Le nom de De­nis Roy se­ra as­so­cié à l’aré­na

La Ville ré­ser­ve­ra une sec­tion à son nom dans les gra­dins

Le Progres de Coaticook - - Sports - CHRISTIAN CARON re­dac­tion.es­trie@tc.tc

HOM­MAGE. Le nom du spor­tif De­nis Roy, dé­cé­dé il y a quelques se­maines, à l’âge de 80 ans, de­meu­re­ra dans la mé­moire col­lec­tive à Coa­ti­cook.

Les membres du conseil mu­ni­ci­pal ont ef­fec­ti­ve­ment pro­fi­té d’une ré­cente as­sem­blée pour confir­mer leurs in­ten­tions.

Le conseiller Si­mon Ma­dore a men­tion­né que la Ville de Coa­ti­cook ne pou­vait pas ra­ter une telle op­por­tu­ni­té. « C’était cou­lé dans le bé­ton qu’on fe­rait quelque chose pour De­nis Roy, a-t-il dit sur un ton ad­mi­ra­tif. Il est une sorte d’icône du monde du sport chez nous. Il était connu de tout le monde à Coa­ti­cook. »

Il est une sorte d’icône du monde du sport chez nous. Il était connu de tout le monde à Coa­ti­cook. »

Dans bien des cas, c’est au banc des pé­na­li­tés que l’on fai­sait connais­sance avec le gen­til­homme.

De­nis Roy a éga­le­ment été mar­queur au baseball mi­neur, il a fait par­tie du co­mi­té or­ga­ni­sa­teur du Tour­noi na­tio­nal ban­tam de baseball, en 1974, et il a été un ar­dent bé­né­vole pour le Tour­noi na­tio­nal atome-pee-wee de Coa­ti­cook.

Pour sa part, la conseillère Guy­laine Blouin a pré­ci­sé que les membres de la fa­mille de De­nis Roy se­ront mis à contri­bu­tion afin de ré­di­ger une pre­mière ver­sion d’un texte ex­pli­ca­tif sur le bé­né­vole et l’homme qu’il était.

Les gens qui l’ont connu, et ils sont très nom­breux, se sou­vien­dront de ce grand ta­quin au re­gard mo­queur qui a fait de l’aré­na sa deuxième mai­son pen­dant tant d’an­nées. Il de­meure as­su­ré­ment un de ceux qui a pas­sé le plus d’heures à l’aré­na de­puis sa construc­tion en 1969.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

De­nis Roy au banc du chro­no­mé­treur, quelque part dans les an­nées 1990.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.