Pe­tit de taille, Neil Tillot­son laisse le sou­ve­nir d’un géant

Le Progres de Coaticook - - Actualités - CH­RIS­TIAN CA­RON re­dac­tion.es­trie@tc.tc

HIS­TOIRE. Dé­cé­dé il y a une quin­zaine d’an­nées à l’âge vé­né­rable de 102 ans, Neil Tillot­son était un homme de pe­tite taille (5,2 pieds), mais il lais­se­ra le sou­ve­nir d’un géant.

Neil Tillot­son est ce­lui qui a lé­gué le mont He­re­ford aux com­mu­nau­tés lo­cales, mais il avait fait sa marque bien avant de se faire connaître ici dans la ré­gion.

Dans l’en­re­gis­tre­ment pré­sen­té, on ra­conte que Neil Tillot­son est né en 1898 et qu’à l’âge de 16 ans, il a quit­té la mai­son pa­ter­nelle en rai­son du dé­chi­rant di­vorce de ses pa­rents. Il s’est re­trou­vé dans une usine de ca­ou­tchouc de Bos­ton et il y a tra­vaillé pen­dant quelques an­nées avant de par­ti­ci­per à la Pre­mière Guerre mon­diale.

En 1919, il re­vient ce­pen­dant à la même usine de Bos­ton où il est ju­me­lé à un in­gé­nieur qui lui trans­met toutes ses connais­sances dans le do­maine du ca­ou­tchouc. Lors de la Grande crise au dé­but des an­nées 1930, l’usine ferme mo­men­ta­né­ment, mais Neil, lui, n’ar­rête pas de faire des ex­pé­riences avec le ca­ou­tchouc dans le gre­nier de sa ré­si­dence. Il ex­pé­ri­mente les des­sins (chats et sou­ris) sur des bal­lons à l’hé­lium (bal­lounes). Il trouve pre­neur pour une pre­mière com­mande de 2000 bal­lons. Puis, dé­si­rant voir la ré­ac­tion des jeunes, il se rend à une pa­rade dans les rues de Bos­ton. Quand il constate l’émer­veille­ment des pe­tits, il ne perd pas de temps et se lance dans la fa­bri­ca­tion mas­sive de bal­lons à l’hé­lium en créant sa propre en­tre­prise. S’en sui­vront des com­mandes to­ta­li­sant plus de 5 mil­lions de bal­lons. C’est le dé­but de l’homme d’af­faires qui, par la suite, n’a pour ain­si dire ja­mais ces­sé d’in­no­ver dans le do­maine du ca­ou­tchouc. Tant et si bien qu’au fil des ans, il a créé plus de 4000 em­plois dans ce sec­teur d’ac­ti­vi­tés. Il est, par exemple, à l’ori­gine de l’usine Best Gloves à Coa­ti­cook.

À l’âge de 92 ans, il ob­tient un bre­vet d’in­ven­tion pour des gants mé­di­caux.

Plus tard, on le ver­ra s’ap­pro­prier peu à peu le mont He­re­ford.

Mal­gré ses suc­cès, Neil Tillot­son est tou­jours de­meu­ré les deux pieds sur terre. « Pa­pa était un homme très humble », a in­sis­té son fils Ri­cky, très ému lors de l’écoute de l’en­re­gis­tre­ment.

« Neil Tillot­son a vé­cu une vie ex­cep­tion­nelle. Sa lé­gende ali­mente le folk­lore lo­cal plus que ja­mais », a men­tion­né Fran­çois Bou­chy-Pi­con, pré­sident de Fo­rêt He­re­ford.

« Au­jourd’hui, Neil Tillot­son rentre à la mai­son », a pro­non­cé sym­bo­li­que­ment le maire d’East He­re­ford, Richard Bel­le­ville.

(Pho­to TC Media - Ch­ris­tian Ca­ron)

Plu­sieurs per­son­na­li­tés ont par­ti­ci­pé au dé­voi­le­ment de la stèle consa­crée à Neil Tillot­son.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.