« 5 villes, 2 mai­sons et 4 ap­par­te­ments plus tard » égalent une mu­sique pop… mais com­plexe

Le Progres de Coaticook - - Culture - VINCENT CLICHE vincent.cliche@tc.tc

MU­SIQUE. Éd­war 7 a long­temps rê­vé à un al­bum. Ce rêve, qui oc­cupe les pen­sées de la for­ma­tion de­puis un peu plus d’un an, est main­te­nant une réa­li­té in­ti­tu­lée « 5 villes, 2 mai­sons et 4 ap­par­te­ments plus tard ».

« Te­nir en­fin notre al­bum entre nos mains, di­sons qu’on at­tend ce mo­ment de­puis qu’on a lan­cé notre pre­mier EP », ra­conte de fa­çon en­thou­siaste la chan­teuse du groupe, Ta­nia La­pointe-Du­pont.

Son col­lègue Mar­cus Qui­rion voit le mot consé­cra­tion lui ve­nir en tête lors­qu’il pense à ce pro­jet. « On en est ar­ri­vé à un pro­duit qu’on peut dé­ve­lop­per à long terme » , phi­lo­sophe le Coa­ti­coo­kois d’ori­gine.

« 5 villes, 2 mai­sons et 4 ap­par­te­ments plus tard » est bien plus qu’un titre aux yeux des membres de la for­ma­tion. « Ça re­pré­sente aus­si comment on a vé­cu le tour­nant de la ving­taine, ex­plique Ju­lien Thi­bault. C’est l’his­toire de notre ar­ri­vée à Mon­tréal et notre en­trée dans la vie adulte. C’est un peu aus­si le fait de se lan­cer dans le vide pour vrai. Ça fait le bi­lan de deux an­nées très in­tenses. Je pense qu’on en tire tous des ré­flexions et des ré­ponses. »

Pour la réa­li­sa­tion de son pre­mier al­bum, Éd­war 7 a fait ap­pel à Da­ny Pla­card pour dé­ve­lop­per un nou­veau son. N’ayez crainte, ce­pen­dant, la si­gna­ture du groupe es­trien de­meure. « Ce qui est tri­pant dans cette nou­velle aven­ture, c’est que ça reste de la pop rock éner­gique, avec une cer­taine com­plexi­té. Mais, là, cette fois, on a été frap­pé de plein fouet par un cô­té plus folk, plus brut, qui a été ame­né par notre réa­li­sa­teur. Cette col­li­sion nous a tous char­més », dit Mar­cus.

« La mu­sique est un peu plus lé­gère pour don­ner un peu plus d’es­pace aux textes, aux pa­roles et à l’émo­tion. On est al­lé « dé­ro­cker » la pa­tente pour avoir une touche un peu plus or­ga­nique », ren­ché­rit Ta­nia.

L’une des pièces de l’al­bum, in­ti­tu­lée « L’as-tu trou­vé ? », trace un bi­lan, à savoir où en est ren­du la per­sonne à qui s’adresse la chan­son. Mais qu’en est-il du groupe lui-même ? A-t-il réus­si à la trou­ver, sa place ? « Au­jourd’hui, la ré­ponse est oui, ra­conte la chan­teuse. On a trou­vé notre son et notre cré­neau, qui est as­sez com­plexe pour nous faire tri­per. On est réel­le­ment fier de l’al­bum dans son en­semble. »

« Comme le dit Ma­rie- Claire Sé­guin, c’est dé­fi­ni­tif pour le mo­ment, ra­joute Mar­cus. Le jour où ça ne mar­che­ra plus, on trou­ve­ra autre chose, ques­tion d’évo­luer. »

L’al­bum « 5 villes, 2 mai­sons et 4 ap­par­te­ments plus tard » se­ra lan­cé lors d’un 5 à 7 au Bo­qué­bière, à Sher­brooke, le mer­cre­di le 4 oc­tobre.

(Pho­to TC Me­dia –Vincent Cliche)

Ma­rie-Pier Ver­ret 819 349-2221

(Pho­to gracieuseté – An­drew Beau­doin)

Les membres d’Éd­war 7 sont heu­reux de li­vrer un pre­mier al­bum en car­rière.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.