68% DU RÉ­SEAU D’AQUE­DUC EN MAUVAISAIS ÉTAT

In­fra­struc­tures. Conduites d’eau po­table en fin de vie, égouts qui me­nacent de s’ef­fon­drer, fortes pos­si­bi­li­tés d’en­trée d’eau en plomb, les in­fra­struc­tures de l’eau sont dans un piètre état ré­vèle le Plan d’in­ter­ven­tion des ac­tifs des ré­seaux d’eau po­tab

Le Progrès Villeray - - LA UNE - DO­MI­NIQUE CAMBRON-GOU­LET / METRO

Conduites d’eau po­table en fin de vie, égouts qui me­nacent de s’ef­fon­drer, les in­fra­struc­tures de l’eau sont dans un piètre état ré­vèle le Plan d’in­ter­ven­tion des ac­tifs des ré­seaux d’eau po­table, d’égouts et de voi­rie.

Se­lon le coup de sonde de la ville, Plus du tiers des conduites d’eau po­table ont dé­pas­sé 70 % de leur du­rée de vie. Et 3,2 % d’entre elles ont dé­pas­sé leur es­pé­rance de vie.

« On a un tuyau sur la rue Sainte-Ca­the­rine Ouest qu’on va chan­ger bien­tôt, qui date d’avant la Con­fé­dé­ra­tion ca­na­dienne, dont on a fê­té le 150e an­ni­ver­saire l’an­née der­nière », illustre le res­pon­sable des in­fra­struc­tures de l’eau au co­mi­té exé­cu­tif, Syl­vain Ouel­let. Il croit que le jeu de don­nées montre aux ci­toyens « qu’il y a en­core beau­coup de tra­vail à faire ».

« Dans dix ans, il y au­ra une tem­pête par­faite qui s’en vient au ni­veau des conduites d’eau po­table, pré­vient-il. Celles qui ont été construites au dé­but du 20e siècle vont ar­ri­ver en fin de vie en même temps que celles construites après la Se­conde Guerre mon­diale. Parce que celles-là étaient de moins bonne qua­li­té. »

Si les tuyaux d’aque­duc les plus âgés se trouvent sur­tout dans Ville-Ma­rie, c’est dans l’ar­ron­dis­se­ment

Côte- des- Neiges– No­treDame-de-Grâce que les conduites semblent les plus vé­tustes, ayant at­teint 69 % de leur vie utile en moyenne. Ville­ray– Saint- Mi­chel– ParcEx­ten­sion suit de près à 68,4 %. Les conduites aux alen­tours du mont Royal sont aus­si très âgées.

Les aque­ducs les plus neufs sont pour leur part dans l’ar­ron­dis­se­ment de L’Île-Bi­zard– Sainte-Geneviève.

Des égouts qui me­nacent de s’ef­fon­drer

« Pour la ré­fec­tion des tuyaux, c’est vrai­ment le Pla­teau et Ville-Ma­rie qui vont sur­tout faire l’ob­jet de ré­fec­tions cette an­née », in­dique tou­te­fois Syl­vain Ouel­let. La rai­son est simple c’est dans ces ar­ron­dis­se­ments et dans Mercier-Ho­che­la­gaMai­son­neuve, qu’il y a le plus de tron­çons rou­tiers com­pre­nant des égouts de Cote d’in­té­gri­té struc­tu­rale (CIS) 4 et 5, soit ef­fon­dre­ment pro­bable et ef­fon­dre­ment im­mi­nent.

« Il ne faut vrai­ment pas que l’égout s’af­faisse. C’est l’in­fra­struc­ture la plus pro­fonde sous la rue, donc si elle s’af­faisse elle peut aus­si bri­ser les conduites d’aque­duc et ça peut inon­der les ré­si­dents », ajoute M. Ouel­let.

Cer­tains vieux égouts, construits en briques, se­ront aus­si ré­ha­bi­li­tés même s’ils sont en bon état, car si une brique se dé­fait « ça peut ra­pi­de­ment tout se dé­faire comme un jeu de do­mi­nos ».

Des en­trées en plomb

Se­lon le plan d’in­ter­ven­tion de la Ville, 40 % des 19 000 tron­çons rou­tiers ana­ly­sés pour ce cri­tère pour­raient conte­nir des en­trées d’eau en plomb, donc des pos­si­bi­li­tés de plu­sieurs di­zaines de mil­liers d’en­trées.

Le co­mi­té exé­cu­tif a d’ailleurs ac­cor­dé 400 000 $ au der­nier co­mi­té exé­cu­tif pour ac­cueillir des sta­giaires de l’école Po­ly­tech­nique cet été. Ceux-ci ana­ly­se­ront 6000 en­trées de mai­son pour confir­mer ou non la pré­sence de plomb.

La mu­ni­ci­pa­li­té vise d’ailleurs le rem­pla­ce­ment d’en­vi­ron 5000 en­trées en plomb par an. « À Mon­tréal, il n’y a eu au­cune in­toxi­ca­tion au plomb via l’eau po­table qui a été ré­per­to­riée par la Di­rec­tion de la san­té pu­blique, rap­pelle Syl­vain Ouel­let. On le fait de fa­çon pré­ven­tive, puis­qu’il peut y avoir des risques no­tam­ment pour les femmes en­ceintes. »

C’est dans Mer­cierHo­che­la­ga-Mai­son­neuve et Ahunt­sic-Car­tier­ville qu’il ya le plus de tron­çons sus­cep­tibles de conte­nir des en­trées d’eau au plomb.

(PHO­TO TC ME­DIA)

Les in­fra­struc­tures de l’eau sont dans un piètre état ré­vèle le Plan d’in­ter­ven­tion des ac­tifs des ré­seaux d’eau po­table.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.