Ra­vi­vez votre jar­din en di­vi­sant vos vi­vaces!

Les plantes vi­vaces comme les ho­stas, les rud­be­ckies et les hé­mé­ro­calles sont par­mi les pré­fé­rées des jar­di­niers. Né­ces­si­tant peu de soins, elles s’épa­nouissent ai­sé­ment et s’étalent un peu plus chaque an­née... jus­qu’à ce qu’elles com­mencent à dé­pé­rir. Vo

Le Progrès Villeray - - PETITES ANNONCES CLASSÉES -

Cette opé­ra­tion est es­sen­tielle à la ré­gé­né­ra­tion des vé­gé­taux. Une di­vi­sion bien ef­fec­tuée peut em­bel­lir vos plants en les ren­dant plus vi­gou­reux. De plus, elle vous per­met de les mul­ti­plier.

Les­quelles di­vi­ser?

En mai, di­vi­sez les es­pèces qui fleu­rissent après la mi­juin (hé­mé­ro­calles, gé­ra­niums, gaillardes, etc.). Les vi­vaces à flo­rai­son prin­ta­nière (ané­mones, an­co­lies, as­trances, etc.) de­vront quant à elles être di­vi­sées en sep­tembre.

Comment pro­cé­der?

Ef­fec­tuez les tra­vaux à l’ombre ou lors d’une jour­née nua­geuse pour que les ra­cines ne soient pas ex­po­sées aux rayons du so­leil. Re­ti­rez com­plè­te­ment la plante du sol à l’aide d’une bêche. Pre­nez soin de conser­ver une motte de terre au­tour des ra­cines. Si vous di­vi­sez une vi­vace à rhi­zomes (can­nas, ber­gé­nies, mu­guets, etc.), tran­chez les ra­cines pour qu’il y ait trois ou quatre bour­geons par sec­tion. Puis, di­vi­sez la vi­vace en conser­vant uni­que­ment les par­ties saines.

Plan­tez ces der­nières en évi­tant d’en­fouir le col­let (la jonc­tion entre les tiges et les ra­cines). Fi­na­le­ment, tas­sez la terre au­tour des ra­cines, puis ar­ro­sez abon­dam­ment.

Cer­taines vi­vaces, comme les pi­voines, les iris et les pa­vots, doivent être di­vi­sées de fa­çon par­ti­cu­lière. De­man­dez l’avis d’un pro­fes­sion­nel avant de vous y mettre!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.