«Les abeilles ne sortent pas bu­ti­ner»

Le Progres de Coaticook - - La Une - VINCENT CLICHE vincent.cliche@tc.tc

Dame na­ture fait mal aux apiculteurs de Miel Pur dé­lice

COATIOOK. À l’image de ses col­lègues apiculteurs de la pro­vince, Miel Pur dé­lice connaît pré­sen­te­ment une saison dif­fi­cile. Le pro­prié­taire de l’en­tre­prise de Coa­ti­cook, Jean Hup­pé, pré­voit une ré­colte moins abon­dante du fa­meux li­quide do­ré cette an­née.

Pre­mier constat de l’api­cul­teur de la Val­lée: Dame na­ture semble ne pas être de son cô­té. « On est car­ré­ment vic­time de la mé­téo, re­marque M. Hup­pé. Il n’a pas fait beau ni chaud ces der­nières se­maines, alors, les abeilles ne sortent pas bu­ti­ner. À la place, elles de­meurent dans la ruche et consomment le miel qu’elles ont pro­duit, ce qui fait qu’il nous en reste moins lorsque vient le temps de le ré­col­ter. »

À moins d’un chan­ge­ment « ex­trême » dans la tem­pé­ra­ture, le pro­prié­taire de la miel­le­rie coa­ti­coo­koise es­time ses pertes entre 25 % et 30 % par rap­port à l’an der­nier. En 2016, les abeilles avaient pro­duit quelque 30 000 livres de miel. « Cette an­née, on ne se ren­dra dé­fi­ni­ti­ve­ment pas à ce point-là», croit Jean Hup­pé.

Si les sai­sons dif­fi­ciles se suivent, il est fort à pa­rier que le prix du miel se­ra à la hausse. « On a un pe­tit sur­plus de l’an der­nier, ce qui ne de­vrait pas af­fec­ter le prix cette an­née. Mais, s’il y a des apiculteurs qui ont tout pas­sé leur stock de 2016 et que la pro­duc­tion de cette an­née est moindre, ils risquent de connaître cer­tains pro­blèmes » , ad­met le pro­duc­teur.

NOU­VEAUX PRO­DUITS

Mal­gré les temps dif­fi­ciles, Miel Pur dé­lice en­tend in­no­ver. D’abord, il em­bou­teille­ra bien­tôt un miel d’as­clé­piade. « J’ai vu que ça pous­sait dans un champ en friche, lais­sé à l’aban­don. Beau­coup d’abeilles s’y ren­daient. Alors, je vais le ré­cu­pé­rer à part. Ça don­ne­ra un goût dif­fé­rent du miel tra­di­tion­nel » , croit l’api­cul­teur à pro­pos de cette fleur uti­li­sée no­tam­ment pour rem­bour­rer cer­taines pièces de vê­te­ments.

L’en­tre­prise coa­ti­coo­koise sou­haite aus­si com­mer­cia­li­ser son bak­la­va. On le re­trou­ve­ra sur les ta­blettes de dif­fé­rents su­per­mar­chés au cours des pro­chains mois.

Il est tou­jours pos­sible de vi­si­ter les ins­tal­la­tions de Miel Pur dé­lice, les­quelles sont si­tuées sur la route 141, à Coa­ti­cook.

(Photo gracieuseté – Li­sette Proulx – Les Comp­to­nales)

L’en­tre­prise Miel Pur dé­lice compte entre 50 000 et 60 000 abeilles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.