nue », com­mente M. Cou­ture, qui pos­sède aus­si un ca­mion de rue La Cré­my mo­bile et des vé­los de rue Les Cré­my Cycles pour la sai­son es­ti­vale.

Se­lon lui, pour sur­vivre dans ce coin du Pla­teau-Mont-Royal, « il faut être une en­tre­prise de quar­tier, il faut fee­ler le quar­tier et être proac­tif dans la com­mu­nau­té. La de­mande est là, il faut juste of­frir le bon pro­duit pour la clien­tèle du Pla­teau. »

Bras­seur ama­teur, Ré­my Cou­ture a d’ailleurs pris plai­sir à bras­ser la CRé­my Por­ter, une bière aux épices avec la mi­cro­bras­se­rie Bos­well, si­tuée proche de sa bou­tique.

Bien connu à la té­lé­vi­sion, Ré­my Cou­ture pré­sente ses re­cettes lors d’émis­sions comme Si­gné M ou Ma­ri­na Or­si­ni.

Le Roi du beigne a aus­si sa propre chaîne You Tube, Saint Crème, où il pro­pose ses re­cettes co­chonnes de des­serts tra­di­tion­nels, comme le beigne Bos­ton four­ré ou le pop­corn au ca­ra­mel, le tout sur un ton dé­ca­lé et avec beau­coup d’hu­mour.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.