Des or­gasmes ra­len­tis par la ma­la­die

Le Progrès Weekend - - SEXOLOGIE -

Ce té­moi­gnage est ré­vé­la­teur de la réa­li­té sexuelle de ces in­di­vi­dus vic­times de ce mal lan­ci­nant, hy­po­thé­quant, im­pos­sible à ou­blier, mais sur­tout, ins­tal­lé pour res­ter. La dou­leur chro­nique, il est grand temps qu’on en parle au­tre­ment. Mer­ci à vous, Ma­dame.

Qui fe­rait l’amour avec un tor­ti­co­lis bien sen­ti, un tour de reins digne du bû­che­ron ou un nerf scia­tique un peu trop cris­pé ? Ce sont de bonnes rai­sons, pour le com­mun des mor­tels et en bonne san­té phy­sique, de prendre sa se­maine « off » sexuel­le­ment par­lant. Il en va tout au­tre­ment pour cette dame, et beau­coup d’autres, at­teinte d’une ma­la­die in­cu­rable lui vo­lant toutes par­celles d’ai­sance phy­sique et, pos­si­ble­ment, avec le temps, psy­cho­lo­giques.

Mettre sa se­maine, son mois à « off », elle s’en conten­te­rait. Mais sa vie tout au com­plet ? Non mer­ci. Avoir des re­la­tions sexuelles avec cet homme qu’elle aime, une lé­gi­ti­mi­té que la sclé­rose en plaques tente aus­si de lui vo­ler. En vain ?

De voir la sexua­li­té dans sa glo­ba­li­té, voi­ci une pos­si­bi­li­té. Puisque les dou­leurs sont là pour res­ter, d’ac­cep­ter de faire l’amour avec votre tête, votre coeur et, dans un der­nier temps, votre corps, peut ai­der à di­mi­nuer vos at­tentes, mais en­core plus les dé­cep­tions qu’elles en­gendrent. Quand tout rime avec une his­toire de com­pré­hen­sion ! De se don­ner la per­mis­sion d’être seule­ment et tout sim­ple­ment ce que vous êtes, avec vos forces et vos fai­blesses, est sans doute un pre­mier pas vers l’ab­né­ga­tion.

Comme vous l’avez si bien dit, chère dame, vous êtes une femme et non pas une ma­la­die. Gar­dez le cap du pa­tro­nage en ne fai­sant pas de votre corps l’en­ne­mi. main­tien­dront une part de sa­tis­fac­tion chez vous.

Le plai­sir sexuel, trop sou­vent at­té­nué par la dou­leur, par la mé­di­ca­tion ou par deux ou trois puffs, peut être source de stress, voire d’an­xié­té à per­for­mer. En cas d’im­pos­si­bi­li­té, mi­sez sur les ca­resses, les mas­sages, l’af­fec­tion, les mots doux, la com­mu­ni­ca­tion, alouette.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.